La délégation de l’équipe canadienne de patinage de vitesse courte piste

Consolider les acquis en Asie

La délégation de l’équipe canadienne de patinage de vitesse courte piste amorce les Coupes du monde en Asie avec un premier arrêt en fin de semaine à Shanghaï, en Chine, suivie, la semaine prochaine, de la dernière étape à Séoul, en Corée du Sud.

À Shanghai, les quatre athlètes de la région seront de la partie, soit Marianne Saint-Gelais et Kasandra Bradette de Saint-Félicien, ainsi que Valérie Maltais de La Baie et Samuel Girard de Ferland-et-Boilleau. Les autres membres de l’équipe sont Kim Boutin (Sherbrooke) et Jamie Macdonald (Fort St. James, C.-B.) chez les dames, ainsi que Charle Cournoyer (Boucherville), Pascal Dion (Montréal), Charles Hamelin et François Hamelin (Sainte-Julie) chez les hommes. Audrey Phaneuf (Saint-Hyacinthe) et Steven Dubois (Lachenaie) voyagent également avec l’équipe.

Tout comme ç’a été le cas en Europe le mois dernier, Samuel Girard, Charles Hamelin et Charle Cournoyer représenteront le Canada dans chacune des trois épreuves individuelles à Shanghai. Chez les femmes, Boutin courra le 500m et le 1000m, Macdonald le 500m et le 1500m, Maltais et Saint-Gelais le 1000m et le 1500m et Bradette, le 500m. L’officiel canadien Jacques Grégoire participera également à l’événement en tant que premier assistant à l’arbitre.

Les qualifications seront tenues jeudi en vue des rondes finales des épreuves du 1500m et du 500m, qui auront lieu le samedi, alors que les qualifications de vendredi auront la même vocation pour les courses du 1000m et des relais en vue des rondes finales de dimanche. Les Coupes du monde en Asie représentent les dernières opportunités pour les patineurs de sécuriser des places pour leur pays aux Jeux olympiques. À chaque épreuve, les patineurs accumulent des points dans chacune des distances individuelles. À l’issue des quatre Coupes du monde, les trois meilleures performances sur quatre de chacun des patineurs constitueront le classement spécial de qualifications olympiques qui servira à distribuer les places disponibles en vue des épreuves à PyeongChang.

Outre les distances individuelles, l’autre objectif est de se qualifier pour les relais en terminant parmi les sept premiers en excluant le pays hôte, la Corée du Sud. En se qualifiant, le Canada pourra envoyer une équipe complète, soit cinq patineurs par genre. Sinon, ce sera un maximum de trois patineurs non qualifiés par sexe. Après les deux premières Coupes du monde en Europe, le Canada trône en première position au classement général du relais masculin avec deux médailles d’or, alors que l’équipe féminine occupe présentement le deuxième rang grâce à une médaille d’argent et une de bronze.

Les compétitions de samedi et de dimanche seront webdiffusées en direct sur les sites Internet de CBC Sports (http ://www.cbc.ca/sports) et de Radio-Canada Sports (http ://ici.radio-canada.ca/sports).