Une délégation de l’équipe du Québec s’entraîne présentement dans les pistes du Mont-Édouard. L’entraîneur-chef masculin, Julien Cousineau, est présent avec quelques-uns de ses protégés, dont Pierre-Elliot Poitras.

Des équipes en camp au Mont-Édouard

Fermé au public depuis le 21 avril, le mont Édouard accueillera jusqu’à la mi-mai des skieurs de compétition avec la tenue de quelques camps d’entraînement, dont celui de l’équipe de Burke, dans l’État américain du Vermont.

Les délégations de Ski Québec Alpin et de l’équipe élite de l’Estrie ont également confirmé leur présence d’ici le 11 mai. La disponibilité de la seule piste homologuée FIS super-G dans l’Est du Canada, ainsi qu’une autre pour le slalom, fait maintenant de la montagne anjeannoise un endroit de prédilection pour les équipes de compétition. Ce créneau de performance, qui est développé depuis quelques années, ce qui a mené le mois dernier à la présentation des Championnats canadiens, permet également d’ouvrir plus tôt et de fermer plus tard.

Une délégation de l’équipe du Québec s’entraîne présentement dans les pistes du Mont-Édouard. L’entraîneur-chef masculin, Julien Cousineau, est présent avec quelques-uns de ses protégés, dont Pierre-Elliot Poitras.

« Pour une station de ski, une saison se termine lorsqu’une certaine qualité de ski ne peut être garantie au public. Les facteurs sont nombreux : manque de neige, météo inégale, température trop élevée rendant difficile l’entretien des pistes, mais aussi le changement d’intérêt des skieurs à l’approche de l’été. À l’inverse du public, alors que la saison des compétitions tire à sa fin, les équipes ne veulent qu’une chose : s’entraîner, peu importe les conditions. Pour ce faire, elles n’ont besoin que d’une piste d’entraînement entretenue, d’un peu de neige et d’une remontée mécanique à leur disposition. Trois demandes que la station est en mesure de leur garantir », expliquent les dirigeants dans un communiqué de presse.