Club de vélo de Chambord: 50 ans d’histoire à célébrer

Le Club de vélo de Chambord célébrera ses 50 ans d’existence cette année et pour souligner ce demi-siècle d’activités, un dîner retrouvailles aura lieu samedi, au Restaurant L’Escale de l’endroit où l’on rendra hommage à André Lestourneau, fondateur du club et organisateur de compétitions élite.

Membre du comité organisateur de l’événement, l’ancien maire de la municipalité, Bruno Laroche, a réuni André Lestourneau, un ancien journaliste de l’hebdomadaire Le Progrès-Dimanche, ainsi que d’anciens présidents du club au fil des décennies. «André a même été l’un des premiers à faire partie de la Fédération provinciale (FQSC) et c’est pourquoi il y a eu des compétitions au niveau régional et provincial», explique Bruno Laroche, en ajoutant qu’une plaque souvenir sera remise à M. Lestourneau, un fils de Chambord qui a aussi organisé la compétition relevée du Tour du lac Saint-Jean pendant quelques années.

Recrues américaines

Les retrouvailles auront un cachet particulier pour deux cyclistes américains, John Gromek et Bob Simpson, qui, dans les débuts du club, étaient venus séjourner dans la municipalité jeannoise pour prendre part à des compétitions régionales et provinciales. «C’est André qui les avait fait venir ici et ils sont venus courir pendant quelques années à Chambord. Ils seront reçus citoyens honoraires», souligne M. Laroche.

«On a aussi invité les cyclistes de Chambord de l’époque qui ont aujourd’hui entre 60 et 75 ans, estime M. Laroche. Les festivités auront lieu samedi, au restaurant L’Escale de Chambord. Ce sera un beau dîner et ce sera plein d’émotions!»

Parmi les invités, mentionnons Robert Sasseville, premier président du club sportif, Marcel Ménard, président en 1969 et Robert Lalancette, un ancien directeur technique et bien sûr, le maire actuel de Chambord, Luc Chiasson.

Pour en revenir aux cyclistes américains, dans une chronique du 18 janvier 2016, Yvan Martineau racontait qu’en arrivant à Portsmouth, à la frontière du New Hampshire et du Maine, quelle ne fut pas sa surprise de voir, sur une tablette d’une boutique de vélo, «de vieux trophées, dont un sur lequel on peut lire: ‘‘Troisième, championnat québécois, 1970, Chambord, Lac Saint-Jean’’. Dans ces années-là, Chambord était un pôle important pour les élites canadiennes et américaines. C’est ainsi que John Gromek a découvert la région. Il revient encore au Lac chaque année pour voir ses vieux amis, dont Manon et Claude Laroche», explique-t-il.

Référence incontournable du cyclisme régional, Roger Filion raconte qu’il a revu Gromek il y a quelques années de cela lors de la cyclosportive de Chambord. «John Gromek possède une boutique de vélo à Exeter, ville universitaire où demeure l’écrivain Dan Brown. Il parle un français impeccable, sa femme étant une Française. Il est encore un excellent cycliste», relate-t-il, lorsqu’interrogé au sujet des deux Américains.

Mémoire du cyclisme régional, Roger Filion a rappelé qu’à l’époque, André Lestourneau avait recruté les deux cyclistes américains au sein du club de Chambord dans le cadre de la vive lutte contre le club de Saint-Jérôme (aujourd’hui Métabetchouan). Saint-Jérôme comptait dans ses rangs Guy Lacroix (frère de Michel), «de loin le meilleur coureur régional qui prenait part à des courses provinciales.»