Défaite crève-coeur des Mercenaires

Les Mercenaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont venus bien près de causer la surprise de la saison dans la Ligue de football senior LFS12 samedi soir, au terrain du Cégep de Jonquière. Les régionaux ont mené pendant pratiquement toute la rencontre, mais un touché tardif des Bulldogs de Laval, champions des deux dernières années, leur a permis de rentrer avec une victoire de 14-13.
Les Mercenaires étaient gonflés à bloc face aux Bulldogs.

Gonflés à bloc face à une équipe diminuée en nombre sur la route, les Mercenaires ont rapidement pris les devants 13-0, mais n’ont pas été en mesure d’accroître leur avance par la suite, ratant notamment une tentative de placement. En retard 13-6, les visiteurs, menés par leur quart-arrière étoile Myles Gibbons, qui a évolué en deuxième division dans la NCAA, ont passé la majeure partie du quatrième quart dans le territoire adverse. À deux reprises, les locaux ont réussi à les stopper, une fois sur un quatrième essai et l’autre sur une interception dans la zone des buts. 

L'entraîneur-chef des Mercenaires, Pierre-Luc Bouchard, a tenté le coup sur un quatrième essai, ce qui n'a pas fonctionné.

Avec un peu plus de cinq minutes à faire, les entraîneurs ont opté pour tenter le coup sur un quatrième essai et environ une verge, mais la stratégie n’a pas fonctionné, si bien que les Bulldogs ont repris le ballon en bonne position. Cette fois, ils l’ont fait payer à leurs adversaires en plus de réussir la transformation de deux points, ce qui leur permettait de prendre les devants pour la première fois de la rencontre. Les Mercenaires avaient encore du temps, mais n’ont obtenu qu’un premier essai avant d’être forcés de dégager. Les Lavallois ont ensuite écoulé les deux dernières minutes avec quelques courses au sol. Les Mercenaires, qui s'inclinaient pour une deuxième semaine de suite de manière crève-coeur, se retrouvent donc avec un dossier de 1-4 tandis que les Bulldogs se retrouvent en tête avec quatre victoires en cinq matchs. 

Les Mercenaires ont rapidement pris les devants 13-0 face aux Bulldogs.

«On les a tenus tout le match. On a travaillé fort. Ce sont les champions de la ligue. C’est une grosse équipe avec un très bon quart-arrière. Les gars sont arrivés prêts. Ça se joue sur le terrain. C’est une histoire de décisions. Ça se gagne et ça se perd en équipe», a laissé tomber le président de l’équipe, Olivier Pearson à qui l’entraîneur-chef avait préféré laissé la parole en raison de l’émotion. 

«C’est la meilleure offensive de la ligue. Ils marquent pratiquement 50 points à chaque match. Ça finit 14-13. 14 points, c’est une petite victoire pour nous, de reprendre Pearson sur la tenue de la défensive. Chaque semaine on s’améliore. Je pense qu’ils ont été impressionnés de nous voir arriver de cette manière sur le terrain. C’est une victoire, mais une défaite en même temps.»

Les Mercenaires disputeront leur dernière partie locale samedi prochain, encore une fois au Cégep de Jonquière, face au Phénix de Trois-Rivières qui l’avaient emporté 35-7 lors du premier affrontement de la saison.