Karine Brassard, Éric Larouche et Frédérick Lessard aimeraient bien accueillir 500 participants, le 13 mai, lors de la troisième édition de la Course pour l'enfance et la jeunesse.

Courir pour une bonne cause

La Fondation pour l'enfance et la jeunesse invite la population à joindre l'utile à l'agréable, le 13 mai, en participant à la troisième édition de la Course pour l'enfance et la jeunesse. Comme les deux premières versions, elle se déroulera dans des sentiers situés derrière le Centre de protection de l'enfance et de la jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean (rue Bégin à Chicoutimi) sous le thème « Viens faire un tour ».
Quelques modifications ont été apportées à l'édition 2017 de l'événement présenté au profit de la fondation. Au lieu de s'attaquer à une épreuve officielle de cinq ou dix kilomètres, les participants seront invités à déterminer le nombre de tours qu'ils souhaitent effectuer sur le parcours de 1,25 kilomètre et le coût de l'inscription variera en conséquence. Les responsables croient que cette formule rendra l'activité encore plus accessible.
Un volet « Défi entreprises » a été ajouté et les organisateurs donneront plus d'ampleur à une idée lancée l'an passé, celle des ambassadeurs.
En 2017, Éric Larouche a donné naissance à l'idée des ambassadeurs en jouant ce rôle auprès de jeunes en difficultés. Il les a accompagnés dans leur préparation vers l'événement. Il est de retour cette année à titre de président d'honneur de la Course pour l'enfance et il s'est entouré d'un groupe de gens d'affaires et d'athlètes qui joueront le même rôle auprès des jeunes. Sonia Boivin (directrice régionale de la Protection de la jeunesse), Sylvain Lavoie (athlète), Lynda Gingras (athlète), Dominic Tremblay (RBC), Isabelle Tremblay (avocate), Guy Tremblay (Pétroles RL), Dominic Tardif (Cégep de Chicoutimi), Nathalie Tremblay (Raymond Chabot), Jean-Marc Gauvreau (athlète), André Simard (commandant du Régiment du Saguenay), Mario Ruel (UQAC), Hélène Aubin (CS des Rives-du-Saguenay), Myriam Boucher (kinésiologue), Éric Jacques (Gromec), Marc Gauthier (Traitdemarc) ainsi que Laura Lévesque et Patricia Rainville (journalistes) ont accepté son invitation.
« Cette tranche de jeunes me semble un peu oubliée, a noté Éric Larouche, lundi. Pourtant, ces jeunes ont besoin d'avoir du support pour faire leurs choix. Pour les avoir côtoyés l'an passé, je sais que la ligne est mince entre la noirceur et la lumière. On perd beaucoup de jeunes parce qu'on ne les aide pas. Bien des jeunes sont dans le noir parce qu'ils ne voient pas de gens pour les aider.
« Une course, c'est une chose, mais pourquoi ne pas avoir des ambassadeurs pour rencontrer ces jeunes. Nous avons tous rencontré nos problématiques dans nos milieux. Ces gens peuvent être des exemples de détermination pour des jeunes qui ont besoin d'en avoir. Je souhaite que les ambassadeurs soient généreux. »
Éric Larouche a aussi mentionné que les ambassadeurs contribueront au développement du volet « Défi entreprises ». Par cette nouvelle formule, les entreprises intéressées pourront faire l'acquisition de forfaits de 10, 20 ou 30 tours qu'ils pourront partager comme bon leur semblera.
Directrice générale de la Fondation pour l'enfance et la jeunesse, Karine Brassard a pour sa part noté que des efforts seront faits pour augmenter la participation de jeunes en difficultés. Ils seront encore mieux accompagnés dans leur préparation vers la course et elle croit que la formule de l'inscription selon le nombre de tours favorisera une plus grande participation, une opinion partagée par Frédérick Lessard, de 123 Go.
« C'est un parcours intéressant parce qu'il n'est pas très long, a dit Frédérick Lessard. Il est à la fois assez difficile et à la portée de tous. Avec les inscriptions par tour, il devient encore plus accessible à toute la population. »
En ce moment, le coût de l'inscription à cette activité axée sur la participation est de 10 $ par tour, jusqu'à un maximum de 30 $. Il est possible de s'inscrire en ligne au https ://courseenfancejeunesse2017.eventbrite.ca.