Lamar Jackson a couru pour un moins 100 verges dans un 4e match en carrière dimanche face aux Seahawks.

Les Ravens et Jackson continuent d’impressionner

Je dois l’admettre, j’étais de ceux qui pensaient que le quart-arrière des Ravens de Baltimore (5-2) Lamar Jackson n’avait pas encore fait face à une grosse défensive et que c’était une question de temps avant qu’il frappe un mur. Après la performance qu’il a offerte face à la redoutable défensive des Seahawks de Seattle (5-2), je me range maintenant du côté des convaincus.

Jackson n’a pas le talent de Tom Brady ou Aaron Rodgers par la passe, mais ses habiletés athlétiques en font une menace constante pour les défensives adverses. Quand il décide de décamper, il est pratiquement impossible à arrêter avant un gain appréciable. L’entraîneur-chef des Ravens, John Harbaugh, l’a bien compris et il a pris toute une décision en décidant de faire courir son quart-arrière sur un quatrième jeu, au troisième quart, ce qui a permis à Jackson d’inscrire le touché et ainsi donner les devants pour de bon aux Ravens. C’était la première fois qu’un quart-arrière courait pour plus de 100 verges face aux Seahawks depuis l’arrivée en poste de Pete Carroll en 2010. Ce n’est jamais facile de gagner à Seattle, ce qui rend cette victoire encore plus valorisante pour les Ravens. 

Avec sa performance de dimanche et ses gains de 113 verges au sol, Lamar Jackson est devenu seulement le troisième quart-arrière de l’histoire à obtenir au moins 100 verges dans quatre matchs en carrière, et ce, à son 23e départ ! Un seul est devant lui, Michael Vick, qui était beaucoup plus reconnu pour ses pieds que son bras, et il en a 11, dont dix en saison régulière, mais en 143 matchs. Il est présentement à égalité avec son vis-à-vis de dimanche, Russel Wilson, mais ce dernier l’a fait en 119 rencontres. À ce rythme, et surtout s’il n’est pas blessé, Jackson n’aura même pas besoin de 50 matchs, ce qui est tout simplement incroyable. C’est vraiment un joueur que je veux absolument voir en action sur place au cours des prochaines années. 

Pour donner une idée de sa domination au sol, avec des gains au sol de 567 verges depuis le début de la saison, ce qui le place au 6e rang de la NFL à ce chapitre, Lamar Jackson a cumulé plus de verges que sept équipes, soit les Chargers, les Falcons, les Steelers, les Bears, les Dolphins, les Bengals et les Jets !

Les dirigeants des Ravens ont également bouclé une transaction qui s’est déjà avérée payante en faisant l’acquisition du demi-défensif Marcus Peters des Rams de Los Angeles. Le vétéran a réalisé la première interception d’une passe de Russel Wilson cette saison en 203 tentatives et a gambadé jusque dans la zone des buts. Il s’agissait de la 25e interception de Peters depuis 2015, ce qui le place en tête à ce chapitre. 

Après leur semaine de congé, les Ravens pourront vraiment prouver qu’ils sont légitimes face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre (7-0), et ce, devant leurs partisans. 

En hausse

Les Titans (3-4)
À son premier départ, Ryan Tannehill n’a pas fait trop d’erreurs, moins que Marcus Mariota, pour permettre aux siens de demeurer dans la course. La défensive a également fait deux gros jeux en fin de match alors que les Chargers (2-5) étaient à la porte des buts. Il commence d’ailleurs à se faire tard pour les Chargers.

Zach Pascal a été une cible favorite de Jacoby Brissett face aux Texans.

Les Colts (4-2)
Jacoby Brissett s’impose de plus en plus comme un quart-arrière légitime dans la NFL. Il faut dire qu’il a une excellente ligne à l’attaque qui lui donne le temps d’exécuter ses jeux. La défensive a également réussi à contenir Deshaun Watson et l’attaque des Texans (4-3), notamment avec une interception spectaculaire dans les dernières secondes.

