Claudia Gagnon, à l'extrême gauche, a aidé l'équipe canadienne à remporter la médaille d'argent au relais féminin des Championnats des quatre continents.

Claudia Gagnon savoure l’argent au relais

La Baieriveraine Claudia Gagnon a aidé l’équipe canadienne à remporter la médaille d’argent, dimanche, au relais féminin, lors de la première édition des Championnats des quatre continents tenus à l’aréna Maurice-Richard de Montréal. Seules les Sud-Coréennes les ont devancées, les Chinoises ayant terminé troisièmes.

Gagnon, qui était la troisième en piste de l’équipe composée d’Alyson Charles, de Courtney Sarault et de Danaé Blais, n’avait que le relais à son programme en fin de semaine. « Je suis très contente. J’étais un peu nerveuse parce que je n’avais pas encore patiné du week-end. Durant les premiers échanges (de témoin), je voulais retrouver les ''feelings'' de glace, être ''smooth'', me sentir bien et vérifier mes jambes. Puis, au deuxième ou troisième échange, on y va et on donne tout ! Je suis vraiment contente de ce qu’on a fait, d’autant plus que c’était notre premier relais de l’année sans Kim (Boutin). C’était donc un peu différent et spécial », a indiqué Claudia Gagnon en entrevue téléphonique.

Cette dernière avait un peu l’impression de revivre un bon moment de son stage junior, puisque ses coéquipières étaient les mêmes lorsqu’elles ont remporté l’or aux Championnats du monde junior en 2018. « Ça nous a comme donné une énergie différente, mais c’était vraiment l’fun ! »

À l’instar des autres membres de l’équipe nationale, Claudia Gagnon est présentement en entraînement intensif. « Il y a eu trois semaines assez difficiles physiquement et la semaine dernière, l’entraînement a été un peu plus léger comparativement aux autres en fonction de mon plan qui avait été ajusté. Nous n’étions pas censées être à notre meilleur cette semaine, nous devions en profiter pour prendre de l’expérience. Pour les entraîneurs, c’était aussi l’occasion de m’évaluer en vue des prochaines coupes du monde et championnats du monde, alors j’ai donné tout ce que je pouvais. »

Même si elle n’aura disputé qu’une seule course en fin de semaine, la Saguenéenne a trouvé l’aventure très intéressante, parce qu’elle lui a permis d’acquérir de l’expérience en course contre les autres puissances mondiales de la discipline.

Les patineuses canadiennes connaissent beaucoup de succès à cette épreuve depuis le début de la saison, raflant une médaille aux quatre premières coupes du monde du calendrier, dont une d’or à Shanghai. C’était toutefois la première fois que l’olympienne Kim Boutin n’était pas de la formation en raison d’une blessure à un genou.

Au chapitre individuel, Steven Dubois (Québec) et Courtney Sarault (Nouveau-Brunswick) se sont tous les deux retrouvés dimanche sur le podium du classement général. Dubois a pris le deuxième rang du classement cumulatif chez les hommes, tandis que Sarault a terminé troisième au général du côté des femmes.

Les Sud-Coréens Dae Heon Hwang et Min Jeong Choi, qui ont tous deux remporté la médaille d’or dans chacune de leurs trois distances individuelles, ont été couronnés premiers champions masculin et féminin, respectivement, dans l’histoire de cette compétition.