Audrey Lemieux et sa coéquipière Robbi Weldon participeront en fin de semaine à une première épreuve vers une éventuelle qualification pour les prochains Jeux olympiques, ceux de Tokyo en 2020.

Début de saison pour Lemieux et Weldon

Audrey Lemieux et sa partenaire Robbi Weldon entreprendront en fin de semaine le processus menant vers les Jeux paralympiques de Tokyo, au Japon, en 2020. À leur quatrième année, les coéquipières seront du départ du contre-la-montre et de la course sur route de la première Coupe du monde de la saison, en Belgique.

L’an dernier, la saison du tandem a pris fin abruptement en juillet lors d’un accident dans le cadre d’une Coupe du monde aux Pays-Bas, ce qui les a forcées à déclarer forfait quelques semaines plus tard pour les Championnats du monde en Afrique du Sud. Audrey Lemieux avait subi une commotion cérébrale en plus d’une importante blessure au poignet tandis que sa coéquipière avait également été victime d’une commotion en plus de devoir soigner des tendinites aux deux coudes. « Ç’a quand même été un hiver difficile », reconnaît d’entrée de jeu l’Almatoise, mentionnant qu’elle avait au moins pu faire quelques sorties extérieures à l’automne, mais en raison de sa vision, Robbi Weldon a dû faire de nombreuses heures de vélo stationnaire, ce qui a été difficile sur le moral. 

« On a participé à un camp en Californie pendant l’hiver et on a vu qu’on était quand même en forme, ce qui nous a donné une bonne dose de confiance. On se sent encore une fois en forme depuis notre arrivée en Belgique », d’estimer Audrey Lemieux, mentionnant que le volume avait été suffisant lors des derniers mois. Elle espère maintenant que ce niveau se traduira en course. « On connaît très bien nos compétitrices et on sait qui on doit surveiller », souligne-t-elle, mentionnant qu’au moins un podium serait satisfaisant, mais également de connaître de bonnes courses. « Le podium, c’est toujours l’objectif, annonce Audrey Lemieux. On veut reprendre la compétition du bon pied, ce qui entraînerait beaucoup de confiance pour le reste de la saison. »

Jeux paralympiques

À compter de cette saison, et pour les deux suivantes, les athlètes mettront des points en banque grâce à leurs résultats afin de se qualifier pour les Jeux paralympiques. Le processus est très complexe, mais les points obtenus au cours des prochains mois serviront à obtenir des places pour chaque pays dans les différentes catégories. Cette pression supplémentaire ne dérange pas Audrey Lemieux. « Ici, on est 100 concentrées sur l’effort. On se comporte en se disant qu’un plus gros effort va nous amener un meilleur résultat. Oui, on est conscientes que c’est bon pour le Canada, mais pour nous, c’est l’effort avant nous », de noter la cycliste almatoise, convenant que la chimie est maintenant bien installée dans son duo qui entamera une quatrième saison. « On est solides. On se fait confiance et on est capables de bien communiquer les stratégies pendant les courses, souligne-t-elle. On commence à avoir les outils afin d’obtenir de meilleurs résultats. »

Le contre-la-montre aura lieu vendredi tandis que la course sur route sera disputée dimanche.