Simon Paquet a exprimé sa joie après avoir remporté l'or chez les moins de 46 kg.

Cinq médailles aux judokas

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a ajouté cinq médailles à sa collection, mercredi, lors du lancement du deuxième bloc de compétitions aux Jeux du Québec d'Alma, toutes remportées par les athlètes en judo.
La récolte se résume comme suit : Olivier Gagnon (moins de 42 kilogrammes) et Simon Paquet (-46 kg) ont gagné l'or, Noémie Fillion est repartie avec l'argent chez les moins de 48 kg, tandis que Félix Côté (moins de 50 kg) et Amélie Grenier (moins de 52 kg) ont mérité une médaille de bronze.
Le grand total pour la région est maintenant de 21 médailles, alors que l'objectif visé est de 25. Les judokas pourraient de nouveau faire leur part jeudi et vendredi.
« On est très content de la performance de nos jeunes, dans la victoire comme dans la défaite, a souligné un des entraîneurs délégués pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean aux Jeux, Carl Lapointe, accompagné de Florence Gaboury. Ils ont tous offert du très bon judo et on a de belles attentes pour les prochains jours. »
Résumé
Médaillée d'or chez les moins de 48 kg, la performance de Noémie Filion est d'autant remarquable, puisqu'elle évolue habituellement chez les moins de 14 ans. Aux Jeux du Québec, la catégorie U16 est à l'honneur. 
En finale, elle se frottait à celle qui est classée numéro un au Québec chez les moins de 16 ans. Malgré un désavantage au niveau de l'expérience, Noémie Filion s'est imposée.
« C'était un gros défi pour elle, mais on est super content de sa journée, s'est réjoui Carl Lapointe. De plus, Noémie évolue généralement chez les moins de 52 kg mais elle s'est classée chez les moins de 48 kg avant les Fêtes. Elle a eu à faire des efforts pour ajuster son poids. »
La principale intéressée ne semblait pas trop stressée à l'idée d'affronter des judokas plus vieilles et plus matures qu'elles.
« C'était le fun, j'étais confiante et je n'avais que du plaisir, a résumé la Jonquiéroise. Mon objectif était de terminer dans les trois premières positions. L'ambiance ici est vraiment bonne et je suis fière de faire partie des Jeux du Québec. C'est une belle expérience. »
Pendant que Noémie Filion se battait contre une athlète plus vieille qu'elle en finale, Simon Paquet vivait la situation inverse chez les moins de 46 kg. En grande finale, il affrontait Olivier Legault, un jeune qui combat habituellement chez les moins de 14 ans. Mis à part quelques ajustements stratégiques, il a bien fait face à un adversaire qu'il ne connaissait pas du tout.
C'est surtout le premier combat qui a donné du fil à retordre à Paquet. Le tirage a fait en sorte qu'il affrontait le deuxième favori. Classé première tête de série sur le circuit provincial, le Dolmissois a dû batailler pendant six minutes avant de s'imposer.
« C'était difficile parce que je revenais d'une bronchite et j'étais encore sur les antibiotiques la semaine dernière, a mis en contexte le médaillé d'or. En plus, mon premier combat a été long, mais j'ai finalement pu remporter la finale. Je suis bien content parce que j'ai fait de gros efforts. J'arrivais ici pour gagner l'or donc c'est mission accomplie. »
Amélie Grenier (bronze chez les moins de 52 kg), Félix Côté (bronze chez les moins de 50 kg), Simon Paquet (or chez les moins de 46 kg), Olivier Gagnon (or chez les moins de 42 kg) et Noémie Filion (or chez les moins de 48 kg) ont brillé, mercredi, aux Jeux du Québec.
Autres résultats
Dans les autres résultats, Charles-David Gauthier et Isaak St-Hilaire n'ont pas été épargnés par le coup du sort chez les moins de 55 kg. Le premier a subi une blessure à son deuxième combat, tandis que le second devait s'opposer au premier favori dès son combat initial. St-Hilaire a finalement plié l'échine au terme d'un duel serré. «Il termine septième dans une catégorie qui n'est pas facile, a mis en contexte Carl Lapointe. Il était un peu déçu, mais je pense qu'il n'a pas beaucoup de choses à corriger pour le tournoi par équipe prévu vendredi. On va avoir besoin de lui et je suis confiant qu'il va revenir fort.»
Autre judoka de la région, Mathilde Simard-Lejeune a démontré son beau potentiel en terminant cinquième chez les moins de 44 kg.
L'action reprend jeudi dans le gymnase du Collège d'Alma, avec l'entrée en scène des catégories poids lourds.