Club de golf Saguenay Arvida: un léger surplus couronne 2018

Directeur général du Club de golf Saguenay Arvida, Stéphane Maltais a présenté un bilan financier positif devant quelque 75 membres présents à l’assemblée générale annuelle tenue dimanche. L’exercice de 2018 a en effet permis de dégager un surplus net de 720 $.

En 2015, le club partait de loin, car il avait enregistré une perte de 196 000 $. Depuis, les dirigeants du club ont adopté des mesures et diversifié leur offre pour remonter la pente. Ainsi, après un léger surplus l’an dernier, le club a poursuivi sur sa lancée, de sorte qu’il avait de bonnes nouvelles à annoncer aux membres en fin de semaine.

Le DG et professionnel du club explique que les profits ne peuvent pas vraiment être attribués à l’été exceptionnel qui a prévalu en 2018. Le printemps tardif et l’automne pluvieux ainsi que la canicule en juillet ont atténué les gains de l’effet « météo ».

Parmi les facteurs qui ont principalement contribué au bilan positif, il cite la restructuration des dépenses mise en place dans les différents départements, laquelle porte ses fruits.

À cela s’additionne une hausse du revenu provenant du membership, la plus importante depuis qu’il s’est joint au club. De fait, le club a vu ses efforts pour élargir sa clientèle récompensés. « Au total, on a eu 420 membres contre 381 l’an dernier. C’est reparti du bon bord », mentionne Stéphane Maltais.

L’ajout d’une nouvelle catégorie de membres avec certaines restrictions, il y a deux ans, a été profitable. Cette nouveauté avait déjà généré des profits l’an dernier et ça s’est poursuivi cette année.

« Ça s’est reflété dans nos revenus puisque l’an dernier, ça nous avait permis de commencer l’année avec une base de 30 000 $. On s’est maintenu », dit-il.

« On a essayé d’être très proactifs dans la flexibilité des abonnements. On offre plusieurs choix. De plus, les nouveaux membres ont apprécié le dynamisme de l’administration et l’ambiance et la facilité d’intégration qui règnent. »

Une légère augmentation des revenus provenant des tournois complète le tout.

Toutefois, même si les nouvelles sont bonnes, les dirigeants du club ne tiennent rien pour acquis. Ils doivent trouver des façons pour faire en sorte que les nouveaux membres soient de retour et pour atténuer la diminution du nombre de membres sociétaires. « La flexibilité (des abonnements) permet une certaine rétention des membres. Il faut chercher l’équilibre entre les membres, les nouveaux, les visiteurs et les tournois », explique le DG, fier d’avoir concilié les divers intérêts sans avoir eu à réduire le nombre de tournois ni la plage horaire pour les visiteurs.

Activités

En 2017, plusieurs activités ont été organisées tout au long de l’été pour susciter l’intérêt des jeunes, des femmes (Mercredi des dames) et des hommes (Mardi des hommes). Directeur professionnel du club, Stéphane Maltais est allé chercher de nouvelles ressources pour l’appuyer dans ses activités par suite de la fin de l’association avec le pro Sébastien Néron. Pour le Mercredi des dames, l’activité sera prise en charge par Johanne Thibodeau, qui vient de prendre sa retraite de l’enseignement. Mme Thibodeau a enseigné le golf pendant 10 ans au niveau collégial. Quant à la relève junior et le Mardi des hommes, c’est Sébastien Dion qui a pris le relais avec Étienne Leduc. « On a entre 20 et 30 juniors et on prévoit attirer de nouveaux joueurs avec les promotions d’après les Fêtes », estime Stéphane Maltais.

Stabilité

Enfin, grâce à l’entente conclue cet automne à la satisfaction des deux parties, le DG Stéphane Maltais amorcera un nouveau contrat de cinq ans à compter du 1er janvier. La stabilité se poursuit également au sein du conseil d’administration, alors que les personnes occupant les trois postes en élection sur les 9, soit le président Yves Saint-Gelais ainsi qu’Alain Garant et Ghislain Fallu, ont accepté de renouveler leur mandat pour les trois prochaines années. La convention des employés du club est également réglée pour la prochaine année.