Claude, André et Samuel Gauvin sont tous trois montés sur le podium.

Confusion autour d'un maillot orange

Quand un longiligne homme en maillot orange s'est profilé dans le sentier réservé aux compétiteurs des épreuves de 38 et 45 kilomètres, tout le monde était certain qu'il s'agissait de Pierre Lavoie. Même sa conjointe, Lynne Routhier, l'applaudissait chaudement. C'était pourtant André Gauvin, qui allait être le premier des trois Gauvin à monter sur le podium à l'épreuve du 38 km classique du Tour du mont Valin.
André, son frère, Claude, et son fils, Samuel, ont pris les trois premiers rangs, dans l'ordre.
Si la foule était quelque peu surprise de voir arriver André Gauvin, de Breakeyville, le principal intéressé ne l'était pas du tout. Après tout, il a remporté une médaille de bronze au Championnat du monde des maîtres en Autriche, cette année.
«Je me suis fait battre par les vieux, a affirmé en riant Samuel, 30 ans. Mon père est très très en forme. Depuis qu'il est à la retraite, il s'entraîne énormément.»
André en était à sa quinzième participation au Tour.
«Il n'y avait aucune trace sur le parcours, note-t-il. J'étais au centre (de la piste) tout le long. C'était vraiment plus dur que lors des autres années.»
André Gauvin a décidé de participer dans le 38 kilomètres, et non le 45, pour des raisons stratégiques. «En gagnant, j'accumule 100 points et je remporte le circuit des maîtres. Je ne pense pas que j'aurais gagné dans le 45 km», souligne l'homme de 56 ans qui se prépare en vue des championnats mondiaux en Russie, l'an prochain.
André n'était pas surpris que son frère et son fils montent aussi sur le podium. «Mon frère avait gagné l'épreuve l'an passé. Quant à mon fils, il est ingénieur forestier et il n'a pas le temps de s'entraîner durant la semaine parce qu'il est en forêt. Il le fait uniquement la fin de semaine. Sinon, c'est lui qui aurait gagné!»
484 skieurs et raquetteurs
L'organisatrice de l'événement, Lucie Maltais, était bien contente de sa journée.
«C'est une très belle édition. Nous avons eu un peu moins de 500 personnes, ce qui est très bon. Il faut dire qu'il n'y a pas eu de tempête, mais certaines personnes ont peut être été moins tentées de traverser le parc des Laurentides à cause de la neige abondante. La température n'était pas idéale à 100%, mais elle était pareille pour tout le monde.»
L'an prochain, le Tour en sera à sa 30e édition.
Les frères Jean-Yves, André et Denis Bouchard (rédacteur en chef du Quotidien et du Progrès-Dimanche) étaient présidents d'honneur de l'événement. Le fils d'André, David, a participé au Tour dans la catégorie 38 km patin. David a débuté le ski de fond cette année.
Parlant des Bouchard, les présidents d'honneur avaient pris l'initiative de verser des bourses à trois familles d'au moins trois personnes qui participaient à l'événement. Les gagnants ont été tirés au sort. Il s'agit de la famille de Johanne Lavoie, de Prévost (500$), de Renée Lévesque, de Saint-Hippolyte (350$), et de Frédéric Laroche, de Chicoutimi (250$).
Audrey Lemieux, bien connue pour ses exploits en cyclisme, a quant à elle participé hier en compagnie de son père Jean.
Des gens sont venus d'aussi loin que de New York pour participer au Tour.