Sylvie Major a choisi l’offre de Myriam Savard parce qu’elle assurera la continuité de l’entreprise, notamment avec le nouveau guide-chef, Mathieu Boulanger-Messier.

De nouveaux propriétaires pour Fjord en Kayak

Propriété de Louis Dubord et Sylvie Major depuis 22 ans, Fjord en Kayak a maintenant une relève. Myriam et Guy Savard ont fait l’acquisition de l’entreprise de L’Anse-Saint-Jean.

Une activité publique a eu lieu jeudi afin de souligner le tout, avec différents acteurs de l’industrie touristique régionale. Louis Dubord et Sylvie Major ont été des pionniers du monde du kayak au Québec. À l’époque, ils sont partis de zéro pour mettre sur pied l’entreprise maintenant florissante qui compte sur 12 employés et qui a remporté de nombreux prix au fil des années, dont le Lauréat National Or à deux reprises, en 2002 et 2010 aux Grands prix du tourisme québécois. Le forfait d’expédition de trois jours se retrouve dans l’expérience distinctive de la Commission canadienne du tourisme, le seul de la région à en faire partie avec le Musée du Fjord. 

«Il n’y avait pas de fédération de kayak de mer en 1996, ça donne une idée. Il n’y avait pas non plus d’Aventure écotourisme Québec. On a monté nos propres règlements de sécurité à l’époque», rappelle Sylvie Major lors d’une rencontre dans les bureaux du Progrès, rappelant du même souffle qu’il s’agissait également des débuts du Parc marin Saguenay. 

«Je suis fière de ce qu’on a monté, vraiment», laisse-t-elle tomber. 

«On n’a jamais voulu être dans la grosse quantité, mais dans la qualité. On a que de l’équipement haut de gamme. On est l’une des rares flottes au Québec à être exclusivement de fibre de verre. On est la compagnie qui fait le plus d’expéditions de deux à quatre jours. Il n’y en a pas d’autres qui en font autant», exprime l’ancienne propriétaire, qui comme son acolyte, demeurera comme employé pour la prochaine saison estivale, afin d’assurer une transition un transfert des connaissances.

«Toute la gestion, la structure organisationnelle... Ils ont tout ça dans leur tête. Ils devraient écrire des livres comme manuels d’instructions», fait valoir la nouvelle copropriétaire, Myriam Savard, native du Lac-Saint-Jean. Avant d’en faire l’acquisition, elle travaillait déjà pour Fjord en Kayak, tout comme son conjoint Malween Callens-Andrieux. Le couple a déménagé à L’Anse-Saint-Jean en 2012. «Déjà, la première année, j’avais un intérêt envers l’entreprise et l’environnement», exprime Myriam Savard, soulignant le dynamisme de la communauté anjeannoise. De fil en aiguille, elle a manifesté son désir d’en faire l’acquisition. «L’an dernier, Louis m’a regardé en début d’été et m’a demandé: ‘‘tu ne voudrais pas acheter ça toi Fjord en kayak’’. L’idée a fait son chemin», raconte-t-elle. 

Sylvie Major et Louis Dubord avaient trois offres sur la table, mais voulaient absolument que leur «bébé» garde son identité. «J’ai démarré l’entreprise avant d’avoir mon premier garçon et j’ai toujours dit que c’était mon premier bébé, mentionne Sylvie Major avec fierté. On savait que Myriam allait continuer la même ligne avec le professionnalisme, la qualité du service à la clientèle, le souci de la sécurité. L’entreprise, elle l’avait dans le coeur.» 

«Fjord en kayak a une notoriété. Le but, c’est de l’amener plus loin encore et de garder toujours cette structure solide», assure pour sa part la nouvelle propriétaire. 

De l'horticulture au kayak

«Je suis plus une gestionnaire. J’ai vraiment une énergie d’entrepreneure assez présente. Si je ne trouvais pas un projet ou quelque chose entre les mains pour demeurer à L’Anse-Saint-Jean, je retournais à Montréal pour enseigner l’horticulture.»

Avant de revenir dans sa région natale, Myriam Savard a notamment étudié aux Jardins botaniques, elle qui est une véritable passionnée d’horticulture.   

Pour revenir à Fjord en Kayak, la nouvelle copropriétaire a un plan de développement bien précis. Elle aimerait également ajouter de nouveaux services d’ici quelques années. «Pas pour les prochaines années, parce que ce qui est offert actuellement à Fjord en kayak fonctionne très bien. C’est un produit en demande et la structure est bien ficelée», signale Myriam Savard. 

«Les gros projets de développement, on parle sur du long terme», poursuit-elle, annonçant toutefois que cet été, il sera possible de faire de la planche à pagaie (paddleboard) dans la baie de L’Anse-Saint-Jean. 

Les nouveaux propriétaires ont profité de l’entrevue pour présenter le nouveau chef-guide, Mathieu Boulanger-Messier. Originaire de Montréal, il travaille également au mont Édouard pendant la période hivernale. «Je suis venu m’établir dans la région pour le plein air, pour le fjord», indique-t-il. 

Même s’il assurera maintenant la formation et l’encadrement des sept guides à temps plein, il continuera de faire des expéditions. «C’est plus sur le terrain. Théoriquement, je ne toucherai pas au téléphone et à la paperasse», de confier avec le sourire Mathieu Boulanger-Messier.

Louis Dubord et Sylvie Major ont vendu leur « bébé », Fjord en kayak. Pour la nouvelle copropriétaire, Myriam Savard, il s’agit d’un projet familial en compagnie de son conjoint, Malween Callens-Andrieux, et leur fils Kaëli. Mathieu Boulanger-Messier (au centre) est a été nommé chef-guide en vue de la prochaine saison estivale.