Devenu joueur autonome, le Saguenéen David Ménard s’alignera maintenant avec les Alouettes de Montréal après six saisons passées avec les Lions de la Colombie-Britannique.

David Ménard se joint aux Alouettes

Après six saisons passées avec les Lions de la Colombie-Britannique, le Saguenéen David Ménard pourra enfin poursuivre sa carrière professionnelle de footballeur au Québec. Le joueur de ligne défensive vient en effet de signer un contrat d’un an avec les Alouettes de Montréal.

Joint mardi, le grand gaillard de 6’2’’, 270 livres n’a pas caché sa joie de se retrouver avec la formation montréalaise de la Ligue canadienne de football (LCF). L’athlète de 29 ans devenait agent libre et il avait encore un peu sur le coeur la décision des Lions de le retrancher trois semaines avant le camp, la saison dernière.

« Je vais toujours avoir un petit sentiment d’appartenance envers l’équipe qui m’a repêché, mais malheureusement, le football professionnel est une business et la loyauté doit être mise de côté. Je voulais penser à mes propres intérêts et me rapprocher de l’Est avant de penser à ma loyauté envers l’équipe qui m’a repêché », explique le Jonquiérois.

Ce dernier assure que les négociations avec les Alouettes se sont bien déroulées.

« Ça n’a pas été très très long. C’est sûr qu’il y avait certains détails à prendre en compte étant donné que les finances de l’équipe ne sont pas les plus faciles en ce moment, mais on n’a pas tourné autour du pot très longtemps », assure celui qui était déjà installé à Montréal pour l’entraînement hivernal.

« Depuis que je suis professionnel, ça fait plusieurs hivers que je passe à Montréal parce que j’y ai ma petite équipe d’entraînement, masso, physio, entraîneur de ma préparation en entraînement de vitesse, etc., et que j’ai accès à de belles installations quand j’en ai besoin. »

Côté équipe, Ménard sera en terrain connu. En plus d’anciens coéquipiers des Carabins de l’Université de Montréal et des Lions, il retrouvera son ancien entraîneur, Danny Maciocia, qui est maintenant DG des Alouettes. Il a aussi une bonne impression de l’entraîneur en chef, Khari Jones. « Khari Jones était (avec les Lions) quand je suis arrivé à Vancouver. C’est un coach à l’attaque, donc on n’a pas fait directement affaire ensemble, mais je sais que c’est un bon coach. L’an dernier, je regardais ce qui se passait à Montréal et j’étais content de voir que l’équipe progressait et que les joueurs avaient l’air de s’être ralliés derrière coach Jones. Je suis très enthousiaste et j’ai hâte de voir comment ce sera dans le vestiaire », assure David Ménard.

Expérience et leadership

À sa septième saison dans la LCF, Ménard estime qu’il a encore beaucoup à offrir aux Alouettes. « Je considère que j’ai encore du gaz dans le réservoir et que j’ai encore du bon football à offrir. C’est sûr que les Alouettes sont en reconstruction depuis un bon bout de temps, mais on peut dire que cette année, c’est la première année de tout ce renouveau. (...) C’est sûr que je suis ici pour compétitionner et ramener une coupe Grey à Montréal, mais ce que je veux apporter, c’est mon expérience puisque j’en serai à ma septième année dans la ligue. J’espère aussi apporter un peu de leadership et guider les nouveaux jeunes joueurs afin qu’ils se laissent distraire par Montréal ! »

Évidemment, ses parents sont heureux de voir fiston évoluer avec les Alouettes. « Je suis très heureux, mais c’est son choix et on respecte ses choix, souligne son père Ghislain Ménard. On allait le voir chaque fois qu’il venait avec les Lions à Montréal. Maintenant, on a le sentiment qu’il sera plus près et qu’on va le voir plus souvent, alors on est très heureux de cela.