Dominique Genest s’entraîne parfois avec des membres de sa famille. Sur cette photo, il est accompagné de sa belle-soeur Geneviève et sa soeur Josée.

Courses CRYO sur le lac Saint-Jean: bouger afin de développer un meilleur équilibre de vie

Près de 200 coureurs sont attendus aux courses Cryo de 10 et 32 kilomètres qui se tiendront sur le lac Saint-Jean le 22 février prochain. De ce nombre, Dominique Genest, le copropriétaire de la Chocolaterie des Pères Trappistes, s’est lancé le défi de courir dix kilomètres dans le but de trouver un meilleur équilibre de vie tout en soutenant une bonne cause.

« Comme la majorité des entrepreneurs, ma vie est un peu déséquilibrée, car je suis très axé sur le travail », soutient le directeur général de la Chocolaterie des Pères Trappistes qui a fait l’acquisition de 25 % des parts de l’entreprise l’été dernier. En plus de réaliser cet investissement majeur, il a également connu une séparation, il y a quelques mois.

« Je souhaite profiter de l’entraînement pour la course pour rééquilibrer ma vie et pour recharger mes batteries », explique l’homme, tout en ajoutant que cette course arrive un peu comme une bénédiction à ce moment de sa vie.

En léthargie sportive depuis près de six mois, Dominique Genest a recommencé à bouger pendant les Fêtes, en faisant de la raquette en famille, puis en commençant les parcours de course à pied au parc de la Pointe-des-Pères, à Dolbeau-Mistassini. Ce sport n’est pas étranger à l’entrepreneur qui a déjà couru quatre demi-marathons, mais ça sera la première fois qu’il participera à une course hivernale. « J’aime la course, mais je ne suis pas un grand coureur. D’habitude, je n’ai pas de problème à courir dix kilomètres, mais le défi sera les conditions climatiques », remarque l’homme qui a comme seul objectif de franchir la ligne d’arrivée.

Chaque fois que Dominique Genest recommence à bouger davantage, il remarque à quel point de saines habitudes de vie l’amènent à être plus heureux et plus performant au travail. « Chaque heure que j’investis dans la course est un bon investissement en temps, parce que ça me motive et ça me fait du bien, dit-il. La course me sort de la routine et ça me permet d’avoir des idées créatives. Ça éclaircit le brouillard dans plusieurs dossiers ».

Dominique Genest souhaite retrouver un meilleur équilibre de vie en s’entraînant pour la course Cryo.

En plus des bienfaits personnels qu’il en retire, le père de trois enfants est aussi fier de soutenir au passage la Fondation Sur la pointe des pieds, qui réalise des expéditions thérapeutiques pour les jeunes atteints du cancer. C’est même lui qui avait gagné le concours du meilleur projet de groupe à l’école d’entrepreneurship de Beauce, lorsqu’il a proposé de participer aux Défi des deux Mario, avec 40 personnes, amassant au passage 220 000 $ pour la fondation.

Lorsque Jean-Charles Fortin lui a demandé s’il voulait participer aux courses Cryo, l’entrepreneur n’a pas hésité une seconde à s’impliquer. Au moment d’écrire ces lignes, il avait déjà amassé plus de 1200 dollars sur un objectif de 2500 dollars, sur une campagne menée en ligne.

Une course sur glace la nuit pour les jeunes aussi

Pour la 2e édition des courses CRYO, les jeunes de moins de 12 ans sont aussi conviés à venir tenter l’expérience de participer à une course nocturne sur les glaces du Piekouagami, une première.

Dès 18 h, au Village sur glace de Roberval, le 21 février prochain, plusieurs dizaines de jeunes sont attendus pour venir faire une course participative d’un kilomètre. Les inscriptions seront gratuites et il n’y aura aucun montant minimum pour la collecte de fonds.

« Le Village sur glace est tellement une belle plateforme pour faire des activités comme ça, soutient Jean-Charles Fortin, le directeur général de la Fondation Sur la pointe des pieds. L’an dernier, on s’est rendu compte que les coureurs viennent souvent accompagnés de leur famille et on a voulu offrir un événement pour les enfants. Ça permet aussi aux jeunes des communautés qui nous accueillent de participer. »

En s’entraînant dans des décors du genre, Dominique Genest souhaite trouver un meilleur équilibre dans sa vie et recharger ses batteries

Dans le cadre de sa deuxième édition, l’événement accueillera deux fois plus de coureurs que l’an dernier, alors qu’une centaine de participants sont attendus pour le 32 km. Plus de 75 personnes ont déjà confirmé leur participation. De ce nombre, un autobus a été mobilisé pour transporter un groupe de 50 personnes de Montréal et de Québec. Un autre moyen pour présenter un événement le plus écoresponsable qui soit, note le directeur général.

D’ici cinq ans, la fondation souhaite que les courses Cryo deviennent un classique prisé par les coureurs et Jean-Charles Fortin espère attirer entre 300 et 500 coureurs.