Roger Blackburn

Une ouverture compliquée pour les pourvoyeurs

Les pourvoiries du Québec procéderont à une reprise partielle de leurs activités à compter du 1er juin. Les aubergistes de la chasse et de la pêche devront cependant se conformer aux mesures sanitaires exigées par la Santé publique qui sont très restrictives pour ce secteur d’activité.

Les pourvoyeurs s’affairent présentement à préparer leurs installations pour recevoir la clientèle. La liste de conformité de la Santé publique est très longue alors que tout doit être nettoyé avec du désinfectant. La clientèle qui dormira en chalet doit impérativement le faire dans le respect des consignes de la santé publique. Ainsi, dans tous les cas, seules les personnes de la même unité familiale pourront pour le moment accéder aux hébergements.

«On sait que des fois, ça arrive qu’on loue un chalet, normalement, dans un été normal, à 10 individus qui veulent aller faire un voyage de pêche. Ça, c’est justement la problématique qu’on a. C’est le même principe que dans tous les endroits où est-ce qu’il y a du regroupement. Donc, cette année, l’histoire d’aller pêcher à 10 gars dans le même chalet, bien, oui, il y a une problématique cette année par rapport à ça» a déclaré le ministre des Forêts de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, lors de la conférence de presse du mercredi 27 mai.

Ça sera très difficile pour les pourvoyeurs de traverser cette crise, car les locations en juin sont en très forte proportion des groupes d’amis qui louent les places disponibles en début de saison. «Les pourvoyeurs réalisent 70 % de leurs chiffres d’affaires en début de saison. On espère que la phase II de la réouverture des pourvoiries sera plus permissive et on l’espère pour le 12 juin, mais là on ne peut rien planifier, ça change de jour en jour», fait valoir Yves Laroche, responsable du marketing pour le regroupement régional des pourvoiries du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La clientèle devra notamment apporter la literie complète, oreiller, linge à vaisselle et autre serviette, leurs jeux de cartes, revues et crayons pour usage personnel. Ils devront aussi apporter leur propre veste de flottaison individuelle, lorsque possible.

Pour les groupes de même famille
Je n’ai pas été en mesure de parler au président de l’association des pourvoyeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marc Imbault. Il devait s’affairer à préparer les installations de la pourvoirie Épinette rouge et Homamo qu’il compte ouvrir à compter du 6 juin.

On peut lire le message suivant sur la page Facebook de la pourvoirie: «Avis à tous nos groupes de même famille et/ou de même adresse: nous serons en mesure de vous recevoir à compter du 6 juin question de se préparer convenablement. Pour tous les autres groupes, malheureusement, nous n’entrevoyons pas cette possibilité avant le mois de juillet voire le mois d’août, à moins que la Santé publique assouplisse sa position ou de regarder la possibilité de vous recevoir dans des chalets différents. Exemple: si vous veniez à deux, quatre, six ou plus de personnes et que vous êtes d’adresses différentes, nous aurions la possibilité de vous relocaliser dans des chalets différents seul ou par petits groupes de même adresse si disponible. (On nous appelle au 418-831-5674 ou 418-690-4111 pour évaluer cette alternative ). Si ce n’est pas possible, nous devrons considérer le report des dates en 2021».

Pour les pourvoyeurs de la région, il n’y aura pas beaucoup de pertes en mai, car les lacs commencent à peine à dégeler sur le territoire, contrairement aux pourvoiries plus au sud qui ont perdu une part importante de leur chiffre d’affaires en mai. Mais pour le reste de la saison, les réservations pour des forfaits de pêche en famille ne sont pas nombreuses comparativement aux réservations de groupes d’amis. Les pertes seront importantes pour les 600 pourvoiries du Québec.

Ouverture de la Zec des Passes
L’ouverture de la saison de pêche sur la Zec des Passes a débuté le 20 mai. «Nous étions prêts depuis une bonne semaine. Toutes les mesures avaient été mises en place, plexiglas, postes de travail, service à l’auto, lavage de main et consignes très sévères lors de l’enregistrement. Et ça marche super bien. Notre poste d’accueil virtuel (PAV) marche très bien aussi», m’informe le président Donald Pilote.

« Avec 860 membres et près de 27000 passages par saison à notre poste d’accueil principal il fallait être proactifs et on l’a été. Les gens ont hâte d’aller en forêt , sortir de chez eux, prendre l’air. Nous sommes heureux aussi pour nos employés qui ont tous et toutes repris du service, car ce sont des travailleurs saisonniers, pour la plupart, alors ils ont besoin de travailler durant la saison», ajoute-t-il.

Annulation de la fête de la pêche
Rappelons que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), en collaboration avec la Fondation de la faune du Québec (FFQ), ont été obligé d’annuler la Fête de la pêche qui devait avoir lieu les 5, 6 et 7 juin, en raison de la situation qui a cours au Québec concernant la pandémie de la COVID-19. La permission de pêcher sans permis de pêche pour cette fin de semaine a aussi été annulée, les amateurs devront se conformer aux règles en vigueur et acheter un permis de pêche pour pratiquer cette activité.