De la couleur pour deux bonnes causes

La 5e édition de l’événement « Give me Five », tenue samedi au Cégep de Jonquière, s’inscrit parmi les meilleures en terme de participation.

En effet, quelque 340 personnes se sont inscrites à l’épreuve de course ou de marche sur une boucle de 1 km que les participants effectuaient une, deux, trois ou cinq boucles (course ou marche). À chaque boucle complétée, des bénévoles appliquaient une main d’encouragement en couleur sur les T-shirts blancs.

Si le temps maussade en a découragé quelques-uns, ce fut l’inverse pour une quarantaine de personnes qui ont décidé de mettre de la couleur dans leur journée en s’inscrivant sur place, de sorte que ce sont environ 300 participants qui ont eu des encouragements colorés tout en participant non pas à une, mais à deux bonnes causes !

Car traditionnellement, cette activité servait à amasser des fonds pour l’équipe du Cégep de Jonquière qui participera au 1000 km du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL) à la mi-juin. Une partie des profits sera remise à l’école primaire Saint-Charles-de-Bourget, école à laquelle est jumelée l’équipe, pour promouvoir les saines habitudes de vie. Toutefois, cette année, deux cyclistes des éditions antérieures, Guylaine Emhoff et Nancy Lavoie, ont choisi de se faire aller les mollets au profit de l’Expédition Pinocchio qui sert la cause des enfants autistes et leurs familles.

« Cette année, j’ai aidé l’équipe du Grand défi à préparer l’événement, mais moi, mon défi cette année sera l’expédition Pinocchio au mois d’août. Nous nous sommes entendus pour partager les profits afin qu’on puisse faire ce challenge de vélo de trois jours », explique Mme Emhoff, qui a toujours fait partie des organisateurs du « Give me Five ». 

Même si le décompte n’est pas encore officiel, les deux causes devraient se partager une somme d’environ 3300 $.

Mentionnons enfin que l’équipe 2018 du Cégep pour le GDPL est composée de Sylvain Talbot, Joanie Lemieux, Joanie Courcy-Fortin, Audrey Perron et Julie Lafrenière.

Coorganisatrice de l’événement «Give me Five» depuis la toute première des cinq éditions, Guylaine Emhoff était ravie de la réponse des quelque 300 participants qui ont fait fi du temps maussade de samedi pour mettre de la couleur dans leur journée. Elle est entourée de jeunes participants qui ont relevé leur défi comme en témoignent leurs sourires et leurs jolis certificats.