Ethan Crossman s’amène à Chicoutimi. L’attaquant de 20 ans est reconnu pour son style robuste.

Crossman s’amène, Diotte quitte

Les Saguenéens ont été impliqués dans deux autres transactions à l’ouverture de la période des transactions, vendredi matin, lors des Assises de la LHJMQ, qui se déroulent dans la Capitale-Nationale.

Un autre attaquant de 20 ans, Ethan Crossman, s’amène au Saguenay, en provenance du Drakkar de Baie-Comeau, en retour de deux choix au repêchage samedi, en deuxième (27e) et troisième (46) ronde.

Comme dans le cas de Rafaël Harvey-Pinard, la transaction était déjà bouclée depuis quelque temps, ce qui complète le portrait des joueurs de 20 ans, avec le vétéran défenseur Jérémy Groleau.

Natif de Sackville, au Nouveau-Brunswick, Crossman avait été acquis par le Drakkar du Titan d’Acadie-Bathurst à la période des échanges des Fêtes, contre des choix de 1er et 2e tour en 2021, ainsi qu’un choix de troisième ronde 2019.

Les Saguenéens ont échangé Jérémy Diotte au Titan d’Acadie-Bathurst, en retour de Mathieu Samson.

En 33 rencontres sur la Côte-Nord, l’attaquant au style robuste a amassé 30 points en 33 rencontres.

« On a mis la main sur deux bons joueurs de 20 ans qui vont amener de l’expérience. On est rendus avec trois champions de la Coupe Memorial dans notre alignement. C’est extrêmement positif », a laissé tomber le directeur général et entraîneur des Sags, Yanick Jean.

Rafaël Harvey-Pinard et Justin Ducharme sont les deux autres joueurs à avoir soulevé le précieux trophée remis à la meilleure équipe au Canada.

Mathieu Samson

Une seule des trois transactions a été véritablement bouclée cette semaine. Elle envoie le défenseur de 20 ans Jérémy Diotte au Titan en retour de l’attaquant format géant de 19 ans Mathieu Samson. Ce dernier avait été sélectionné en troisième ronde par les Cataractes de Shawinigan en 2016, mais il n’a pas encore réussi à s’établir comme un joueur qui peut produire régulièrement dans la LHJMQ.

Aux Fêtes, l’an dernier, les Cataractes ont démissionné et l’ont envoyé à Bathurst contre un choix de 8e tour. Il a ensuite amassé 12 points en 29 matchs.

Pour sa part, Jérémy Diotte ne sera donc pas le plan B de l’état-major des Sags avec l’incertitude entourant le retour de Jérémy Groleau des rangs professionnels pour une dernière saison chez les juniors à 20 ans.

+

«C’est un passionné»

Le directeur général adjoint des Sags, Dany Corneau, n’est pas étranger à la sélection de Rafaël Harvey-Pinard par les Huskies de Rouyn-Noranda, en 2015. 

Dès le premier contact, il avait été charmé par le frêle jeune homme qui évoluait pour les Espoirs du Saguenay–Lac-Saint-Jean dans le midget espoir. En huitième ronde, les recruteurs de la formation abitibienne, dont il faisait partie, n’ont pas hésité bien longtemps. « Dès le départ, j’avais dit aux journalistes que c’était la carte cachée du repêchage. Je suis tombé en amour avec ce gars-là quand il est rentré dans la pièce lors d’une entrevue au Foyer des Loisirs. Il est arrivé tellement enthousiaste, comme un enfant dans un plat de bonbons. Son enthousiasme, son sourire, c’était contagieux », se remémore Dany Corneau. 

« Je savais qu’il allait tout faire pour atteindre son rêve. Est-ce qu’il allait y parvenir ? Ce n’était quand même pas un choix de première ronde. C’est un passionné. Tu le voyais dans ses yeux tout de suite qu’il avait un petit quelque chose. »

La plus grande qualité du Jonquiérois sur une patinoire est sans contredit son intelligence, confirme Dany Corneau. « Il a toujours eu une longueur d’avance avec sa vision du jeu. Même dans le midget espoir et en bas âge, il avait déjà ça. Et il l’a amélioré encore. Il a progressé comme joueur de hockey. C’est incroyable, dans le fond. Il est toujours en avance sur le jeu. Il n’a pas la rondelle, mais il va la recevoir parce qu’il sait déjà où elle va aller », de résumer Dany Corneau. Dave Ainsley

+

Voici un aperçu des cinq meilleurs espoirs du repêchage de samedi, selon l’évaluation du directeur de la Centrale de recrutement de la LHJMQ, le Chicoutimien Carl Bouchard

1 Joshua Roy | L’attaquant des Chevaliers de Lévis est identifié depuis le début de l’année comme meilleur espoir du repêchage. Un flair offensif brut qui a fait au-delà de 80 points la saison dernière à 15 ans dans le midget AAA. Il a également connu un excellent tournoi des Jeux du Canada. Il a le don de marquer des buts importants. 


2 Justin Robidas | Le fils de l’ancien défenseur du Canadien Stéphane Robidas aurait bien pu se retrouver au premier rang du classement. L’attaquant des Cantonniers de Magog a connu une progression constante toute la saison, ce qui a culminé lors du Championnat canadien de la Coupe Telus. Un joueur complet. 


3 Peter Reynolds | Le meilleur joueur des Maritimes ne devrait pas être présent samedi et a déjà annoncé vouloir évoluer dans quelques années pour Boston College dans la NCAA. Il a complètement dominé la saison dernière à Shattuck, la même équipe pour laquelle a déjà évolué un certain Sidney Crosby. 


4 Cameron Whynot | L’un des quatre défenseurs classés en première ronde du repêchage. Son potentiel est énorme et il est déjà prêt physiquement à faire le saut dans la LHJMQ. Il possède également un tir foudroyant. 


5 Zachary L’Heureux | Un attaquant très dynamique qui a également su se mettre en valeur lors des Jeux du Canada. Le joueur qui n’est jamais bien loin de la rondelle est capable de marquer les gros buts. Dave Ainsley