Brett Leason a affirmé que le fait d'être invité au camp de sélection, après avoir été ignoré par toutes les équipes canadiennes d'élite au cours des dernières années, excédait ses rêves les plus fous.

Des motivations différentes pour les joueurs d'Équipe Canada junior

COLWOOD, C.-B. — Un joueur non repêché qui domine la colonne des pointeurs dans la Ligue de l'Ouest espère que son éclosion va lui procurer une place au sein d'Équipe Canada junior.

Âgé de 19 ans, Brett Leason a mentionné mercredi qu'il abordait avec confiance l'occasion qui s'offre à lui de peut-être remporter la médaille d'or avec le Canada.

Le franc tireur des Raiders de Prince Albert a affirmé que le fait d'être invité au camp de sélection, après avoir été ignoré par toutes les équipes canadiennes d'élite au cours des dernières années, excédait ses rêves les plus fous.

«Je crois que j'ai surpassé mes propres attentes, a indiqué Leason, qui mesure six pieds quatre pouces et pèse 199 livres. J'étais loin de penser à ça.»

Leason a dit qu'il se sentait délaissé au sein des Americans de Tri-City, une équipe plus expérimentée, mais qu'une transaction l'envoyant aux Raiders, l'an dernier, l'a libéré. Ses nouveaux entraîneurs lui ont demandé de jouer avec son style, ce qui a mené à plus de buts.

«L'entraîneur-chef me laisse simplement aller», a-t-il fait savoir.

Leason et d'autres joueurs invités de partout au Canada auront l'occasion d'impressionner leurs entraîneurs lors du premier de trois affrontements préparatoires contre une équipe d'universitaires, mercredi.

Il y a actuellement 34 joueurs au camp de sélection et l'équipe doit être réduite à 22 joueurs, samedi.

L'attaquant des Voltigeurs de Drummondville Maxime Comtois, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, et l'attaquant des Knights de London Alex Formenton, de la Ligue de l'Ontario, sont les deux seuls joueurs à revenir pour une deuxième participation au tournoi, après avoir remporté la médaille d'or l'an dernier.

Comtois a déclaré qu'il souhaitait inspirer les nouveaux joueurs grâce à ses efforts et à les impressionner grâce à un travail acharné nécessaire pour gagner un championnat.

«Ça fait partie de notre travail, à Alex et moi, d'aider les autres joueurs, a exprimé Comtois, qui a joué quelques matchs avec les Ducks d'Anaheim cette saison. Nous sommes privilégiés de jouer avec l'équipe. Nous savons ce que ça prend pour gagner l'or et nous sommes conscients de la mince ligne entre la victoire et la défaite.»

Le défenseur Evan Bouchard, qui a pris part à sept parties avec les Oliers d'Edmonton avant d'être retourné avec les Knights, estime que son expérience chez les professionnels lui apporte de la confiance en vue du camp de sélection.

Le défenseur offensif de 19 ans croit qu'il peut bien bouger la rondelle dans les trois zones.

«Tous les joueurs sont ici pour une raison, mais je crois que dans mon cas, mon court passage dans la LNH m'aide assurément, a mentionné Bouchard. Les entraîneurs veulent simplement que je joue à ma façon. J'espère que je pourrai faire partie de l'équipe et que je pourrai contribuer à la victoire.»

L'entraîneur-chef d'Équipe Canada junior, Tim Hunter, a insisté mardi sur le fait qu'il ne s'était pas encore préparé à discuter de la formation, préférant laisser l'occasion aux joueurs de se faire valoir.

Hunter a dit qu'il veut bâtir une équipe basée sur la vitesse dans tous les aspects du jeu.