Pour Bob Desjardins, pilote des Marquis, il est évident que le scénario sera différent en finale.

Début d'une finale logique

Les deux équipes attendues sont au rendez-vous. La finale du circuit régional de hockey junior AA s'amorcera ce soir, au Palais des sports de Jonquière, en présence des formations qui ont connu la meilleure saison régulière.
Champions des séries éliminatoires 2013, les Éperviers de Normandin se lanceront à la défense de leur titre aujourd'hui face aux Marquis de Jonquière. Ces derniers ont déjà en banque le championnat du calendrier régulier. Championnat confirmé après le tout dernier match, avec un seul point de priorité sur Normandin. En résumé, une finale tout à fait logique.
«Il est permis d'anticiper une série serrée, assez longue et très physique, résume l'entraîneur des Éperviers, Daniel Tremblay. Chaque équipe a des points forts que l'autre équipe n'a pas, et que je ne révélerai pas publiquement, mais ce sera sans doute une excellente série. J'ai l'impression que les deux équipes vont s'étudier pendant les premières minutes du match de jeudi.»
Daniel Tremblay note que la version actuelle des Éperviers est passablement différente de celle qui a gagné les séries il y a un an. Une chose n'a cependant pas changé, elle est encore très solide en défensive. Le gardien Simon Landreville demeure une valeur sûre, tout comme les défenseurs Pierre-Olivier Nault, Billy Ménard et Samuel Dallaire.
«La grande force de notre équipe est vraiment le collectif, précise l'entraîneur des Éperviers. Tout le monde travaille pour la même cause. Atteindre la finale et retourner à la Coupe Dodge faisaient partie de nos objectifs de début de saison. Nous voulions aussi ne pas subir plus de sept défaites. Nous avons perdu seulement quatre fois en temps réglementaire. Nous sommes entièrement satisfaits de la performance de nos joueurs depuis le début de la saison.»
Les Marquis et les Éperviers n'ont pas connu un parcours très difficile en demi-finale. Les premiers ont éliminé Métabetchouan en cinq parties et les seconds ont fait de même avec Alma.
Pour Bob Desjardins, pilote des Marquis, il est évident que le scénario sera différent en finale.
«Je serais très surpris de voir des pointages du genre 14-2 ou 12-8 dans cette finale, avance l'entraîneur jonquiérois. Les deux équipes ont une très bonne défensive et les pointages devraient être serrés et beaucoup plus bas. Sans dénigrer le Royal, il est évident que nous devrons travailler plus fort que nous l'avons fait en demi-finale contre Métabetchouan. Normandin a un excellent gardien et de très bons défenseurs. De notre côté, nous avons terminé la saison avec la meilleure fiche défensive et nous sommes aussi capables de marquer des buts.
«Je suis convaincu que nous aurons droit à une excellente série. En saison régulière, nous avons eu une fiche de 3-3 contre Normandin et à peu près tous les matchs ont été serrés. Je ne m'attends pas à une série où ça brassera plus que dans un match normal de hockey junior, mais j'espère que nous n'aurons pas de problème de sécurité lors des matchs à Normandin. Il y a eu du brasse-camarade entre des joueurs et des spectateurs pendant la dernière partie de la demi-finale contre Alma.»
Le match en question a été arrêté par les arbitres avec environ quatre minutes à jouer en troisième période et un pointage de 9-2 en faveur des Éperviers. Au niveau de la sécurité, Daniel Tremblay assure que tout sera mis en oeuvre pour éviter les débordements.
«Le dernier match contre Alma a été arrêté avant la fin, mais ce n'est pas en raison de ce qui se passait sur la glace, explique-t-il. Il y a eu des escarmouches sur la patinoire, mais les problèmes se sont produits quand les arbitres escortaient des joueurs vers l'extérieur de la patinoire. Des choses au niveau de la sécurité n'ont pas été faites comme nous l'avions demandé. En finale, la sécurité des joueurs des deux équipes sera bien assurée.»