Marianne St-Gelais a décroché l'or lors de la finale du 500 mètres féminin, dimanche, à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste, présentée à Dresde, en Allemagne.

Coupe du monde: St-Gelais fidèle à elle-même

Marianne St-Gelais a de nouveau prêché par l'exemple, dimanche, à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de l'ISU présentée à Dresde en remportant la finale du 500 mètres féminin.
La dernière journée en Allemagne a été bonne pour les patineuses natives du Saguenay-Lac-Saint-Jean puisque Valérie Maltais, de La Baie, a aussi posé les patins sur le podium après sa troisième position dans la deuxième épreuve de 1500 mètres. St-Gelais, Maltais, Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, et Kim Boutin ont ensuite uni leurs efforts pour prendre le troisième rang au relais féminin. Marie-Ève Drolet, de Laterrière, qui n'a pas participé aux rondes finales du 1500 m, a fait sa part pendant les rondes préliminaires du relais.
« Je suis satisfaite de ma fin de semaine, a résumé Marianne St-Gelais, qui ratera la dernière étape de la Coupe du monde en Russie afin de terminer sa préparation pour le Championnat du monde. J'ai eu un très beau 500 m. Je pense beaucoup à mes trucs techniques qui vont m'aider à bien garder mes positions et à bien garder ma concentration pour passer à travers les rondes. J'ai réussi à maintenir un niveau très élevé de concentration technique et tactique, autant au 1000m qu'au 500m, en fin de semaine, et ç'a payé. »
« Je suis confiante en vue des Championnats du monde, mais je suis consciente qu'il y en a parmi les meilleures qui n'étaient pas là, en fin de semaine. Mais pour mes points techniques, ça me met en confiance. »
Quatrième au 500 m derrière Maltais, la Sud-coréenne Ye Jin Kim et la Canadienne Jamie Macdonald, Bradette espérait un peu mieux. Une chute a brisé son rythme.
« Je suis déçue du résultat parce que je voulais une médaille, a dit Kasandra Bradette. Ça fait deux finales que je fais et je n'ai pas encore mon top-3. En finale, ça n'a pas tourné comme je l'aurais voulu alors que j'ai chuté au dernier tour. Je me suis quand même bien battue tout au long de la course et j'ai même été deuxième à un certain point, mais je n'ai pas été assez alerte. Au dernier tour, Arianna Fontana y est allée le tout pour le tout et ça m'a amenée dans sa chute. Je suis quand même satisfaite du cheminement de ma journée. »
De son côté, Maltais a montré de la satisfaction après sa première récolte de deux médailles en Coupe du monde en un an.
« Ma médaille de bronze aujourd'hui est un peu moins satisfaisante que celle d'hier, a indiqué la Baieriveraine. Je suis contente d'être sur le podium, mais je sentais que je pouvais tellement remonter sur Suzanne Schulting en première position, sauf que je suis restée prise dans son tracé. Je suis déçue parce que je sentais que j'aurais pu faire mieux. Je sors de la fin de semaine avec du positif. J'ai retrouvé une bonne énergie et de bonnes sensations en course. La santé et la forme vont bien et je suis très contente de mon week-end. »
Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, a été éliminé en quart de finale du 500 m après avoir éprouvé des ennuis avec ses lames. Charles Hamelin a franchi le fil d'arrivée de cette épreuve au quatrième échelon, ce qui a été le meilleur résultat de la journée pour l'équipe masculine canadienne.