Samedi, dans le cadre du concours amateur de bras de fer tenu à Desbiens, Jonathan Dion d’Alma (à gauche) a remporté les honneurs chez les droitiers dans la catégorie des 191 livres et plus.

Compétition de bras de fer: droitier ou gaucher, Poirier domine

La deuxième édition de la compétition Bras de fer Lac-Saint-Jean a couronné trois nouveaux champions, samedi, devant plus d’une centaine de spectateurs réunis à la Zone Extrême de Desbiens, sise au 2e étage de l’hôtel de ville de l’endroit.

Organisateur de l’événement, Jean-Philip Fortin a déjà confirmé la tenue d’une troisième édition. « Tous les participants m’ont demandé s’il y aurait une troisième édition. Considérant la réussite des deux premières, je n’ai pas le choix de revenir avec une troisième ! »

Samedi, 28 « bras de fer », dont une femme, ont tenté de remporter les grands honneurs dans les deux grandes catégories en lice : les 190 livres et moins et les 191 livres et plus. Dans chaque catégorie, il y avait le volet gaucher et le volet droitier.

« Nous avons accueilli 28 participants, ce qui est un peu moins que l’an dernier. Toutefois, au chapitre des spectateurs, nous en avons eu un peu plus d’une centaine dans la salle », détaille Jean-Philip Fortin, en précisant que quelques concurrents ont participé dans les deux volets.

« Cette année, nous avions encore notre professionnel du bras de fer, Christian Gilbert, qui a donné des conseils aux participants avant que la compétition commence afin d’éviter qu’il y ait des blessures », souligne le grand manitou du rendez-vous annuel. En plus de donner des conseils, M. Gilbert agit comme officiel durant les duels.

Les participants provenaient d’un peu partout, dont de Port-Cartier et de Saint-Ephrem-de-Beauce. Mais la majorité provenait de la région, « de Chicoutimi à Saint-Félicien », souligne Jean-Philip Fortin.

Parmi les candidats, on retrouvait l’homme fort de Jonquière Simon Boudreau, qui en était à une première participation. Le titan a pu constater que la technique a parfois raison de la force brute dans ce genre de concours. « Il était un peu déçu (de son résultat), mais c’était sa première expérience. Il est quand même content de lui ; il est en apprentissage. Il va s’entraîner pour l’an prochain », assure l’organisateur de la compétition.

Pour ceux et celles qui souhaitent tenter leur chance l’an prochain, il est possible de s’inscrire dès qu’une publication apparaît sur la page Facebook de l’événement, Bras de fer Lac-Saint-Jean. La compétition se déroule toujours vers la deuxième semaine de mars. Il est aussi possible de s’inscrire sur place le jour de la compétition.

La technique pouvait parfois venir à bout de la force lors des duels de bras de fer.

Gagnants

Les trois nouveaux champions de l’édition 2019 sont Maxime Poirier d’Alma, vainqueur à la fois chez les droitiers et gauchers, la catégorie des 190 et moins; et dans la catégorie 191 et plus, Jonathan Dion d’Alma chez les droitiers et Sébastien Dufour de Port-Cartier chez les gauchers.

À noter que la seule participante féminine, Sandra Beaudin, de Rivière-Pentecôte, a accepté de participer dans la catégorie des 190 livres et moins contre les hommes. Voilà une dame qui n’a pas peur des défis !

Droit ou gauche? Ça n’a pas d’importance pour Maxime Poirier d’Alma (à droite), couronné champion à la fois chez les droitiers et chez les gauchers de la catégorie 190 livres et moins lors de la compétition de bras de fer tenue à Desbiens samedi, sous le regard attentif de Christian Gilbert.