Club Lac-Saint-Jean: la réouverture reportée

Le temps pluvieux des dernières semaines n’a pas aidé la cause des travaux de réaménagement en cours au Club de golf Lac-Saint-Jean, si bien que l’ouverture des trous numéros 7, 8 et 9, prévue pour le 24 juin, sera reportée d’environ deux semaines tout au plus.

Si dame Nature collabore, la date du 4 juillet constitue le scénario le plus optimiste, sinon, ce sera autour du 10 juillet. « C’est retardé en raison du printemps difficile. On a commencé les travaux avec un retard d’environ deux semaines à cause du froid et la terre qui était encore gelée. On est à la merci de la température. L’automne n’a pas joué en notre faveur parce que ç’a gelé dès le début octobre et on n’a pas un beau printemps non plus », rappelle le président du club, Jocelyn Gaudreault.

Toutefois, le pire semble passé. « On devrait poser la tourbe sur les verts demain (mardi) et mercredi. On devait le faire jeudi et vendredi derniers, mais comme il a plu, on l’a reporté à cette semaine, ajoute-t-il. Le système d’irrigation et de drainage ainsi que les gicleurs sont installés et les tertres de départ sont faits. Les verts sont tous nivelés avant de poser la tourbe qui devrait arriver mardi midi. Ça ressemble à une table de billard. C’est vraiment bien fait et beau », explique le président Gaudreault, qui souligne que les membres se montrent très patients et très compréhensifs concernant les travaux en cours.

Si dame Nature collabore un peu au cours des prochains jours, les golfeurs du club Lac-Saint-Jean n’auront plus à patienter encore bien longtemps pour accéder à l’ensemble du parcours, et ce, même si les travaux en cours sur les trous 7, 8 et 9 ont subi un peu de retard en raison du mauvais temps des dernières semaines.

D’ailleurs, le club devrait permettre de jouer sur 18 trous au lieu de 15 la semaine prochaine. « Sauf que le trou numéro 8 sera temporaire parce que nous n’aurons pas le vert. Pour le 7 et le 9, on a gardé les anciens verts », précise Jocelyn Gaudreault.

« Le pire est derrière nous. On me dit que ça prend entre deux et quatre semaines pour les verts, alors on va les traiter comme il faut. Il faut prendre le temps qu’il faut, sinon ce sera à recommencer. Et j’avais dit qu’on n’hypothéquerait pas l’avenir du club pour une semaine, alors la patience est de mise. Ce sera très très beau quand les travaux seront terminés », assure-t-il.

« C’est bon pour l’avenir du club et ça va nous amener du monde. Pour nous, c’est un coup à donner, mais présentement, ça va bien, les membres voient que ça avance et ils sont bien contents. »

+

DES DÉPASSEMENTS DE COÛTS INATTENDUS

Des dépassements de coûts inattendus ont incité la MRC Lac-Saint-Jean-Est à reporter certains travaux dans le cadre du projet d’agrandissement d’un secteur du parc national de la Pointe-Taillon.

« Il y a eu un dépassement de coûts pour des raisons hors de notre contrôle, comme le dynamitage. Donc, le montant de 3,5 millions $ qu’on avait signé au départ ne sera pas suffisant. Pour être en mesure d’effectuer le plus de travaux possible sur le terrain de golf, on a retardé certains investissements comme l’asphaltage du chemin du Golf qui sera fait seulement l’an prochain parce que la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) n’a pas commencé ses travaux. Ça représente une somme importante », explique le DG de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, Sabin Larouche. 

« On a aussi demandé au ministère de l’Environnement une extension de délai pour les bandes riveraines qui doivent être revitalisées, afin que ce soit reporté à juin 2020. Le dossier de l’acquisition de terrains n’a pas été réglé parce que nous sommes en attente de budget. On fait ce qui est urgent pour ne pas pénaliser le club de golf. » 

L’asphaltage sur la portion de la Véloroute a toutefois été réalisé.

La MRC est donc en attente d’une aide financière du gouvernement du Québec. Mais en ayant reporté tous les travaux qui pouvaient l’être, ceux en cours s’effectuent dans le respect du cadre budgétaire.