Olivier Rodrigue occupe maintenant le 8e rang de l’histoire de la LHJMQ avec 111 victoires en carrière.

Des joueurs régionaux disent adieu à la LHJMQ

La fin prématurée de la saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a des répercussions sur trois joueurs régionaux. Pour les défenseurs des Saguenéens, Hugo Savinsky, et des Tigres de Victoriaville, Jérôme Gravel, il s’agit du même coup de la fin de leur passage junior. C’est plus flou pour le gardien Olivier Rodrigue, mais c’est tout de même une forte possibilité.
Le défenseur Hugo Savinsky a marqué 19 buts cette saison, le sixième plus haut total dans l’histoire des Tigres.

Les Tigres de Victoriaville ont publié un hommage au défenseur de 20 ans originaire de Chambord au cours de la journée de mercredi sur les réseaux sociaux. Originalement, cet hommage devait avoir lieu samedi dernier lors du dernier match local de la formation des Bois-Francs. Après avoir porté les couleurs des Élites de Jonquière dans le midget AAA pendant deux saisons, Jérôme Gravel a fait le saut avec le Titan d’Acadie-Bathurst après avoir été réclamé en troisième ronde en 2015. Il est ensuite passé aux Voltigeurs de Drummondville, avant de s’implanter avec les Tigres à compter de la saison 2017-2018, qui a pris fin avec une participation à la demi-finale. La saison suivante, Gravel a hérité du titre d’assistant-capitaine qu’il a porté pendant deux saisons.

Il s’est également distingué avec son parcours scolaire, obtenant son diplôme d’études collégiales en Sciences humaines, profil Gestion durable des affaires. En 2019, il était finaliste au trophée Marcel-Robert remis à l’étudiant par excellence dans la LHJMQ, en compagnie de son ancien coéquipier des Élites Rafaël Harvey-Pinard. Le trophée a été remporté par le gardien des Islanders de Charlottetown Matthew Welsh.

Même si elle a été écourtée par la COVID-19, la dernière saison de Jérôme Gravel a été sa plus productive. Avec ses 19 buts en 62 matchs, il partage maintenant le sixième rang de l’histoire des Tigres pour le plus grand nombre de buts en une saison pour un défenseur.

«Merci Jérôme pour ces trois belles années à Victoriaville et félicitations pour l’ensemble de ta carrière junior. Tu y laisseras l’héritage d’un véritable professionnel autant dans le hockey que les études. Merci également pour les nombreuses heures que tu as consacrées à t’impliquer dans la communauté victoriavilloise», ont écrit les dirigeants des Tigres dans leur publication.

En début de saison, même dans un rôle limité avec les Sags, Hugo Savinsky a décidé de disputer une dernière saison dans la LHJMQ au lieu de poursuivre son association avec les Jeannois d’Alma dans le circuit collégial division un. Blessé plus souvent qu’à son tour, dont une commotion cérébrale dont il a mis du temps à se remettre, le Chicoutimien a finalement disputé 30 rencontres, obtenant deux passes. Ironie du sort, il a disputé probablement son meilleur match à son dernier face à son ancienne équipe pendant une saison et demie, le Drakkar de Baie-Comeau, étant utilisé à l’attaque en raison des nombreux blessés chez les Sags.

Hugo Savinsky a disputé 30 rencontres avec les Sags, dont quelques-uns à l'attaque. 

«Disons que depuis que la nouvelle est tombée, c’est quelque chose que j’ai vraiment de la difficulté à concevoir», a-t-il exprimé lors d’une entrevue avec le collègue Mark Dickey au micro de KYK 95,7, notant que cette fin abrupte l’avait fait plonger dans ses souvenirs. Comme plusieurs chez les Sags, il estimait que les choses tombaient en place au sein de la formation chicoutimienne.

Son compatriote Olivier Rodrigue a fort possiblement disputé son dernier match dans la LHJMQ. Après quatre saisons, dont trois avec les Voltigeurs de Drummondville et la dernière avec les Wildcats, l’espoir des Oilers d’Edmonton, qui l’ont sélectionné en deuxième ronde en juin 2018, tentera de faire le saut dans la Ligue américaine l’an prochain. À sa seule saison avec les Wildcats, Rodrigue a montré une fiche de 31-7-1 accompagné d’une moyenne de 2,32 et un pourcentage d’arrêt de .918. Il pointe au 8e rang de l’histoire du circuit Courteau avec 111 victoires.

Olivier Rodrigue tentera de graduer chez les professionnels l’an prochain, dans l’organisation des Oilers d’Edmonton.

«Merci Moncton pour l’année incroyable. Malheureusement, ce n’est pas la fin qu’on avait envisagée. La sécurité prime pour tout le monde, prenez soin de vous», a-t-il publié sur Twitter mercredi.