Elliott Doyle participera aux Jeux de la Francophonie dans quelques jours en Côte d'Ivoire.

Cinq Bleuets au Jeux de la Francophonie

Cinq athlètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean participeront aux VIIIes Jeux de la Francophonie qui se dérouleront du 21 au 30 juillet à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Les cyclistes Elliott Doyle (Alma) et Élisabeth Albert (Chicoutimi) ainsi que les basketteuses Jane Gagné, Claudia Émond et Raphaëlle Côté, toutes trois de Chicoutimi, font partie des 77 athlètes et 12 artistes qui composent l'Équipe Québec, laquelle sera la plus importante délégation québécoise à participer à des Jeux de la Francophonie à l'étranger.
Si les Chicoutimiennes Claudia Émond et Raphaëlle Côté (qui est née à Maria et a grandi à Saguenay) en seront à leur première participation à ces Jeux, il en va autrement pour Jane Gagné et les deux cyclistes qui ont tous participé à l'édition 2013 tenue à Nice, en France.
Résidente en médecine, Élisabeth Albert réussit encore à bien concilier ses deux passions exigeantes. Pour le vélo sur route, elle semble en bonne forme, puisqu'elle vient tout juste de remporter le Grand Prix de Saint-Calixte dimanche dernier. 
Pour sa part, Elliott Doyle (Garneau-Québecor) est évidemment heureux de sa sélection. « Il n'y aura qu'une épreuve sur route de 120 kilomètres à Abidjan le 28 juillet. Nous serons cinq membres dans l'équipe du Québec, presque tous de l'équipe Garneau-Québecor », a indiqué l'Almatois lorsque joint vendredi.
Un podium
Doyle fera équipe avec Simon-Pierre Gauthier, Jean-François Soucy, Félix Gauthier-Bouvette et Olivier Brisebois. Les représentants du Québec visent évidemment un podium.
« Pour nous, un podium est très réalisable. On va travailler en équipe pour pouvoir gagner. C'est 120 kilomètres sans aucune difficulté avec arrivée au sprint. La France, la Suisse et la Belgique seront là. J'avais participé aux Jeux de la Francophonie à Nice, en 2013, et je sais à quoi m'attendre. À Nice, c'était quand même relevé comme calibre parce que c'était en quelque sorte les équipes de développement de chaque pays qui y étaient. La France y avait vraiment délégué une bonne équipe. Je ne dirai pas que c'est au top, mais c'est vraiment du bon calibre », ajoute l'Almatois qui en sera cependant à sa première compétition en Afrique.
La participation aux Jeux de la Francophonie tombe à point puisque les membres de l'équipe Garneau-Québécor n'avaient pas de courses d'envergure à leur programme pour la fin juillet, début août. « Il y a le Tour de l'Utah et celui du Colorado, mais notre équipe n'y participe pas. Les Jeux vont nous faire un beau calendrier de course avant le Tour de l'Alberta. Ce sera ma première participation au Tour de l'Alberta et j'ai vraiment hâte. Au cours des trois dernières années, j'ai été blessé à deux reprises en fin de saison, ce qui n'a vraiment pas aidé », poursuit celui qui a reçu sa nomination sur l'équipe à la mi-avril. L'équipe cycliste sera dirigée par l'entraîneur Éric Van den Eynde, et le DG de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC), Louis Barbeau, sera également de la partie
Le mot du premier ministre
Le gouvernement du Québec, avec en tête le premier ministre Philippe Couillard, a tenu à souhaiter bonne chance à ses représentants qui prendront part aux Jeux de la Francophonie en Côte d'Ivoie. «Au nom du Gouvernement du Québec, je souhaite la meilleure des chances à nos quatre jeunes. Ils représentent une source de fierté pour l'ensemble de la population régionale. Je les félicite de faire partie de la délégation québécoise aux VIIIes Jeux de la Francophonie et leur souhaite bon succès. Nous serons derrière eux tout au long de cette compétition internationale», a commenté M. Couillard, député de Roberval et responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Pour sa part, le député de Dubuc, Serge Simard, estime que ces Jeux «constituent une occasion unique de démontrer que le sport comme la culture peuvent servir à bâtir des ponts entre les peuples. Ces jeunes athlètes prendront part à une expérience qui laissera une marque durable dans leur carrière et dans leur vie personnelle. Je leur souhaite un immense succès.»
Mentionnons enfin que les athlètes québécois seront en action dans sept disciplines, soit l'athlétisme, le basketball féminin, le soccer masculin, le judo, la lutte libre, le tennis de table et le cyclisme sur route. Il sera possible de suivre les prestations des athlètes sur la page Facebook d'Équipe Québec aux Jeux de la Francophonie. 
Rappelons que les Jeux de la Francophonie ont été créés à Québec, en 1987, lors du IIe Sommet de la Francophonie. À ce jour, 53 États et gouvernements membres de l'Organisation internationale de la Francophonie participeront à ces Jeux.