Les Pats, pour une 11e fois de suite

Qu’on les aime ou non, même s’il y a toujours quelque chose de louche qui les entoure, ce que les Patriots de la Nouvelle-Angleterre (12-3) accomplissent depuis l’entrée en scène de Bill Belichick et Tom Brady est tout simplement ahurissant. Avec leur victoire à domicile difficilement acquise à domicile samedi dernier face aux Bills (10-5), ils ont remporté leur 11e titre de la division Est de la conférence Américaine de suite, un chiffe complètement fou dans une ère de plafond salarial et de parité où des équipes partent de la tête à la queue en un claquement de doigts. On en a eu de beaux exemples cette saison avec les Bears de Chicago (7-8) et les Chargers de San Diego (5-10).

J’étais présent au duel de samedi. J’étais d’ailleurs assis devant un quatuor de Québécois fort sympathiques qui avaient fait le voyage par eux-mêmes, tout comme moi. C’était probablement ma dixième présence au magnifique, mais très dispendieux Gilette Stadium, et c’est la première fois que je sentais cette euphorie pour un match de saison régulière. Les partisans des Pats sont conscients qu’ils vivent les derniers moments de Tom Brady et veulent en profiter pleinement. Je me souviens il y a quelques années après un match de séries que les Patriots avaient gagné, les partisans retournaient à leur voiture comme si de rien n’était. Cette fois, ce sentiment d’urgence était palpable et on a eu droit à tout un match de football même si les locaux auraient dû se sauver avec la victoire en première demie, mais fidèles à leur habitude, les Bills ont réussi à s’accrocher et auraient bien pu pousser la rencontre en prolongation.  

J’ai beaucoup critiqué Tom Brady lors des dernières semaines en disant qu’il n’était que l’ombre de lui-même, mais on a revu son vrai visage devant un auditoire national. Il a été très précis, complétant 26 de ses 33 passes pour des gains de 271 verges, mais surtout, aucune interception. Cette recette méthodique a très bien servi les Pats lors des dernières années et pourrait encore les mener loin. 

Du côté des Bills, ils sont clairement prêts à jouer dans la cour des grands, mais de là à avoir le dessus, il y a encore une petite marge à franchir. La constante est qu’ils manquent clairement d’opportunisme et que le quart-arrière Josh Allen manque de gros jeux avec des passes trop longues. Ils seront toutefois difficiles à battre en séries et pourraient causer une ou deux surprises, mais le Super Bowl, ce n’est pas pour cette année. 

EN HAUSSE

Les Packers (12-3)

Les points d’interrogation étaient nombreux sur cette équipe en début de saison après l’arrivée de Matt LaFleur comme entraîneur-chef. Ils ont fait mentir les experts, remportant leur dixième championnat de division Nord de la conférence Nationale grâce à leur victoire face aux Vikings (10-5), à Minneapolis. Depuis 2002, la dernière modification de divisions, ils revendiquent le plus grand nombre de titre de division après les Patriots avec 10. 

Les Raiders (7-8)

Ils ont besoin d’un miracle de Noël pour participer aux séries et sont maintenant à mi-chemin. Ils ont maintenant besoin de l’emporter à leur dernier match face aux Broncos, des défaites des Titans face aux Texans et des Steelers face à l’équipe B des Ravens, ainsi qu’une victoire des Colts face aux Jaguars. 

Les Eagles (8-7) 

Ils ont maintenant le contrôle de leur destinée après leur victoire face aux Cowboys de Dallas (7-8). S’ils l’emportent face aux Giants, ils s’assureront du titre de la division Est de la conférence Nationale. Comme plus rien n’est surprenant dans cette course pour le moins bizarre, une défaite ne serait même pas surprenante.

EN BAISSE

Les Steelers (8-7)

Perdre contre les Jets à ce stade-ci de la saison est tout simplement impardonnable pour une équipe qui a tellement relevé d’embûches depuis le début de la saison. Là, ils se retrouvent à devoir battre les Ravens sans Lamar Jackson et espérer une défaite des Titans face aux Texans. Si près, mais si loin.

La saison de Mason Rudolph est terminé. Devlin Hodges sera donc le quart-arrière partant des Steelers face aux Ravens.

Les Seahawks (11-4)

Après les 49ers la semaine précédente, face aux Falcons, c’est maintenant au tour des Seahawks de se compliquer la vie avec un revers devant les Cards de l’Arizona à Seattle de surcroît. Les deux équipes s’affrontent lors de la dernière semaine pour conclure la saison régulière avec le titre de la division Ouest de la conférence Nationale en jeu. Les deux rivaux peuvent hériter de la première place de la conférence, mais également de se retrouver sur la route pour la première semaine des séries avec la cinquième position. 

Les Vikings (10-5)

La fiche de 0-8 du quart-arrière Kirk Cousins lors des matchs du lundi soir en dit beaucoup. Face aux Packers, il a eu de la visite dans le champ-arrière toute la soirée et n’a complété que 16 de ses 31 passes pour des gains de 122 verges. À une semaine des séries, c’est pour le moins inquiétant. 

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

145

À lui-seul, le receveur de passes des Saints Michael Thomas a plus de réceptions que ceux des Broncos (144), les Colts (143), les Eagles (138), les Raiders (133), les Vikings (128) et les Ravens (109). Il a également plus de gains par la passe (1688 verges) que les Raiders (1672), les Eagles (1550) et les Ravens (1376). Ce serait mon choix pour le titre de joueur le plus utile, mais c’est un receveur de passes. 

LA CITATION DE LA SEMAINE

«Je suis encore capable physiquement et mentalement, il n’y a pas de doute»

-Le quart-arrière des Chargers Philip Rivers qui connaît une saison très difficile avec seulement 21 passes de touché et 18 interceptions. 

LE MATCH DE LA SEMAINE

49ers vs Seahawks

Le gagnant s’assure du titre de la division Ouest de la conférence Nationale. Les 49ers termineront également premiers de la conférence avec une victoire, mais c’est plus compliqué pour les Seahawks qui auront besoin d’aide. 

PRÉDICTIONS DE LA SEMAINE 12

LAC (5-10) KC (11-4)

NYJ (6-9) BUF (10-5)

NO (12-3) CAR (5-10)

CLE (6-9) CIN (1-14)

GB (12-3) DET (3-11-1)

MIA (4-11) NE (12-3)

ATL (6-9) TB (7-8)

CHI (7-8) MIN (10-5)

ARI (5-9-1) LAR (8-7)

OAK (7-8) DEN (6-9)

WAS (3-12) DAL (7-8)

TEN (8-7) HOU (10-5)

PIT (8-7) BAL (13-2)

IND (7-8) JAX (5-10)

PHI (8-7) NYG (4-11)

SF (12-3) SEA (11-4)

Semaine dernière: 11 en 16

Total : 157-82-1 (65,11%)