Les toutous et leurs maîtres ont visiblement eu beaucoup de plaisir à participer à la 3e édition de la course attelée organisée par le club Sports À-Traction canins présentée au centre plein air Bec-Scie de La Baie malgré le temps froid. Le secret? Être bien habillé et bouger!

Cub Sports À-Traction Canins: une première course réussie

Ça bourdonnait d'activités au centre plein air Bec-Scie de La Baie qui a accueilli la 3e édition de la course hivernale organisée par le club régional Sports À-Traction Canins.
Responsable de la compétition, Annie-Pier Bouchard était très satisfaite du déroulement de la rencontre provinciale tenue pour la première fois à Saguenay, les deux précédentes ayant été tenues à Alma. « Habituellement, c'était au Dorval, mais on a voulu aller vers le Saguenay puisque nous sommes un club régional », explique-t-elle.
Trois épreuves étaient au programme, soit le ski joëring, la trottinette des neiges et le canicross. « Le canicross reste le plus populaire parce que c'est le plus accessible. Et pas mal tout le monde qui commence le sport attelé va commencer par le canicross parce que ça demande moins d'équipement », indique Annie-Pier Bouchard, en mentionnant que la discipline la plus achalandée samedi a été le canicross de 1,5 km.
Gagnants
Samedi, chacune des disciplines au programme comportait deux distances. Cent départs ont été donnés dans les différentes épreuves et distances. « C'est ce qu'on visait et notre objectif est donc atteint », assure la porte-parole de l'événement. La moitié des participants provenaient de l'extérieur de la région.
Pour ce qui est des épreuves, les grands gagnants ont été, en ski joëring 9 km, Michaël Roux de Québec chez les hommes et Maude Lapointe de Québec chez les dames. En trottinette des neiges (catégorie mixte), sur 5 km, Émilie Tremblay de Falardeau a enlevé les grands honneurs. En canicross 5 km, Rémi Smida de Québec a été couronné chez les messieurs et Élise Grandguillot chez les dames.
Mentionnons enfin que le temps froid n'a pas ralenti les ardeurs des participants. « Il fallait être bien habillé et faire bouger les chiens », a convenu en riant Annie-Pier Bouchard en riant.