Jean-Daniel Fortin et Serge Côté, respectivement directeur général et président du Club de golf Lac-Saint-Jean, à Saint-Gédéon, planchent sur trois scénarios d’ouverture en vue de la prochaine saison en compagnie des membres du conseil d’administration.
Jean-Daniel Fortin et Serge Côté, respectivement directeur général et président du Club de golf Lac-Saint-Jean, à Saint-Gédéon, planchent sur trois scénarios d’ouverture en vue de la prochaine saison en compagnie des membres du conseil d’administration.

Clubs de golf: une occasion à saisir de faire le plein de joueurs

Pour le président du Club de golf Lac-Saint-Jean et les membres du conseil d’administration, il est clair que si la saison de golf démarre, ils devront profiter de l’occasion pour recruter de nouveaux membres et générer une nouvelle clientèle qui découvrira ce sport.

« On va devoir saisir l’occasion pour stimuler la pratique du golf parce que ce sera l’un des rares sports qu’on devrait pouvoir pratiquer cet été en respectant les mesures de distanciation et autres mesures de la Santé publique », fait valoir le président Serge Côté en entrevue téléphonique.

« Développer une nouvelle clientèle, ça faisait déjà partie de nos objectifs cette année, rappelle-t-il. On mise aussi sur les juniors. L’école n’est pas recommencée et je ne pense pas que ça va recommencer. Alors, on veut capitaliser sur cette situation pour aller chercher des juniors. On a déjà établi des liens avec quelques écoles du coin pour pouvoir assurer une relève. On veut profiter de l’occasion pour remplir notre terrain ! »

Scénarios

Les membres du conseil d’administration planchent sur trois scénarios potentiels : le premier, un été sans golf ; le second, une saison avec une ouverture partielle ; et le troisième, plutôt utopique, une saison qui se déroule comme par le passé. Le deuxième scénario est évidemment celui qui est le plus plausible pour la planification de la prochaine saison.

« De toute évidence, à ce qu’on entend entre les branches et à ce qu’on voit ailleurs au pays, les clubs de golf vont ouvrir avec des mesures de distanciation et autres consignes qu’on devra respecter. Il faut être prêt parce que de toute façon, on ne peut pas laisser un terrain de golf passer une saison sans être entretenu. Ça causerait des pertes incommensurables », souligne M. Côté.

« On est prêt et on attend juste que la neige fonde et de pouvoir travailler sur le terrain, ce qui se fait habituellement au début mai. On a déjà un surintendant et un mécanicien en poste. On s’est servi un peu de l’aide du fédéral pour répondre à leur salaire. On a cela goutte à goutte, mais ça va nous aider considérablement pour répondre aux besoins des golfeurs si on ouvre bientôt. »

Le terrain, dont les nouveaux trois, semble en bon état. « Ça sent bon pour l’instant. D’après ce qu’on a observé, même si les verts sont encore très enneigés, ça semblait très positif. On semble même en avance sur la saison de l’an dernier », avance-t-il.

Bref, les membres du CA se croisent les doigts. « Tous les espoirs sont permis et on est positif. Tous les passionnés de golf veulent jouer. Notre terrain se marche très bien, il n’y a pas trop de distance entre les trous et il n’est pas très côteux », met en relief le président quant aux atouts du terrain, outre le magnifique décor du secteur.

Enfin, un ingénieux système de récupération de la balle dans la coupe sans avoir besoin d’y mettre la main, publié sur golfplanete.com, a vite retenu l’attention de plusieurs directions de clubs de golf. Un petit plateau disposé au fond de la coupe est soulevé par un crochet qui longe le drapeau.

Au Club Lac-Saint-Jean, on travaille déjà sur la fabrication maison d’un prototype similaire qui pourrait faciliter la distanciation et le respect des consignes de la Santé publique. Si ça fonctionne, il ne restera qu’à en reproduire 17 autres et le tour sera joué.

+

INDEMNITÉ: «ÇA NOUS ENLÈVE UNE ÉPINE DU PIED»

Les membres du conseil d’administration du Club de golf Lac-Saint-Jean ont poussé un grand soupir de soulagement, la semaine dernière, lorsqu’ils ont enfin reçu le montant d’indemnisation pour les pertes encourues durant les travaux d’élargissement de l’accès au nouveau camping du parc national de la Pointe-Taillon.

C’est ainsi qu’un montant de 101 797 $ a été remis au club lors de la dernière séance de la MRC du Lac-Saint-Jean-Est qui faisait office d’intermédiaire dans le dossier avec les différents ministères du gouvernement du Québec impliqués.

« On a eu notre chèque et tout est déjà déposé ! Nous sommes très soulagés compte tenu des circonstances (saison compromise par la COVID-19). Nos liquidités étaient un peu réduites en raison de cette problématique. On nous enlève une épine du pied ! », lance le nouveau président du conseil d’administration du club de Saint-Gédéon, Serge Côté. 

Ce montant a été basé sur la moyenne des revenus des trois dernières années du club par rapport à ceux de la saison 2019. Le président Côté souligne que le montant reçu est à la satisfaction du club et correspond effectivement aux pertes estimées par le club. « Au début, l’estimation qu’on avait faite était autour de 100 000 $. Nos chiffres ne pouvaient pas mentir. »

Les travaux d’accès au nouveau camping ont mené au réaménagement des trous #7, 8 et 9 qui étaient touchés par l’élargissement du chemin dans ce secteur du Rang des Îles. La direction du club en a profité pour réaménager ces trois parcours que les golfeurs ont pu découvrir avec bonheur à mi-saison, l’été dernier, et elle espère que d’autres pourront faire de même en 2020 malgré le spectre de la COVID-19.