En plus d’initier les jeunes du primaire aux techniques du golf dans le cadre du programme Premiers Élans, l’entraîneur régional et pro du Club Chicoutimi, Jonathan Moreau (à droite), leur a aussi enseigné les comportements de mise sur un terrain. Il est ici en compagnie de Matthew Dufour (au centre), Nicolas Savard (à gauche) et Maxime Aubin.

De la classe au terrain de golf pour 136 jeunes

Quelque 136 jeunes des écoles primaires Saint-Joseph et Médéric-Gravel de La Baie et La Pulperie de Chicoutimi ont pu passer de la classe à un vrai terrain de golf pour mettre en pratique les techniques apprises dans le cadre du programme Premiers Élans Acura, lundi, au Club de golf Chicoutimi.

« Il s’agit d’un programme de Golf Canada en lien avec le programme de golf en milieu scolaire. À titre d’entraîneur régional, vers les mois de janvier et février, je commence à faire le tour des écoles pour faire de l’initiation auprès des jeunes », explique Jonathan Moreau, qui est aussi pro au club de Chicoutimi et responsable du programme sport-études en golf.

Mine de rien, il est associé au programme Premiers Élans depuis sept ans déjà et il se déplace dans la région là où les professeurs intègrent ce programme dans leurs cours d’éducation physique, que ce soit au Lac-Saint-Jean ou au Saguenay. Il y a deux ans, il s’était déplacé à Saint-Félicien. Cette année, c’était plus concentré au Saguenay, mais chose certaine, la demande est croissante.

« Chaque année, on fait cette activité au Club de golf de Chicoutimi. C’est un peu une façon de remercier les enseignants qui offrent ce programme dans leurs classes (4e à 6e année). Les professeurs présents lundi l’enseignent dans leur classe et moi, je vais les accompagner », ajoute-t-il.

Le pro vient bonifier les enseignements de base. Les enseignants se servent du programme et du matériel didactique de Golf Canada. Ils ont des suggestions d’exercices. Jonathan Moreau leur prodigue des trucs, conseils et techniques que les jeunes ne voient pas nécessairement dans les manuels d’apprentissages. Le programme est fait de façon à faire progresser les jeunes.

« On leur fait vraiment mettre en pratique ce qu’ils ont vu dans le programme, à la différence qu’au lieu des bâtons en plastique et de la balle en mousse qu’ils ont à l’école, ils pratiquent avec de vrais bâtons et de vraies balles sur le terrain. »

Cécilia Coulombe, conseillère pédagogique de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, communique avec les professeurs qui ont intégré le programme dans leur cours afin de les inviter à venir sur le terrain de golf avec les jeunes méritants. Lundi, il y avait 136 jeunes, ce qui a incité l’entraîneur régional à envisager la possibilité de tenir l’activité extérieure sur deux jours au lieu d’un seul.

Les jeunes sont aussi invités à participer au défi d’habiletés Premiers Élans qui comporte un concours de coups roulés, de coups d’approche, de coups de fer et de coups de départ. « On compile les résultats et s’il y en a un qui obtient un bon pointage, il peut participer à la compétition nationale », mentionne M. Moreau. Ce n’est toutefois pas encore arrivé jusqu’à maintenant.

Jonathan Moreau, entraîneur régional et pro au Club de golf Chicoutimi.

Évidemment, certains jeunes auront un coup de cœur pour ce sport et parfois, certains décident de poursuivre leur apprentissage. « Il y a deux ans, 10 jeunes de l’école Saint-Joseph ont suivi des cliniques tout l’été et deux d’entre eux ont fait des compétitions l’an passé. J’en rencontre aussi dans les cliniques hebdomadaires et les camps de jour (du club Chicoutimi) », mentionne Jonathan Moreau.