Les Cowboys (4-3)
Ils ont complètement démoli leurs éternels rivaux, les Eagles de Philadelphie (3-4), pour reprendre le contrôle dans la section Est de la conférence Nationale. Comment ont-ils pu l’échapper face aux Jets de New York la semaine précédente et rebondir d’une manière aussi explosive? Il y a de ses anomalies hebdomadaires dans la NFL...

EN BAISSE

Les Chiefs (5-2)
Au-delà de la victoire face aux Broncos de Denver (2-5), ils ont perdu les services du quart-arrière Patrick Mahomes. Quelle idée de génie de faire faire une faufilade à un quart-arrière qui est déjà blessé à une jambe. Les Chiefs devront maintenant faire avec Matt Moore pour quelques semaines à commencer par la redoutable défensive des Packers de Green Bay (6-1) dimanche soir.

Les Bears (3-3)
L’attaque des Bears représente un excellent somnifère depuis quelques semaines. C’est sûr que tout mettre sur le bras de Mitch Trubisky avec seulement sept courses face aux Saints (6-1), c’est une excellente stratégie (voir de l’ironie ici). Les Bears sont les seuls à ne pas avoir de gains de 300 verges dans un match, ce qui inclut les Bengals et les Dolphins. Les Bears ont beaucoup de terrain à rattraper dans leur chemin vers les séries.

Le quart-arrière des Giants, Daniel Jones, a été frappé derrière la ligne de mêlée à huit reprises face aux Cardinals.

Les Giants (2-5)
Le 6e choix au total du dernier repêchage, Daniel Jones, a clairement perdu la bataille des quarts-arrières de première année face à Kyler Murray, étant responsable de trois revirements. La ligne à l’attaque des Giants fait vraiment dur. Pour les Cards (3-3-1), ils sont sur une lancée et tout est maintenant possible avec une équipe qui n’a rien à perdre.

CHIFFRE DE LA SEMAINE

350
Avec cinq passes de touché face aux Raiders (3-3), Aaron Rodgers est devenu dimanche le plus rapide à lancer sa 350e passe de touché. Il ne lui a fallu que 172 matchs.

CITATION DE LA SEMAINE

«Je vois des fantômes»
-Le quart-arrière des Jets Sam Darnold, qui portait un micro dans le cadre de la diffusion du match du lundi soir au Réseau ESPN, ce qui a enflammé les réseaux sociaux. Voir des fantômes au football veut dire que le quart-arrière n’est pas capable de lire les couvertures et sent de la pression qui n’existe pas vraiment. Bien sûr, les Jets ont vertement critiqué d’avoir envoyé ces commentaires en ondes, malgré un processus assez complet de vérifications.

MATCH DE LA SEMAINE

Packers (6-1) vs Chiefs (5-2)
dimanche 20h20
Le match a perdu beaucoup de lustre avec la blessure au quart-arrière Patrick Mahomes, mais les Chiefs demeurent une équipe de premier plan de la NFL avec ou sans Mahomes. Devant leurs partisans, ils ont les outils pour venir à bout des Packers, mais devront offrir une prestation pratiquement parfaite.

PRÉDICTIONS DE LA SEMAINE

Redskins (1-6) vs Vikings (5-2)
Jets (1-5) vs Jaguars (3-4)
Chargers (2-5) vs Bears (3-3)
Buccaneers (2-4) vs Titans (3-4)
Seahawks (5-2) vs Falcons (1-6)
Eagles (3-4) vs Bills (5-1)
Giants (2-5_ vs Lions (2-3-1)
Cardinals (3-3-1) vs Saints (6-1)
Broncos (2-5) vs Colts (4-2)
Bengals (0-7) vs Rams (4-3)
Panthers (4-2) vs 49ers (6-0)
Raiders (3-3) vs Texans (4-3)
Browns (2-4) vs Patriots (7-0)
Packers (6-1) vs Chiefs (5-2)
Dolphins (0-7) vs Steelers (2-4)
Semaine dernière 10 en 14
Total 64-38-1