C’est Jean-François Cauchon qui a terminé le parcours le premier, au 50 km, avec un temps de 5 heures 50 minutes.

De plus en plus de coureurs à l’ULTK

C’est sous une belle journée d’été que se déroulait l’Ultra Trail du Lac Kénogami (UTLK), samedi, au mont Lac-Vert. La 4e édition de l’événement accueillait encore plus de coureurs cette année, avec quelque 233 participants, parcourant des distances allant de 50 à 1 km.

Plus de 33 coureurs étaient présents, sur la ligne de départ, pour affronter ce défi de taille. La distance la plus populaire était le 20 km, avec 83 sportifs. Le 10 km comptait 56 participants, 33 pour le 5 km et 24 pour le 1 km. Quatre personnes faisaient un trajet à la marche.

« Nous sommes présentement dans le cœur de l’action et tout se passe très bien. Il fait beau, mais peut-être un peu trop chaud. Il y a eu quelques coureurs qui ont été sortis des parcours, alors qu’ils montraient des signes pour coups de chaleur », a expliqué l’une des organisatrices, Marie-Josée Dion, dans un entretien téléphonique avec Le Quotidien

Elle était tout de même rassurée qu’aucun coureur n’ait subi de blessures ou encore qui aurait eu besoin d’être transporté à l’hôpital, une crainte toujours présente dans ce genre d’événement. Une équipe médicale était présente tout au long de l’activité.

De plus en plus de coureurs se sont inscrits cette année à l’événement, ce qui rendait très fiers les organisateurs.

Gagnants

C’est Jean-François Cauchon qui a terminé le parcours le premier, au 50 km, avec un temps de 5 heures 50 minutes. Celui qui était ambassadeur pour l’événement en était à sa première participation. Du côté des femmes, c’est l’habituée des parcours, Hélène Dufour, qui a remporté le titre. La femme de Saint-Félicien a fait son parcours de 50 km en 8 heures 26 minutes.

Michael Pilote, un autre habitué de l’événement, a quant à lui remporté l’épreuve du 20 km, avec un temps d’une heure 55 minutes. Marie-Claude Brassard, qui est une coureuse plutôt de route, a remporté sa première course en trail, au 20 km, avec un temps de 2 heures 17 minutes.

Tous les gagnants de la quatrième édition, dans les catégories de 50 km et du 20 km, n’avaient jamais remporté un titre avec l’événement.

« Les records des parcours tiennent toujours », a souligné la codirectrice.