Membres du corps de cadets 1532 de Chicoutimi, Vincent Girard et Pier-Olivier Gallant sont tous deux revenus avec une médaille d’or et une médaille de bronze au cou à l’issue du Championnat national des cadets en biathlon présenté à l’Île-du-Prince-Édouard. Ils entournet leur entraîneure Annie Girard.

De l’or et du bronze pour deux cadets de Chicoutimi

Avec six représentants sur les 20 de la délégation du Québec, le Saguenay a fait fort belle figure au Championnat national des cadets de biathlon tenu à l’Île-du-Prince-Édouard. Outre les représentants du corps de cadets de Laterrière (voir autre texte), les deux représentants du corps de cadet 1532 de Chicoutimi, Vincent Girard et Pier-Olivier Gallant sont revenus tous deux avec une médaille d’or et une de bronze dans leurs bagages, même s’ils évoluaient dans une nouvelle catégorie.

Tous deux âgés de 15 ans, Vincent et Pier-Olivier en sont à leur première année chez les seniors (15-16 ans). Vincent a conclu avec la 3e position tandis que Pier-Olivier a terminé dans le top-10 au classement général à l’issue des quatre épreuves (sprint individuel, relais à deux, la patrouille en équipe composée des deux meilleurs juniors et seniors et le départ de masse). Chaque province et territoire délègue ses 20 meilleurs représentants. Au Québec, pour obtenir leurs billets pour le national, Vincent et Pier-Olivier devaient se classer parmi les deux premiers de leur catégorie. Vincent a fini 2e de sa catégorie et 2e au classement général. Mais c’est avec son coéquipier Pier-Olivier qu’il a formé un duo d’enfer. Ils ont terminé premiers, signant la « meilleure performance toutes catégories confondues ». 

Chez les seniors, le duo s’est particulièrement distingué à l’épreuve de la patrouille avec une médaille d’or. Au relais, Vincent et Pier-Olivier ont terminé troisièmes. Sur le plan individuel, Vincent a conclu le sprint au 4e au sprint et 5e au départ de masse. L’an passé, il avait terminé 2e chez les juniors. Quant à Pier-Olivier, il a terminé au 7e rang au sprint et au départ de masse.

Ces résultats augurent bien pour la prochaine saison. « L’an prochain, ce seront des machines ! », lance à la blague leur entraîneuse Annie Girard. « Nous serons plus vieux, avec plus de masse musculaire et plus d’entraînement », renchérissent Vincent et Pier-Olivier qui ont joint le corps de cadets 1532 de Chicoutimi il y a trois ans. 

Vincent Girard estime que cette fois-ci l’opposition était plus relevée. « On affronte souvent les mêmes adversaires. On les rencontre aussi dans les compétitions civiles. Ceux qui finissent parmi les premiers sont souvent ceux qui font aussi le circuit civil, ce qui leur permet de se pratiquer beaucoup. » D’ailleurs, Vincent et Pier-Olivier ont eux aussi prendre de l’expérience puisqu’ils ont participé à toutes les étapes de la Coupe Québec cette année.

Ambitions

Selon Vincent, l’idéal, pour améliorer leurs performances, serait d’avoir accès à un champ de tir extérieur qui leur permettrait d’améliorer leur technique dans des conditions réelles. Car leur condition physique en ski leur permet souvent de se hisser dans le top-3, mais c’est au tir que ça se complique. Actuellement, le seul endroit dans la région où ils peuvent pratique le biathlon, tir et ski de fond, en situation réelle est à Saint-Félicien. Par le passé, il y a déjà eu des installations adéquates au lac Sébastien, mais ces dernières ne sont plus accessibles depuis le début des années 2000. 

Vincent et Pier-Olivier nourrissent déjà de belles ambitions pour l’an prochain. Ils aimeraient terminer premiers aux nationaux cadets et obtenir leur billet pour les Championnats canadiens civils. Cette année, seule leur entraîneuse Annie Girard y prendra part.

Les résultats des deux cadets font la fierté du commandant du CC 1532, Gilles Philippe Déry.« C’est une très très bonne performance. Nous avions déjà un historique, une belle tradition de biathlètes », souligne-t-il, en rappelant le brio de Diana Tremblay par le passé. Cette dernière est au 1532 depuis les trois dernières années.« On est la seule unité au pays à avoir participé la même année au national de tir et au national de biathlon », mentionne le commandant en référant à Vincent, à Pier-Olivier et à Annie Girard.

Cette dernière souligne que ses deux protégés affichaient déjà une excellente forme physique lorsqu’ils ont joint les cadets. « Le fait d’embarquer dans le biathlon leur a procuré un challenge différent à cause du volet tir qui est plus technique à développer », souligne-t-elle.

De fait, les jeunes intéressés à relever un nouveau défi peuvent consulter le page Facebook du corps de cadets 1532 basé à Chicoutimi-Nord.