Bears et Rams, les déceptions de l’année

Pas besoin de chercher bien longtemps pour trouver les deux plus grandes déceptions cette saison dans la NFL. Les finalistes du dernier Super Bowl et les Bears de Chicago, envers qui les promesses étaient très grandes, n’ont jamais pris leur envol et les joueurs de ces deux équipes regarderont les prochaines séries à la télévision.

Les saisons des deux clubs se ressemblent d’ailleurs étrangement. Ils ont tous deux parti comme il se devant, 3-1 pour les Bears et 3-0 pour les Rams, mais ont ensuite été coulés par une série de défaites. Le quart-arrière des deux équipes a éprouvé des difficultés. Mitch Trubisky a jusqu'ici lancé 17 passes de touché, mais 10 interceptions, dont plusieurs à des moments cruciaux, tandis que Jared Goff a vraiment régressé avec 17 passes de touché, mais 15 interceptions. En septembre, alors que tout allait bien et la saison semblait prometteuse, les Rams ont accordé une prolongation de contrat de quatre ans, 134 millions $ à Goff, dont 110 millions $ garantis, qu’ils doivent certainement regretter en ce moment. Dans le cas de Trubisky, il est encore sur son contrat recrue et a besoin d’être solide l’an prochain pour même mériter que les Bears exercent l’option pour la cinquième année, ce qui est loin d’être fait. La défensive des Bears accorde en moyenne 18 points par rencontre, le troisième plus bas total de la NFL, et ils ne sont même pas dans la course aux séries avec un dossier ce qui est un peu ridicule dans les circonstances. Pour les Rams, il y a encore de l’espoir, mais après la dégelée de dimanche face aux Cowboys à Dallas, ça prendrait un miracle. À pareille date l’an dernier, Sean McVay était considéré comme un génie du football et probablement avec raison. Disons que son étoile a passablement pâli lors des derniers mois.

EN HAUSSE

Les Saints (11-3)

1. C’est le nombre de passes que Drew Brees a raté dans l’éclatante victoire des Saints face aux Colts. Son taux de réussite de 96,7% (29 en 30) est le meilleur de l’histoire. Il a également dépassé Peyton Manning pour le plus grand nombre de passes de touché en carrière en saison régulière avec 541 Brees a quelque peu évolué dans l’ombre des Manning et Brady, mais il demeure sans contredit l’un des grands de l’histoire.

Les Bills (10-4)

Après 17 saisons sans participer aux séries, les Bills se sont qualifié pour une deuxième fois en trois ans grâce à leur victoire face aux Steelers (8-6)) à Pittsburgh. La défensive est franchement impressionnante et permet à cette équipe d’être dans le coup à tout coup, une stratégie qui n’est pas vilaine en séries. Les Bills ont franchi la barre des dix victoires pour la première fois en 20 ans.

Patriots (11-3)

Ce n’est pas nécessairement pour leur victoire face aux pathétiques Bengals (1-13), encore acquise grâce à la défensive et les unités spéciales, mais pour l’ensemble de l’oeuvre. Les Patriots ont ainsi aligné une dixième saison de suite avec au moins 11 victoires, ce qui est simplement incroyable dans une ère de parité avec le plafond salarial.

EN BAISSE

Les 49ers (11-3)

Leur défaite face aux Falcons d’Atlanta (11-3) à domicile risque de faire très mal. Les 49ers se retrouvent maintenant désavantagés par une quadruple égalité en tête de la conférence Nationale avec un dossier de 11-3 et pourraient bien devoir disputer le match de premier tour, sur la route en prime.

Les Titans (8-6)

Leurs espoirs de remporter le titre de la division Sud de la conférence Américaine en ont pris pour leur rhume dimanche après une défaite face aux Texans de Houston (9-5). Dans la course à la dernière place donnant accès aux séries, ils affronteront les Saints et de nouveau les Texans pour conclure la saison tandis que les Steelers ont rendez-vous avec les Jets et les Ravens. Avantage Steelers!

Les Raiders (6-8)

Quelle triste fin pour le dernier match local officiel de l’équipe à Oakland. En gros, les Raiders ont laissé filer une avance de13 points en deuxième demie face aux Jaguars (5-9) et les partisans ont ensuite laissé passer leur frustration en lançant des choses sur le terrain. Finalement, c’était peut-être la manière que ça devait se terminer avant le déménagement à Las Vegas.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

110

Le porteur de ballon des Redskins Adrian Petterson a inscrit son 110e touché au sol en carrière, ce qui lui a permis de rejoindre l’illustre Walter Payton au quatrième rang de l’histoire de la NFL.

LA CITATION DE LA SEMAINE

«Le support des amateurs, leur ovation et les chants de mon nom de la première demie jusqu’à la fin, je l’ai vraiment apprécié »

Le quart-arrière des Giants Eli Manning qui a peut-être effectué son dernier départ en carrière dans une victoire face aux Dolphins. Il n’a toutefois pas voulu avouer s’il avait pleuré ou non.

MATCH DE LA SEMAINE

Cowboys-Eagles

Avec une victoire, les Cowboys s’assurent du titre de la division Est de la conférence Nationale. Avec une victoire, les Eagles prennent l'avantage et n’auraient qu’à gagner la semaine suivante face aux Giants.

PRÉDICTIONS DE LA SEMAINE 16

HOU (9-5) TB (7-7)
BUF (10-4) NE (11-3)
LAR (8-6) SF (11-3)
NYG (3-11) WAS (3-11)
NO (11-3) TEN (8-6)
BAL (12-2) CLE (6-8)
CAR (5-9) IND (6-8)
CIN (1-13) MIA (3-11)
PIT (8-6) NYJ (5-9)
JAX (5-9) ATL (5-9)
OAK (6-8) LAC (5-9)
DET (3-10-1) DEN (5-9)
ARI (4-9-1) SEA (11-3)
DAL (7-7) PHI (7-7)
KC (10-4) CHI (7-7)
GB (11-3) MIN (10-4)

Semaine dernière: 10 en 16

Total : 123-65-1 (65,08%)