Le vététiste William Maltais-Pilote (photo) a mérité une bourse régionale de 500 $ de la Fondation Sport-Études en tant que lauréat du Collège d’Alma. Au Cégep de Saint-Félicien, c’est la gymnaste Maegan Girard qui a été l’heureuse élue.
Le vététiste William Maltais-Pilote (photo) a mérité une bourse régionale de 500 $ de la Fondation Sport-Études en tant que lauréat du Collège d’Alma. Au Cégep de Saint-Félicien, c’est la gymnaste Maegan Girard qui a été l’heureuse élue.

Deux étudiants jeannois méritent chacun une bourse de 500 $

Malgré que la pandémie a eu un impact sur les revenus de la Fondation Sport-Études, les membres du conseil d’administration et leurs partenaires corporatifs ont décidé que le nombre de bourses 2020 serait similaire à celui des années antérieures, bien que le montant des bourses sera ajusté en conséquence. Actuellement, l’organisme attribue des bourses sport-études régionales et deux lauréats ont été dévoilés. Au Collège d’Alma, le vététiste William Maltais-Pilote est le lauréat de l’une de ces bourses d’une valeur de 500 $ décernée par la Fondation Desjardins, tandis qu’au Cégep de Saint-Félicien, la gymnaste Meagan Girard est l’heureuse récipiendaire.

William Maltais-Pilote, qui s’implique depuis des années dans sa communauté tout en se démarquant dans son sport, le vélo de montagne, faisait d’ailleurs partie des quatre finalistes masculins pour le prix Alec-Reid, remporté par le hockeyeur Mikisiw Awashish. Par cette bourse, la Fondation Sport-Études a voulu souligner sa persévérance. Voici le texte de l’organisme qui explique ce qui a milité en faveur du jeune athlète.

« Dès son arrivée au Collège d’Alma, William a compris que ce serait un défi de maintenir un équilibre entre ses exigences académiques et sportives. Il s’est donc assuré de bien planifier son horaire, en priorisant ce qui demanderait plus d’effort et de temps. Grâce à sa structure de travail, sa discipline et sa constance, il a évité d’accumuler du retard dans ses travaux et ses études malgré son horaire chargé d’étudiant-athlète. Cela lui a aussi permis de consacrer du temps pour faire du bénévolat et participer à des activités récréatives qui contribuent également à maintenir un équilibre de vie sain et sont des sources de valorisation et d’apprentissage pour lui.»

« William est un spécialiste du cross-country en vélo de montagne. Il a pris le deuxième rang du classement cumulatif de la Coupe du Québec chez les Élites la saison dernière, en plus d’avoir été médaillé d’argent au Championnat québécois de distance sprint. Il visera de belles prestations dans les épreuves du circuit de la Coupe Canada et un jour d’être au départ d’une épreuve de la Coupe du monde. »

« L’étudiant en sciences humaines, qui se dit passionné par l’entrepreneuriat, aimerait faire des études universitaires en administration pour ensuite poursuivre son parcours scolaire à la maîtrise. À moyen terme, il souhaite diriger sa propre entreprise. »

Disciplinée
Quant à Maegan Girard, sa discipline et ses «méthodes de travail exemplaires» ont milité en sa faveur pour l’obtention de la bourse de 500 $ de la Fondation Sport-Études.

«À son arrivée au collégial, une difficulté pour Maegan a été de rester à jour dans ses travaux, surtout lorsqu’elle devait partir en compétition. Pour relever ce défi et malgré son caractère plutôt réservé, elle s’est assurée d’avoir une bonne communication avec ses professeurs pour la remise de ses travaux. Elle a aussi pris bien soin de planifier et d’optimiser tout son temps d’étude afin de ne pas accumuler de retard, en notant dans son horaire les périodes consacrées à son sport. Les méthodes de travail exemplaires de Maegan lui ont permis de réussir sa conciliation sport-études avec brio», peut-on lire dans le texte descriptif au sujet de l’athlète qui étudie dans l’exigeant programme des sciences de la nature.

Celle qui aimerait poursuivre des études dans le domaine de la physiothérapie ou de la kinésithérapie a conclu au 14e rang au total des appareils lors des sélections québécoises de 2020 en gymnastique artistique. Ses meilleurs résultats à cette compétition ont été une quatrième place au sol et une septième au saut. « Elle a hâte de reprendre la compétition et elle visera une participation aux Championnats québécois et ensuite, peut-être, une place aux Championnats de l’Est du Canada », mentionne-t-on.

Soulignons que la Fondation Sport-Études procède actuellement à la remise de bourses régionales aux étudiants-athlètes méritants de chacun des 46 collèges et 9 universités membres de l’Alliance. À l’automne, elle attribuera 68 bourses nationales d’une valeur de 1250 $ chacune. Le processus de sélection des boursiers 2020, qui avait été suspendu en mars dernier, reprendra donc son cours très bientôt et les lauréats seront avisés dès que la sélection sera complétée, au plus tard d’ici la fin du mois de juin.