Les 49ers répondent à l’appel

Si l’affrontement entre les 49ers de San Francisco (11-2) et les Saints de la Nouvelle-Orléans (10-3) était un prélude à la finale de la Conférence nationale, les amateurs de football seront bien servis en janvier. Le duel qui mettait pourtant aux prises deux équipes qui comptent sur d’excellentes défensives a été pour le moins explosif avec 12 touchés, 94 points et une fin de match enlevante au possible.

Le grand gagnant de toute l’opération est sans contredit le quart-arrière des 49ers Jimmy Garoppolo qui s’est montré sur son meilleur jour avec des gains de 349 verges et quatre passes de touché. Aidé de son ailier rapproché George Kittle qui a été une véritable bête sur un quatrième essai, Garoppolo a orchestré une superbe séquence en fin de match pour la victoire. Les 49ers ont tiré de l’arrière deux fois par 13 points rapidement dans la rencontre et ne se sont pas écrasés, loin de là, sur la route en prime dans le très hostile dôme de la Nouvelle-Orléans. C’est le signe des bonnes équipes d’être capables de se relever. La défensive des Niners n’avait pas encore permis plus de 30 points et à la demie, les Saints avaient déjà 27 points. Mais l’attaque a réussi à suivre de rythme et sans faire parler d’elle plus qu’il faut, n’est devancée que par les Ravens de Baltimore et approche la barre des 40 points marqués cette saison.

Mine de rien, lors des trois dernières semaines, la portion la plus compliquée de leur calendrier, les 49ers ont lessivés les Packers (10-3), arraché une victoire dans un festival offensif aux Saints et poussé dans leurs derniers retranchements les Ravens de Baltimore (11-2). Si ça en prend plus pour vraiment croire à leurs chances, je ne sais plus quoi écrire pour vous convaincre.

Toutefois, cette dernière victoire a été acquise à fort prix avec trois blessés importants, soit le demi défensif, le joueur de centre Weston Richburg et l’ailier défensif Dee Ford.

EN HAUSSE

Les Titans (8-5)

Ils passent complètement sous le radar, mais chauffent vraiment les Texans (8-5) pour le titre de la division Sud de la conférence Américaine. Depuis qu’il a pris le poste de quart-arrière partant à Marcus Mariota, Ryan Tannehill agit comme un joueur crédible avec un dossier de 6-2. Ce n’est clairement pas la même équipe qu’en début de saison. Les deux duels face aux Texans seront cruciaux.

Les Chiefs (9-4)

Les Patriots (10-3) n’avaient pas perdu au Gillette Stadium depuis octobre 2017. C’est donc un exploit que les Chiefs ont réalisé dimanche, ce qui leur a du même coup permis de remporter le titre de leur division. On ne parle pas beaucoup des Chiefs, mais ils ont repris du poil de la bête. Pour les Pats, ils peuvent se consoler en se disant qu’ils ont maintenant la troisième plus longue séquence de victoires à domicile avec 21, n’étant devancés que par les Dolphins de 71-74 avec 31 et les Packers de 95-98 avec 28.

EN BAISSE

Les Seahawks (10-3)

Ils semblent avoir été endormis par leur victoire du lundi soir face aux Vikings. Ils ont vraiment été décevants face aux Pats, particulièrement l’attaque et Russel Wilson qui ont éprouvé toutes sortes de problèmes face aux Rams (8-5) qui les ont dominés physiquement.

Les Texans (8-5)

Face aux Broncos (5-8) et Drew Luck, sérieux? Après une performance inspirante face aux Patriots (10-3), ils ont fait un beigne face aux Broncos qui menaient 31-3 à la demie. AYOYE. Ça complique drôlement les choses pour eux avec deux matchs face aux Titans (8-5) dans leurs trois derniers matchs. Ils ont laissé filer leur avantage face aux Titans pour aucune raison valable et surtout sans même se donner une chance.

Les Colts (6-7)

La troisième défaite consécutive sonne probablement le glas de l’une des belles surprises cette saison dans la NFL cette saison. Si les défaites face aux Texans et les Titans pouvaient passer, celle face aux Buccaneers est plus difficile à expliquer, surtout qu’ils menaient au quatrième quart face à une attaque qui devait se passer de son meilleur receveur de passes, Mike Evans.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

50 000

Matt Ryan est devenu dimanche le deuxième plus rapide à atteindre le plateau des 50 000 verges en carrière dans la victoire des Falcons face aux Panthers. Son règne sera mitigé à Atlanta, mais les statistiques sont au rendez-vous pour faire de lui l’un des meilleurs de sa profession.

LA CITATION DE LA SEMAINE

« Honnêtement, c’est un appel poubelle »

Le demi-défensif des Dolphins Nik Needham n’a pas mâché ses mots en commentant la révision d’une séquence qui a mené à une pénalité d’interférence à son endroit en fin de match dans la victoire des Jets. L’arbitrage dans la NFL fait jaser depuis le début de la saison et pas pour les bonnes raisons. Les mauvaises décisions se multiplient match après match. Vous pouvez en parler aux fans des Patriots.

LE MATCH DE LA SEMAINE

Bills (9-4) Steelers (8-5)

Deux des plus belles surprises cette saison croisent le fer à Pittsburgh dans un match qui a été placé par la NFL en heure de grande écoute dimanche soir. Le cinquième rang de la conférence Américaine sera à l’enjeu et le perdant se retrouvera dans une situation précaire dans la course aux séries, particulièrement les Steelers.

PRÉDICTIONS DE LA SEMAINE 12

 NYJ (5-8) BAL (11-2)

PHI (6-7) WAS (3-10)

CHI (7-6) GB (10-3)

HOU (8-5) TEN (8-5)

SEA (10-3)CAR (5-8)

NE (10-3)CIN (1-12)

TB (6-7)DET (3-9-1)

MIA (3-10)NYG (2-11)

DEN (5-8)KC (9-4)

JAX (4-9)OAK (6-7)

MIN (9-4)LAC (5-8)

CLE (6-7)ARI (3-9-1)

ATL (4-9)SF (11-2)

LAR (8-5)DAL (6-7)

BUF (9-4)PIT (8-5)

IND (6-7)NO (10-3)

Semaine dernière: 11 en 16

Total : 124-64-1 (65,60%)