Émilien Blackburn, Victoria Gareau, Charles Fortin, du Centre Marc-Gagnon, et leur entraîneur, David Simard, ont pris part aux Championnats canadiens juniors de patinage de vitesse courte piste qui ont eu lieu en fin de semaine à Calgary.

Des records personnels pour Valérie Maltais

La recrue baieriveraine du longue piste Valérie Maltais a réussi deux records personnels, en fin de semaine, dans le cadre de sa 2e Coupe du monde en carrière, à Heerenveen, aux Pays-Bas.

« Il est difficile de dire comment j’aurais pu faire mieux aujourd’hui ! », a indiqué Maltais dimanche, à Sportcom. La Baieriveraine a réalisé un temps de 4min06,391 au 3000 mètres groupe A, ce qui lui a valu le 13e échelon. Elle a accusé un retard de 6,97 secondes sur la gagnante, la Néerlandaise Antoinette de Jong.

« Je me sentais bien sur la ligne de départ. Je prends de l’expérience et je m’améliore à chaque course que je fais. Samedi, au 1500 m, et aujourd’hui, au 3000 m. Ce n’est que du positif et j’ai hâte aux prochaines courses ! »

Samedi, au 1500 m, Valérie Maltais avait aussi réalisé son meilleur temps personnel avec un chrono de 1min58,815, bon pour le quatrième rang. Elle a donc amélioré sa performance de la fin de semaine dernière, alors qu’elle avait fini septième avec un chrono de 2min02,229.

L’Ontarienne Isabelle Weidemann (+0,71 seconde) a fait son meilleur chrono et a mis la main sur l’argent, alors que la Tchèque Martina Sablikova (+0,91 seconde) a complété le podium. L’Ontarienne Ivanie Blondin est quant à elle sixième.

Maltais avoue qu’elle a encore du travail à faire physiquement et surtout techniquement. « Si je compare mes temps, la vitesse est là. Je suis très positive que ça va venir avec le travail et le temps, estime-t-elle. Je trouve que je m’adapte bien à ce nouvel environnement. C’est motivant d’être ici, de rencontrer des gens, d’être dans l’action et d’apprendre des meilleures. »

L’athlète de 28 ans a ajouté que le stress qu’elle ressent sur la ligne de départ est différent de celui qu’elle devait gérer pendant sa carrière en courte piste. 

« C’est une bonne nervosité que je connais lors de mes épreuves importantes. Mais honnêtement, celle que je ressens avant mes courses en longue piste est vraiment moindre qu’en courte piste. Ma performance dépend que de moi. »

+

PAS DE PLACE POUR LES RÉGIONAUX AVEC L'ÉQUIPE CANADIENNE JUNIOR

Six athlètes du Saguenay–Lac-Saint-Jean âgés de 14 à 19 ans ont pris part aux Championnats canadiens juniors de patinage de vitesse courte piste présentés à l’Oval olympique de Calgary. Au cours de cette compétition, les 32 meilleurs garçons et les 32 meilleures filles au pays ont bataillé pour les quatre billets disponibles par genre pour les Mondiaux juniors (25 au 27 janvier 2019 à Montréal).

Claudia Heeney (Ontario) et Nicolas Perreault (Québec) ont été couronnés champions canadiens juniors. Les régionaux n’ont pas été en mesure de se tailler une place avec l’équipe canadienne junior, mais l’Almatois Justin Bergeron a réalisé la meilleure performance avec une 9e position au classement final des trois épreuves (500 m, 1000 m et 1500 m). Toujours chez les garçons, Charles Fortin et Émilien Blackburn, du centre Marc-Gagnon (CMG), ont respectivement conclu au 19e et au 20e au classement final.

Chez les filles, Karina Montminy a été la meilleure avec une 16e place au classement final, tandis que Mélina Tremblay a pris le 20e rang; et Victoria Gareau (CMG), le 21e.

Dans le cas de Fortin, Blackburn et Gareau, on souligne qu’ils ont joué de malchance avec des disqualifications qui les ont privés de précieux points. Cela dit, tous les trois ont amélioré leur record personnel sur au moins une des trois distances.

Courtney Sarault (Nouveau-Brunswick) n’a pas pris part aux championnats puisqu’elle est déjà qualifiée pour les Mondiaux juniors en tant que membre de l’équipe canadienne sur le circuit de la Coupe du monde.

Enfin, pour les patineurs du Québec, les Championnats canadiens juniors servaient également de sélection pour les représentants du Québec aux Jeux du Canada, qui auront lieu à Red Deer (Alberta), en février.