Conclusion de rêve

Pour souligner son 50e anniversaire, les organisateurs du Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière ont présenté plusieurs activités spéciales au cours des huit derniers jours. En fait, la seule chose qu'ils ne pouvaient contrôler en cette édition de fête, c'était le résultat sur la glace. À ce niveau, ils ont obtenu un coup de main extraordinaire de la part des Marquis et des Rockets de Jonquière, hier.
Les Marquis et les Rockets ont donné une conclusion de rêve à cette 50e édition en étant couronnés champions des classes BB et A. Les premiers ont battu les Vikings de Baie-Comeau, 3-1, et les seconds ont eu raison des Blues de Jonquière, 3-2.
« C'est vraiment spécial de gagner le 50e tournoi pee-wee de Jonquière, a résumé l'entraîneur des Marquis, Jean Imbeau. Nous y pensions et nous en parlions depuis le début de l'année. C'était le 50e et nous étions en mission. Nous voulions vraiment le gagner et nous avons réussi. »
Les Marquis ont obtenu tous les buts dont ils allaient avoir besoin dès le début de la rencontre. Nathan Bergeron et Hugo Cyr, chaque fois en avantage numérique, ont rapidement trouvé le fond du filet. Malgré une riposte des Vikings avec sept secondes à faire à l'engagement initial, la formation jonquiéroise n'a jamais perdu les devants. Elle a tenu le coup tant bien que mal et Charles Desrosiers a assuré sa victoire en marquant dans une cage déserte en fin de match.
« Ce fut l'histoire d'une équipe, a repris Jean Imbeau. Nous avons vécu beaucoup de choses et les gars ont joué en équipe pendant tout le tournoi. Nous avions aussi gagné un tournoi à Shawinigan, avant les Fêtes, et on dirait que l'expérience acquise là-bas s'est transportée à Jonquière. Au cours de la semaine, nous avons gagné deux gros matchs. Battre les Mustangs lors du premier match du tournoi a été très important. C'est une équipe contre laquelle nous jouons souvent des parties serrées. Samedi, nous perdions 2-0 après deux périodes. Nous sommes revenus et nous avons gagné en prolongation. Contre Baie-Comeau, en finale, ce ne fut pas facile et on s'y attendait. »
« Avant le tournoi, nous pouvions espérer l'emporter. Nous avons une belle équipe. Nous pouvons compter sur plusieurs vétérans qui ont joué pour les Marquis ou les Orioles, l'an passé. Ce sont des gars qui se sont rendus loin avec ces équipes et ça paraît. Les autres joueurs ont embarqué et nos gardiens ont connu tout un tournoi. Ils arrivent tous les deux de l'atome et ils ont été extraordinaires. »
De leur côté, les Rockets ont principalement profité du travail de Jérôme Morais pour vaincre les Blues en finale. Morais a marqué les trois buts de son équipe.
Dans la classe B, le Kak de Roberval/Mashteuiatsh a arraché un gain de 2-1 aux Rebelles du Saguenay, grâce aux filets de Raphaël Corneau et Marc-Antoine Lavoie.
Les Gladiateurs de Québec Ouest ont blanchi le Garaga de Saint-Georges 1-0, dans le match décisif du tableau CC, et les Conquérants des Basses-Laurentides ont battu les Cyclones de Québec, 2-1 en fusillade, en finale AA.
Un succès
Le match entre les Marquis et les Vikings a été disputé devant environ 1500 spectateurs. On remarquait notamment l'entraîneur du Drakkar de Baie-Comeau, Éric Veilleux, présent pour encourager son fils et les Vikings. Il y a longtemps qu'une finale du tournoi n'avait attiré autant de monde.
Les responsables du tournoi estiment qu'au moins 25 000 personnes ont assisté à l'événement. Ils n'ont pas atteint l'objectif ambitieux de 30 000 personnes qu'ils s'étaient fixé, mais ils se montrent très heureux de la réponse du public et du déroulement du tournoi.
« Tout a bien été, a assuré le responsable des communications, Hervé Berghella. Nous avons de vieux bénévoles qui nous disaient toujours qu'ils allaient rester jusqu'au 50e. Ça s'est tellement bien passé qu'ils sont prêts à revenir l'an prochain. Ce fut un succès au niveau de l'organisation et de la fête que nous avons présentée. »