Quinze jeunes de l’option soccer de l’École secondaire Camille-Lavoie et leurs accompagnateurs ont pu vivre aux rythmes du soccer à Madrid, du 12 au 20 avril. Ils posent ici devant le stade Bernabéu du Real Madrid.

Dans la culture du «foot» à Madrid

Après Barcelone en avril 2016, Benoit Lavoie et ses collègues André Robichaud et Robin Dallaire, du département d’éducation physique de l’école secondaire Camille-Lavoie d’Alma, ont permis à une nouvelle cohorte de 15 jeunes de l’option soccer de baigner dans l’univers du soccer à Madrid, en Espagne, du 12 au 20 avril.

Après deux ans d’effort, les jeunes et leurs accompagnateurs ont pu non seulement s’entraîner avec un club local, mais ils ont pu s’imprégner des mille et une facettes de ce sport qui fait vibrer des centaines de milliers de fans.

« Le thème du voyage, c’est la culture soccer. Dans ma conception de passionné de foot, c’est vraiment une immersion dans la culture du foot (soccer) que je voulais leur faire vivre. Oui il y a eu des entraînements, mais le foot, c’est aussi la musique, les chants, les histoires des clubs, etc. Notre guide nous a fait pratiquer des chants, on a visité des musées, dont le musée national du Prado, et on a assisté à deux matchs professionnels, l’un du Real Madrid qui est l’un des meilleurs clubs depuis deux ans, et de l’Atlético de Madrid. En avril 2016, nous avions vu (Lionel) Messi à Barcelone et cette année, nous avons vu Cristiano Ronaldo avec le Real Madrid, les deux joueurs les plus dominants de leur sport », relate Benoit Lavoie, qui a pu partager son amour et ses connaissances du ballon rond avec ses jeunes, dont une partie évolue au sein du club de soccer Le Boréal d’Alma.

Les 15 jeunes qui ont participé au voyage ont amassé leur argent pendant deux ans, notamment en recourant à la vente de cartes-cadeaux. Pour établir les liens avec les clubs de Madrid, les organisateurs ont fait affaire avec l’agence montréalaise Objectif Terre. « Ils gèrent des voyages internationaux pour des écoles pour des projets de clubs sportifs et humanitaires. Ils ne s’occupaient pas des matchs dans le stade par contre. C’était nous qui devions faire ces démarches », mentionne Benoit Lavoie.


Les trois enseignants en éducation physique de l’école Camille-Lavoie d’Alma entourent le responsable du club A.C.D Fatima et leur guide espagnol. De gauche à droite: les enseignants Robin Dallaire et Benoit Lavoie, le responsable du club A.C.D. Fatima, Antonio Hernandez, leur guide espagnol et grand fan du Real Madrid, Jose Antonio, et l’enseignant André Robichaud.
Le groupe de jeunes de l’École secondaire Camille-Lavoie d’Alma se sont imprégnés de la folle atmosphère qui règne lors des matchs du Real Madrid.

Les jeunes ont pu prendre part à trois entraînements sur le site de la « Cité du Real Madrid ». « On espérait pouvoir voir des joueurs de l’équipe première passer ou s’entraîner, mais ils sont dans ce qu’ils appellent la ‘‘zone interdite’’ », raconte, amusé, Benoit Lavoie au sujet des vedettes du Real Madrid. Cela dit, les 15 jeunes ont quand même pu s’entraîner pendant deux bonnes heures chaque fois, sous la direction d’un des entraîneurs du club A.C.D. Fatima de Madrid entre autres.

Évidemment, les jeunes sont revenus enchantés de cette immersion sport/culture en Espagne, ce qui incite les organisateurs à songer à un autre voyage dans deux ans, soit en Angleterre ou en Allemagne.

Précisons enfin que les trois enseignants ont eux aussi mis la main à la pâte pour financer leur voyage, justement afin d’éviter de refiler la facture aux jeunes. Comme pour Barcelone, les trois enseignants ont chacun fait 40 midis en parascolaire pour payer les frais de leur suppléance (sept jours chacun) et ils ont eux aussi participé à la campagne de financement pour payer les frais du voyage du troisième enseignant (seuls deux billets étaient inclus). La quatrième accompagnatrice du groupe, Lili Dionne, a pour sa part assumé les frais de son voyage. 

Projet futsal

Enseignant en éducation physique à l’école secondaire Camille-Lavoie d’Alma, Benoit Lavoie, aimerait contribuer au développement du futsal, un sport apparenté au soccer, dans la région avec la création d’équipes dans les calibres cadet, benjamin et juvénile.

«On aimerait faire deux ou trois tournois avec nos jeunes, parce que ça se développe de plus en plus au niveau scolaire au Québec. Ça se joue à 4 contre 4 dans un gymnase. On en fait déjà, d’octobre à mars-avril, sur l’heure du midi, quand on ne peut plus aller dehors, dit-il. On est allé faire un tournoi (cette année), mais on aimerait y aller avec plus d’équipes, et en plus, on aimerait en organiser un à l’automne.»

Le groupe de jeunes de l’École secondaire Camille-Lavoie d’Alma se sont imprégnés de la folle atmosphère qui règne lors des matchs du Real Madrid. Ils posent ici devant le centre d’entraînement.