Après avoir combattu un rhume toute la semaine, l’Almatois Léandre Bouchard (Pivot Cycles-OTE) a été en panne d’énergie dimanche, à l’épreuve cross-country de la Coupe du monde de vélo de montagne à Les Gets en France. Une journée à oublier.

Coupe du monde: Léandre Bouchard en panne d’énergie

Mauvaise journée au bureau pour Léandre Bouchard sur le tout nouveau circuit de Les Gets lors de la quatrième étape de la Coupe du monde de vélo de montagne cross-country. En panne d’énergie en raison d’un rhume, l’Almatois n’a pas été en mesure de se faire justice et il a conclu au 106e rang.

Le porte-couleurs de Pivot Cycles-OTE a d’ailleurs qualifié de « journée à oublier », sa prestation de dimanche. « Affecté par un rhume depuis une semaine, je n’avais plus d’énergie ce dimanche. Je sais que je suis en forme ; je l’ai démontré au ‘‘short track’’ vendredi », a indiqué sur Facebook celui qui prendra les prochains jours pour refaire le plein d’énergie en vue des Championnats nationaux samedi.

« J’ai fait du mieux que j’ai pu sur quelques tours, mais dès le départ, j’ai commencé à prendre du recul et à être en difficulté. Je perdais des plumes au fil du temps et par souci de santé, j’ai attendu d’être au 80 % avant d’être sorti et écourter ma course », a-t-il déclaré à Sportcom.

Il n’a pas été le seul à peiner sur ce nouveau site de la Coupe du monde. Des 117 coureurs ayant pris le départ, seulement 63 ont terminé à l’intérieur des temps alloués.

Les espoirs étaient tout de même permis pour Léandre qui avait impressionné à son tout premier «short track» cette saison. Faut dire que seuls les 40 premiers sont invités à y participer. Vendredi, l’Almatois a pris le départ au 39e rang et a effectué une superbe remontée pour conclure au 18e rang. Du même coup, il avait amélioré sa position sur la ligne de départ de l’épreuve cross-country de dimanche.

Cap sur les Nationaux

Le hic, c’est que la marge de manoeuvre s’est rétrécie comme une peau de chagrin pour le protégé de l’entraîneur Jude Dufour en vue de mettre la main sur l’unique place pour les vététistes canadiens aux Jeux de Tokyo 2020. Pour l’instant, l’Ontarien Peter Disera mène le bal en maintenant d’excellents résultats. Encore dimanche, il a conclu l’épreuve au 6e rang, à 1mn08 du vainqueur, le Suisse Nino Schurter (1 h 22mn10).

« Ce n’est pas le scénario idéal pour les Olympiques, a convenu Jude Dufour par Messenger. Disera vient de prendre une sérieuse option pour le ‘‘spot’’ olympique et ce sera pratiquement imbattable. » Toutefois, si le Canada termine parmi les sept meilleures nations, il aurait droit à deux places.

Malgré tout, Léandre et son entraîneur ne baissent pas les bras. « (Dimanche), ç’a été une course très difficile pour Léandre. Il a été enrhumé toute la semaine et cela s’est fait sentir aujourd’hui. Pas de jambes dès le début de la course. Pourtant, il partait avec son meilleur positionnement sur la ligne de départ, au 18e rang. C’est très décevant, mais dans cette sphère sportive de la haute performance, il faut développer de la résilience et c’est ce qu’on s’applique à faire présentement », ajoute Jude Dufour, convaincu que des jours meilleurs seront au rendez-vous.

Les Championnats canadiens auront lieu samedi, à Hardwood Hills, en Ontario. Dès mercredi, Léandre Bouchard et ses coéquipiers de l’équipe Pivot Cycles-OTE s’y rendront directement. Puis, suivront deux étapes du circuit de la Coupe du monde, à Val di Sole en Italie (3 et 4 août), ainsi que Lenzerheide en Suisse les 10 et 11 août, et enfin, les Championnats du monde qui auront lieu au Mont-Sainte-Anne à compter du 1er septembre.