L’organisation du Mont-Édouard s’est à nouveau acquittée avec brio de la présentation d’une compétition de haut calibre, en fin de semaine, à L’Anse-Saint-Jean, avec la tenue de la Coupe des entraîneurs sur les pistes FIS de slalom et de super-G. Au total, 105 athlètes du Canada, des États-Unis et d’outre-mer étaient au rendez-vous.

Défi relevé haut la main au Mont-Édouard

Les pistes de slalom et de super-G du Mont-Édouard ont accueilli l’élite du ski alpin de calibre U18 à senior, en fin de semaine, avec la tenue de la première étape de la Coupe des entraîneurs dans l’est du Canada. Un peu plus d’une centaine des meilleurs athlètes canadiens, mais aussi des États-Unis et d’aussi loin que l’Australie, le Japon et la Norvège ont rivalisé d’adresse sur les deux pistes FIS de la station anjeannoise. Parmi les lauréats du week-end, on souligne un podium québécois en slalom.

Coordonnatrice du marketing au Mont-Édouard, Marie-Êve Carrier assure que le déroulement de la compétition a été un succès sur toute la ligne. « On est vraiment contents. Tout s’est déroulé comme sur des roulettes. C’est la troisième grosse compétition d’envergure qu’on accueille (avec les Championnats canadiens U18/U21/seniors ce printemps et le Championnat provincial U16 en 2018). Et là, on est rodés. Francis Royal, l’entraîneur-chef de l’Équipe du Québec féminine, a dit à notre responsable de l’enneigement et des opérations que la qualité des pistes était extraordinaire. Il était vraiment content », souligne la porte-parole du Mont-Édouard.

De fait, Mme Carrier mentionne que la station a reçu « un petit 10 centimètres de neige mouilleuse, cette semaine, et on était contents parce que ça fait un beau fond pour un début de saison. » Le temps froid qui a régné a favorisé l’enneigement artificiel et les canons fonctionnent à plein régime sur le dénivelé skiable de 450 mètres, le 5e plus haut au Québec.

Les 105 athlètes, leurs entraîneurs et les bénévoles en poste en fin de semaine sont donc repartis satisfaits de leur fin de semaine. Cette première compétition met la table pour le NorAm masculin (compétition nord-américaine), qui sera tenu au Mont-Édouard en février prochain.

Résultats

Dimanche matin, la Coupe des entraîneurs s’est terminée par les courses slalom FIS (Fédération Internationale de ski). Alice Marchessault (Olympia) a gagné la première place du slalom féminin avec un temps total de 1min39,70, suivie de très près par Heidi Roussin (Tremblant), avec 1min39,79, et par l’Ontarienne Emma Woodhouse (1min40,25), de Craigleith, qui a ainsi mis la main sur sa deuxième médaille du week-end.

En slalom masculin, Charles-Antoine Alarie (Olympia) a été le plus rapide avec un temps de 1min33,99. Corey McConville (1min34,90), du Devils Glen, et le skieur québécois William Bruneau-Bouchard (1min35,69), du Massif, complètent le podium.

Samedi, la course féminine du premier slalom géant de l’année dans la piste Desjardins FIS super-G a été remporté par Brianna MacDonald (Ontario Ski Team) avec un temps total de 2min05,39. Emma Woodhouse (2min06,55), du club Craigleith en Ontario, est deuxième, suivie de Sarah Brown (2min06,62), de Tremblant.

Du côté des hommes, Marius Solbakken (Baerums Skiklub, Norvège) s’est emparé de la première place au slalom géant avec un temps total de 2min00,42, talonné par William Bruneau-Bouchard (2min00,67), du Massif. L’Américain Patrick Kenney (University of New Hampshire) complète le podium avec un temps de 2min00,71.

Soulignons la présence d’un jeune Anjeannois d’origine, Jekim Lanoue, qui a participé à la première journée de compétition. Évoluant maintenant au sein du club du Mont-Sainte-Anne, le fils de Jean-François Lanoue a conclu au 42e rang. Pour les athlètes présents en fin de semaine, la compétition a permis d’amasser les précieux points FIS pour leur classement.