L’entraîneur-chef des Élites midget AAA de Jonquière, Maxime Desruisseaux, revient enchanté de son expérience en tant qu’adjoint au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans.

Desruisseaux revient gonflé à bloc du Défi mondial de hockey des moins de 17 ans

L’entraîneur-chef des Élites midget AAA de Jonquière, Maxime Desruisseaux, revient gonflé à bloc de son expérience au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans présenté en Alberta. Il a agi comme adjoint de Sylvain Favreau pour l’équipe Canada Blanc, qui a échappé de peu la médaille de bronze.

« Dans mon cas, comme entraîneur, ç’a été un deux semaines extrêmement enrichissant. Le fait de partager nos connaissances avec d’autres entraîneurs et de voir d’autres façons de faire, ça augmente notre bagage. Et côté compétition, on est passé à un cheveu de ramener la médaille de bronze », souligne-t-il. « On est déçus, mais en même temps, on est content de ce qu’on a réalisé avec notre groupe de joueurs. »

De fait, Canada Blanc a été celle des trois équipes canadiennes qui a signé la meilleure performance du tournoi international. Dans le duel pour le bronze, les Canadiens se sont inclinés en prolongation aux mains de la République tchèque.

« J’ai vraiment apprécié mes deux semaines. Je me sens privilégié d’avoir fait partie de (cette aventure) », assure le pilote des Jonquiérois qui avait vécu une première expérience au national à l’été 2018. Il avait été entraîneur invité au camp de développement des moins de 17 ans.

« Cette année, j’ai eu la chance d’être sélectionné dans le groupe d’entraîneurs. Ce sont des événements que tu veux vivre, en tant qu’entraîneur, parce que ce sont les 66 meilleurs joueurs au Canada. On dirige donc la crème de la crème et c’est plaisant. Les joueurs veulent apprendre et ils écoutent. »

Desruisseaux a aussi fait le plein d’expérience. « Je reviens avec plein de nouvelles idées et j’ai hâte de revoir ma gang. Ça fait deux semaines que je ne les ai pas vus et j’ai hâte de retravailler avec eux. Surtout qu’en fin de semaine, on a un beau défi », poursuit l’entraîneur. En effet, les Élites disputeront un programme double contre les meneurs au classement, les Cantonniers de Magog. C’est un beau défi pour nous. Après, il restera six parties avant que l’on amorce la préparation pour le Challenge. »

William Blackburn

Le pilote des Élites était également heureux d’avoir pu voir performer son gardien William Blackburn qui jouait pour Canada Noir. « Par rapport aux Élites, c’est ‘l’fun’ que William se soit démarqué comme ça. Hockey Canada était vraiment satisfait de William », soutient-il.

La séquence du jeune gardien a été plus difficile lors du dernier match alors qu’il a été retiré après avoir accordé trois buts sur quatre lancers. « Ce n’était pas nécessairement parce qu’il a accordé de mauvais buts, mais plus parce que les dirigeants voulaient casser le rythme. Mais si on regarde l’ensemble de son tournoi, il a bien fait. D’autant plus qu’il n’y avait que trois joueurs de calibre midget AAA du Québec. La majorité arrivait du junior ou d’un calibre supérieur. Pour William, c’était effectivement un défi de s’ajuster à cela et il l’a bien fait. »

Le cerbère des Élites a eu droit à un petit congé et il sera de retour à l’entraînement aujourd’hui (mercredi).