Après avoir décroché la première place au cumulatif, Andrew Thériault a pu poser avec une idole de jeunesse, l’athlète professionnel Antoine Vaillant.

Des efforts qui rapportent

Andrew Thériault s’est mis plus activement au culturisme depuis cinq ans, et ses efforts commencent à rapporter gros. Le Saguenéen s’est distingué en fin de semaine dernière, méritant la première place toutes catégories confondues lors du Fitlog Classic, l’une des plus importantes compétitions provinciales cette saison.

L’événement d’envergure regroupait environ 400 athlètes dans sept disciplines (culturisme, powerlifting, hommes forts, bras de fer, calistation, MMA et lutte) au Centre des Congrès de Québec. Andrew Thériault s’est d’abord distingué dans la division des mi-lourds avant de recevoir le titre au général, parmi plus de 60 participants. La compétition de culturisme organisée par l’Alliance physique canadienne (CPA) était sanctionnée par la Fédération internationale de bodybuilding et fitness (IFBB). Le nouveau champion s’y préparait intensément depuis quatre mois, sous la supervision de son entraîneur Martin Bergeron, réputé dans le domaine.

Andrew Thériault s’est imposé lors du Fitlog Classic avec la première place au classement général.

« Cette compétition, Martin et moi, on s’est dit qu’on donnait notre 150 %. C’est vraiment un travail d’équipe entre l’athlète et l’entraîneur. Ç’a vraiment porté ses fruits », souligne Andrew Thériault. Il a eu l’occasion de poser avec l’athlète professionnel Antoine Vaillant, qui était un invité de marque à l’événement.

« À la fin, quand j’ai gagné le titre toutes catégories, il est venu poser avec moi sur la scène. C’est un idole de jeunesse. J’ai vraiment trippé », indique-t-il.

Sarah-Maude Tremblay et Samuel Painchaud ont tous les deux mérité une médaille d’argent à leur première compétition.

Un mode de vie

Au cours des dernières années, Andrew Thériault a adopté le culturisme, mais également le mode de vie qui l’accompagne, notamment les diètes très strictes. Dans sa préparation finale, il a passé beaucoup de temps au gymnase, de une à deux heures par jour de musculation, en plus d’une à trois heures de cardio. « Plus ça va, plus on diminue l’alimentation et on augmente le cardio et l’entraînement. Je faisais également des séances pour pratiquer les poses », de faire savoir le culturiste, qui prendra maintenant quelques semaines de congé avant de reprendre l’entraînement. À la même période l’an prochain, il vise de participer à une épreuve de calibre national.

« Par année, j’essaie de faire seulement une compétition. Mentalement et physiquement, c’est dur sur tout, sur le couple, la tête, le travail », convient Andrew Thériault.

Samuel Painchaud

Première réussie

Le baptême de la compétition a été passé avec succès pour Sarah-Claude Tremblay et Samuel Painchaud, un couple de Dolbeau-Mistassini. Les deux recrues ont réussi à s’installer sur le podium de leur catégorie respective, en deuxième place. Sarah-Claude Tremblay a réussi ce résultat dans l’épreuve de bikini classe B. À ce niveau, les catégories sont établies en fonction de la grandeur des participants. Samuel Painchaud a pour sa part décroché l’argent en culturisme classique, classe C. Le culturisme classique fait un retour en force depuis quelques années dans un style plus axé sur celui d’Arnold Schwarzenegger, plus esthétique, d’où les maillots plus longs. Ils ont tous les deux reçus des commentaires très positifs pour la suite de leur carrière.