Robert Cossette

Décès de Robert Cossette

Véritable légende de la nage longue distance en eau libre, Robert Cossette s'est éteint durant la nuit de jeudi à vendredi, à l'âge de 86 ans, des suites d'un cancer du foie et du pancréas.
Celui qu'on surnommait « Le géant des eaux » avait perdu connaissance dimanche dernier, après que le médecin lui avait annoncé ce triste diagnostic. Aux membres de sa famille qui étaient à son chevet, la section sportive du Quotidien et du Progrès-Dimanche tient à exprimer ses sincères condoléances. Également, nos condoléances à tous les nageurs qu'il a côtoyés et au monde de la nage longue distance en eau libre.
Jeudi, le collègue retraité Pierre Bourdon, auteur de la biographie de Robert Cossette « Le géant des eaux », publiée en 2006, avait accepté de rendre hommage à ce Baieriverain d'origine reconnu pour sa détermination. « C'est un des nageurs de longue distance exceptionnels si l'on tient compte de son handicap, puisqu'il a eu la polio à sa naissance. Ce qu'il y a d'extraordinaire dans son cas, c'est qu'il n'a jamais été avare de bons conseils à une époque où ça ne se faisait pas beaucoup et c'est pourquoi il était apprécié de plusieurs nageurs. »
Pour Pierre Bourdon, qui l'a eu comme entraîneur en 1963 quand il a traversé le lac Saint-Jean, Robert Cossette « représente un gars fier qui a toujours encouragé les gens à réaliser leur rêve, comme lui l'a fait », résume-t-il. « Il n'avait aucune barrière malgré son handicap. La dernière fois que je lui ai parlé (en juin), il avait encore des projets de recommencer à nager. Il gardait toujours son courage et son dynamisme et il savait transmettre ça aux autres. Il rendait les autres meilleurs par ses encouragements et ses conseils. Il a marqué l'histoire régionale de la nage, au même titre que Jacques Amyot à Québec ou Régent Lacoursière à Montréal. Avoir réussi tout ce qu'il a fait avec le handicap qu'il avait, c'est tout de même extraordinaire. »