Chloé Arnaud, Marie-Pier Harvey, Mélina Perron et la skip Émilia Gagné ont contre toute attente battu les vétérantes. L’équipe junior représentera la province au championnat canadien féminin élite, une première.

Des juniors championnes québécoises élites en curling

«J’espère que ce n’est pas un rêve, parce que je vais pleurer si je me réveille!»

La skip Émilia Gagné, âgée de seulement 18 ans, venait d’écrire une page de l’histoire du curling québécois, dimanche après-midi. Son équipe junior représentera la province au championnat canadien féminin élite, une première. Contre toute attente, le jeune quatuor du Lac-Saint-Jean a gagné la finale du championnat québécois présenté au club Etchemin de Lévis.

Victoire de 7-6 au 11e bout contre rien de moins que les championnes en titre, l’équipe de la skip montréalaise Ève Bélisle. Gagné, Mélina Perron, Marie-Pier Harvey et Chloé Arnaud ont de 17 à 19 ans et donc encore deux saisons complètes dans les rangs juniors (moins de 21 ans) devant elles.

En deux jours de ronde éliminatoire, samedi et dimanche, elles ont pris la mesure des trois équipes élites les mieux classées au Québec. D’abord celle de Roxane Perron en bris d’égalité, puis celle de Marie-France Larouche en demi-finale, avant de surprendre la bande à Bélisle en grande finale. Toutes des joueuses très expérimentées âgées de la fin vingtaine, de la trentaine ou de la quarantaine.

«On était un petit peu plus stressées que pour la demi-finale de samedi», a d’abord avoué Gagné, à propos de l’état d’esprit de ses troupes avant l’ultime duel. «Oui on est fières, oui on est jeunes, mais tant qu’à être rendues là, tant qu’à être en finale, on voulait tout donner. Et c’est ce qu’on a fait!»

Le point volé pour rafler le bout de prolongation et le match semble constituer le moment-clé. Mais en fait, c’est plutôt quand Gagné a réussi à limiter Bélisle à un seul point au lieu d’une possibilité de quatre au huitième bout que le vent a tourné.

«On était vraiment concentrées et, sans être agressives, on voulait vraiment gagner. Mais là, on est fatiguées! C’était notre 10e match en six jours», a expliqué la native d’Alma comme ses coéquipières Harvey et Arnaud, alors que Mélina Perron est de Dolbeau.

Ses quatre comparses retournent au cégep, lundi prochain. Mais seulement quelques jours, parce qu’elles quitteront autour du 24 ou 25 janvier pour se rendre à Penticton, en Colombie-Britannique, pour le Tournoi des Cœurs Scotties. La compétition présentée du 27 janvier au 4 février réunit les 14 équipes championnes de leur province ou de leur territoire, incluant le Nord de l’Ontario et le Nunavut, en plus des championnes canadiennes en titre.

Éliminatoires

L’objectif de la bande à Gagné sera de se classer parmi les huit meilleures formations du tournoi à la ronde pour accéder aux éliminatoires. «Si on joue comme nos trois derniers matchs ici, on va être capables de tenir beaucoup d’équipes là-bas», estime la capitaine.


« On était vraiment concentrées et, sans être agressives, on voulait vraiment gagner. Mais là, on est fatiguées! »
La skip Émilia Gagné

L’an passé, Gagné a fini quatrième au championnat canadien junior avec une autre équipe, où elle évoluait à la position de deuxième. Ce sera la cinquième fois qu’elle représente le Québec en compétition en quatre ans, une troisième fois en Colombie-Britannique.

À noter qu’avec seulement cinq équipes féminines inscrites au championnat québécois élite, Curling Québec a dû inviter trois formations juniors à joindre le tableau. Et même pas les championnes québécoises couronnées fin décembre, puisque le quatuor de Laurie St-Georges, de Laval-sur-le-Lac, dispute en même temps le championnat canadien junior, à Shawinigan.