De nombreux régionaux dans la LHJMQ

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera bien présent dans les vestiaires à travers la Ligue de hockey junior majeur du Québec cette saison. Une quinzaine de joueurs natifs de la région ont fait leur place, sans compter les anciens des Élites de Jonquière, dans le midget AAA.
Les alignements des 18 équipes ont été publiés récemment sur le site internet de la LHJMQ et un décompte réalisé par Le Quotidien a permis d'établir la représentation régionale, la meilleure depuis longtemps. 
Le Drakkar de Baie-Comeau mène le bal avec quatre joueurs originaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Aux attaquants Antoine Girard, Jean-Simon Bélanger et Jordan Martel s'est ajouté le défenseur Hugo Savinsky qui a gagné son poste lors du camp d'entraînement. Il faut également ajouter l'arrière Xavier Bouchard, le fils de l'entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda Gilles Bouchard, originaire de Normandin. Il sera d'ailleurs un espoir à surveiller en vue du prochain repêchage de la Ligue nationale. 
Les Saguenéens ne sont pas en reste avec un trio composé de Marc-Antoine Gagné, Jérémy Fortin et du défenseur Joakim Paradis. Ce dernier, fils de l'ancien attaquant de l'équipe Daniel Paradis, a toutefois joué son hockey mineur en Mauricie avant de s'amener avec les Sags via une transaction lors du repêchage avec le Titan d'Acadie-Bathurst. 
Les Huskies de Rouyn-Noranda ont quant à eux un duo régional avec l'attaquant Rafaël Harvey-Pinard ainsi que le vétéran gardien Samuel Harvey qui, à 19 ans, en sera à sa deuxième saison comme numéro un de l'équipe. 
Jusqu'aux dernières nouvelles, le défenseur Samuel Girard fait toujours partie des Cataractes de Shawinigan. Le Robervalois se trouve toujours au camp des Predators de Nashville et pourrait bien débuter la saison dans la grande ligue. 
Échangé par les Voltigeurs de Drummondville cet été, Jérôme Gravel, originaire de Chambord, débute un nouveau chapitre de sa carrière avec les Tigres de Victoriaville, sa troisième équipe en deux ans. 
Les Voltigeurs comptent pour leur part toujours sur le gardien de but Olivier Rodrigue, un autre espoir de premier plan en vue du prochain repêchage de la LNH. Il devrait voir beaucoup d'action. 
Parmi les joueurs ayant un lien régional, l'attaquant Carl-Olivier Dignard a disputé la dernière saison avec les Élites de Jonquière qui l'avaient réclamé au ballottage d'équilibre de la Ligue de hockey midget AAA du Québec. À Québec, c'est la même chose avec le défenseur Gabriel Villeneuve qui a gagné son poste après avoir été un choix de 3e tour des Remparts en 2016. Il a passé les deux dernières saisons avec les Élites. Anthony Boucher, qui a marqué 23 buts dans l'uniforme de l'organisation jonquiéroise en 2014-2015, se retrouve quant à lui avec les champions en titre de la coupe du Président, les Sea Dogs de Saint-Jean. Son coéquipier lors de cette saison, le défenseur Michael Kemp, fait sa niche au sein de la brigade défensive de l'Armada. Il a d'ailleurs marqué son premier but en carrière lors de la fin de semaine inaugurale. 
Le fils de l'ancien officiel Luc Voyer, originaire de Jonquière, Alex-Olivier, entreprend sa troisième saison avec l'Océanic de Rimouski. L'attaquant de 18 ans a grandi en Estrie. 
À tout ce beau monde, il faut ajouter le Chicoutimien Olivier Tremblay qui se retrouve dans un ménage à trois avec les 67's d'Ottawa, de la Ligue de l'Ontario. Le gardien de 20 ans a eu sa chance comme agent libre, après avoir été libéré par les Huskies au début du camp d'entraînement.
Pointes de plume
• Les joueurs des Saguenéens vivront non seulement une première fin de semaine sur la route, à Drummondville vendredi et Sherbrooke le lendemain, ils assisteront également à l'ouverture officielle locale des deux formations. «On va essayer de le faire vivre aux autres équipes», a indiqué l'entraîneur-chef Yanick Jean, en réaction au premier match local des siens où de nombreux signes de nervosité ont été commis par ses troupiers. «On ne doit pas attendre, mais s'imposer et se concentrer sur ce qu'on doit faire», a-t-il poursuivi...
• À la veille de cette première fin de semaine sur les patinoires adverses, les Chicoutimiens ont tenu un entraînement sur la glace du Pavillon de l'Agriculture. «Il y a toujours des ajustements à faire. C'est différent et on doit s'assurer que tout le monde soit sur la même page», de préciser Yanick Jean, rappelant que sa formation avait disputé quatre de ses six parties préparatoires sur des patinoires adverses, donc de dimensions conventionnelles. La grandeur de la patinoire avec le Centre Georges-Vézina est le seul élément qui diffère dans l'esprit du pilote des Bleus. «Jouer sur la route ou à la maison, ça ne change rien. On est en 2017 et les joueurs ne sont plus intimidés par la foule», a-t-il laissé tomber...
• Comme la semaine dernière, Zachary Bouthillier sera entre les deux poteaux pour le premier match et Alexis Shank fera de même pour le deuxième samedi, à Sherbrooke. Yanick Jean a toutefois précisé qu'il ne conservera pas cet ordre de manière permanente, mais qu'il désire garder l'utilisation 50-50. «Si on peut le faire toute l'année, on va le faire, a-t-il annoncé. Ils sont à un stade de leur carrière où ils doivent s'entraider et non se ''challenger''.»
• En fin de soirée jeudi, Yanick Jean n'avait toujours pas eu de nouvelles de la libération de l'attaquant russe German Rubtsov. Il ne pouvait donc pas se prononcer sur sa présence dans l'alignement en fin de semaine. Avec les blessures à Zachary Lavigne et Mathieu Desgagnés, il fera appel à un joueur affilié si Rubtsov n'obtient pas le feu vert pour affronter les Voltigeurs et le Phoenix...
• Atteint d'un tir à l'entraînement mercredi, le défenseur Olivier Galipeau a été quitte pour une bonne frousse et quelques points de suture. Il portera une visière complète en fin de semaine...