Le Mont-Édouard accueillera une étape de la Coupe NorAm, cette semaine.

Coupe NorAm: l’élite du ski alpin à L’Anse-Sain-Jean

C’est cette semaine, au Mont-Édouard, que l’élite masculine du ski alpin du Canada et des États-Unis s’est donné rendez-vous, alors que débute la compétition de la Coupe NorAm Mont-Édouard MRC du Fjord 2020, à L’Anse-Saint-Jean.

Dimanche, les représentants de Ski Québec ont procédé à la cérémonie d’ouverture de la compétition au chalet de la station de ski, en présence des maires du Bas-Saguenay, dont le préfet Gérald Savard, président d’honneur de l’événement.

Au cours des cinq prochains jours, 99 athlètes masculins se feront compétition dans la piste homologuée super G no 4 en slalom et en slalom géant, explique Éric Préfontaine, directeur Haute performance de Ski Alpin Québec. Les journées de lundi et de mardi seront consacrées aux épreuves en slalom, tandis que jeudi et vendredi, le slalom géant sera disputé. La journée de mercredi sera consacrée à une manche de slalom, suivie de duels en après-midi.

Le maire de L’Anse-Saint-Jean, Lucien Martel, le député de Dubuc, François Tremblay, et le préfet de la MRC du Fjord, Gérald Savard, aussi président d’honneur de l’événement, ont donné le coup d’envoi de la Coupe NorAm présentée cette semaine au Mont-Édouard. Ils sont entourés des meilleurs espoirs du circuit.

Au terme de cette semaine de compétitions de haut niveau, deux athlètes par catégorie seront sélectionnés pour participer à la Coupe du monde. Selon M. Préfontaine, il faut s’attendre à des descentes très rapides, variant entre une minute en slalom et une minute 15 secondes en slalom géant.

« Cette piste du Mont-Édouard est très rapide. Il faut s’attendre à ce que 60 % des compétiteurs ne finissent pas leur descente, en raison de la présence de la pente à 52 degrés », affirme le porte-parole de Ski Alpin Québec.

Piste dure

Les bénévoles ont mis une douzaine d’heures pour préparer la piste en l’arrosant afin qu’elle devienne aussi dure qu’une patinoire, ce qui est plus sécuritaire et plus juste pour les compétiteurs inscrits. Selon Martin Gobeil, président du comité organisateur, plus de 80 bénévoles mettront la main à la pâte pour la présentation de l’événement.

Le maire de L’Anse-Saint-Jean, Lucien Martel, s’est dit très fier de recevoir cette compétition après la tenue, dans les dernières années, du Critérium U16 et du Championnat canadien senior en 2019. Selon lui, L’Anse-Saint-Jean sera bientôt prête à recevoir une tranche de la Coupe du monde.