Pour Anthony Bergeron, il s'agit d'une première participation à une Coupe du monde de vélo de montagne.

Cinq régionaux en action au Mont-Sainte-Anne

Fidèle à son habitude, la région sera bien représentée en fin de semaine au Mont-Sainte-Anne, dans le cadre de la Coupe du monde de vélo de montagne. Cinq athlètes seront en action à l'épreuve du cross-country et parmi ceux-ci, Anthony Bergeron en sera à une première expérience internationale.
Le cycliste de Chibougamau a obtenu suffisamment de points UCI pour se qualifier. Une preuve qu'il connaît une bonne saison. Au cours de la dernière année, Bergeron faisait partie du programme sports-études en vélo de montagne au Collège d'Alma piloté par Jude Dufour, entraîneur du club Cyclone d'Alma.
« Anthony connaît une saison très intéressante et il n'a pas volé sa place, a exprimé l'entraîneur. Je ne connais pas ses objectifs, mais il s'agira d'une très belle expérience pour lui. C'est peut-être même historique pour la ville de Chibougamau d'avoir un de ses athlètes à une Coupe du monde. »
Anthony Bergeron fait partie du contingent canadien qui évolue chez les moins de 23 ans.
Les habitués
Les quatre autres vététistes qui seront au Mont-Sainte-Anne n'en sont pas à leur première Coupe du monde, loin de là. Léandre Bouchard, Catherine Fleury, Rébecca Beaumont, tous chez les élites, ainsi qu'Anne-Julie Tremblay chez les moins de 23 ans, seront tous en action.
La performance de cette dernière sera intéressante à surveiller, elle qui connaît actuellement des Jeux du Canada du tonnerre à Winnipeg. Jeudi, elle tentera de remporter une troisième médaille d'or en autant d'épreuves, lors du sprint par élimination (Eliminator), avant de rentrer au Québec vendredi.
« On a hâte de voir ce que ça va donner, a reconnu Jude Dufour. Elle va avoir dépensé beaucoup d'énergie émotionnelle, mais elle va sûrement arriver avec une belle adrénaline. Pour Anne-Julie, c'est un peu une boîte à surprises. On ne sait pas dans quel état elle va se présenter, mais on va la conditionner au fait que ça va bien aller. À ce niveau, on travaille beaucoup le mental et c'est un aspect très important. Ce n'est pas sorcier, mais il faut l'appliquer en situation de course. »
Parmi les autres locaux, Léandre Bouchard sera présent en compagnie de son équipe BH-SRSuntour-KMC. Historiquement, l'Almatois n'a pas connu ses meilleures performances dans la montagne québécoise.
« Un top-15 demeure l'objectif cette saison et on pense que c'est possible, a mentionné Jude Dufour. Il est au coeur d'une période intense d'entraînement et en même temps, il ne faut pas trop sacrifier le reste de la saison. On demeure quand même optimiste et sinon, il va y avoir d'autres courses. On n'est plus dans une optique à court terme, on sait que Léandre a ce qu'il faut pour réussir de bonnes performances dans les grands moments. Il l'a prouvé. »
Catherine Fleury et Rébecca Beaumont complètent la délégation régionale. La première avait terminé septième l'an dernier au Mont-Sainte-Anne, alors qu'elle évoluait chez les moins de 23 ans. Elle en est à sa première saison chez les élites et la marche est inévitablement plus haute.
« La bouchée est grosse, a concédé Jude Dufour. Il reste que Catherine est sur une erre d'aller intéressante actuellement. Un top-25 élite demeure envisageable, tout comme Rébecca. »
En plus des cinq régionaux, 22 athlètes du Québec seront au Mont-Saint-Anne dans l'une ou l'autre des catégories pour la seule Coupe du monde de vélo de montagne présentée en Amérique du Nord.
Antoine Duchesne au Tour de Burgos
De retour à l'action après une pause d'un mois et demi en raison de la maladie, le cycliste Antoine Duchesne a terminé 33e de la deuxième étape du Tour de Burgos, mercredi, en Espagne.
Son coéquipier chez Direct Energie, Romain Cardis, a pris le quatrième rang au terme d'une arrivée au sprint. L'étape a été remportée par l'Italien Matteo Trentin et au général, Mikel Landa trône au sommet.
« C'était une finale au sprint assez rapide, a résumé le Chicoutimien à Sportcom. Les derniers kilomètres ont été faits à au-dessus de 60 km/h de moyenne. Ça allait vraiment vite. Nous étions dans un faux plat descendant. »
Antoine Duchesne retrouve peu à peu la forme et celle-ci va être mise à l'épreuve jeudi, lors d'une étape marquée par une arrivée en montagne.
« Je me sentais quand même beaucoup mieux aujourd'hui (mercredi), a-t-il décrit. J'ai déjà vu une amélioration depuis la première étape d'hier (mardi). Je suis content de ma forme. »