Club de golf Port-Alfred: un déficit d’opérations de 40 000$

Le Club de golf Port-Alfred a terminé l’année 2018 avec un déficit d’opérations de 40 000$ sur un budget frôlant le million de dollars. Lors de l’assemblée générale annuelle, le président Sylvain Simard a indiqué que plusieurs facteurs avaient contribué à cette année financière difficile.

La météo a forcé une ouverture tardive du terrain au mois de mai, tandis que le mois d’octobre pluvieux et froid a miné la fin de la saison. Les mauvaises conditions climatiques ont également eu un effet à la baisse sur la vente de billets journaliers, une perte de revenus de 20 000$ par rapport à la saison précédente. La même situation a été observée dans les autres clubs de la région. Un été prometteur n’a pas permis de rattraper le temps perdu.

Les dirigeants du club baieriverain ont également été dans l’obligation de remplacer de la machinerie en plus d’acheter un aérateur pour les verts, ce qui a occasionné une dépense exceptionnelle de 38 000$. Le projet d’aménagement de l’allée du trou numéro 17 a entraîné un dépassement de 3000$. Les prix à la hausse des engrais et de l’essence d’environ 10% ont également représenté des dépenses supplémentaires, tout comme l’achat de six toiles pour protéger les verts, une dépense qui doit être renouvelée chaque année.

Le club de Port-Alfred a connu une année stable avec 254 membres en 2018, soit le même nombre que l’année précédente. Pour pallier au manque de revenus, la direction a décidé d’augmenter le prix de la carte annuelle de 50$ pour la saison prochaine. Ainsi, selon les options choisies, le prix varie entre 1000$ et 1500$.

La dette à long terme du club s’établit donc à 100 000$. Au chapitre des finances, tous les postes budgétaires seront analysés au fil de la saison 2019. Une attention particulière sera également accordée au terrain. Si la qualité des verts est exceptionnelle selon les responsables, les fosses de sable et certains tertres de départ feront l’objet d’interventions. Un comité sous la responsabilité du directeur terrain Gilles Delisle et du surintendant Éric Tremblay dressera une liste des priorités à ce chapitre. Le comité pourra compter sur l’expertise de Steven Tremblay. Le directeur du personnel et des bâtisses, Guy Bolduc, a déjà recruté 10 membres pour effectuer du travail bénévole pour l’aménagement paysager, ce qui devrait entraîner des économies appréciables pour l’organisation.

Convention collective

Au chapitre des bonnes nouvelles, récemment, les 15 employés ont renouvelé leur convention collective pour une période de trois ans. Dans son rapport, Sylvain Simard a rappelé aux membres que la direction a toujours souhaité des rapports harmonieux avec son personnel, tout en remerciant les employés pour leur collaboration et leur excellent travail.

Au conseil d’administration, Gilles Delisle a été réélu au poste de directeur terrain pour une période de deux ans. Il en est de même pour la secrétaire France Claveau et le directeur Gilles Lalancette. Julien Bouchard est le nouveau trésorier, remplaçant Jean-François Girard qui a quitté après six années de bénévolat. Pierre Thibodeau sera le capitaine masculin alors que le poste de capitaine féminin reste à combler.