Les jeunes Samuel Gobeil, Jérémy Riverin, Raphaël Houde, Marc-Antoine Lapalme et Alex Paradis de l’école Saint-Joseph de La Baie montrent une morue capturée lors de l’activité Pêche en herbe à La Baie.

Une belle classe des glaces

CHRONIQUE / Ça fait drôle de dire que des pêcheurs en herbe étaient sur les glaces de La Baie, la semaine dernière. On dirait que ce n’est pas de saison, mais pourtant, les jeunes de la relève s’en sont donné à coeur joie en pêchant l’éperlan, le sébaste, la morue et même la lycode dans une activité de classe des neiges qui s’est transformée en classe des glaces.

L’organisme Contact Nature, qui gère les activités de pêche blanche sur la baie des Ha! Ha!, a initié 46 jeunes élèves de l’école primaire Saint-Joseph de La Baie, jeudi dernier, dans le cadre du programme Pêche en herbe, une initiative de la Fondation de la faune du Québec en collaboration avec le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs, et le soutien financier de Canadian Tire.

Sans tambour ni trompette, le programme Pêche en herbe a permis d’initier plus de 300 000 jeunes depuis sa création en 1997, dont 31 000 à la pêche blanche. L’activité de Contact Nature à La Baie se distingue en province, car elle offre aux jeunes la possibilité de pêcher des poissons de fond dans le fjord du Saguenay avec des brimbales et des petites cannes à pêche.

À l’avant, de gauche à droite, Marc-André Galbrant, de Contact Nature, l’agent Bouchard, de la conservation de la faune, Marc-André Simard, agent de Pêches et Océans Canada, l’agent de la faune Steeve Couture, et Rémi Aubin, de l’organisme Promotion pêche, posent avec des enseignants et des pêcheurs en herbes sur les glaces de La Baie.

Éducation et information

La rencontre avec les jeunes a commencé par une séance de formation avec des agents de protection de la faune et un agent de Pêches et Océans Canada pour leur fournir des informations sur la pêche, la sécurité, la réglementation et la biologie des poissons. La rencontre avait lieu dans les locaux du Musée du Fjord où les jeunes ont pu commencer leur journée en découvrant le superbe aquarium avec des poissons de fond.

«Pour nous, les rencontres avec les jeunes sont des démarches très importantes et elles font partie de notre travail. Les jeunes ont une très bonne écoute et les informations que nous leur apprenons sont souvent relayées aux parents», fait valoir l’agent Bouchard, du service de protection de la faune, qui accompagnait les jeunes sur les glaces.

«L’éducation fait partie de notre mandat. Quand nous rencontrons un groupe de 50 jeunes, le message peut finir par toucher 200 ou 300 personnes. Les jeunes aiment bien influencer leurs parents et raconter ce qu’ils ont appris dans leur journée», renchérit l’agent de protection de la faune Steeve Couture, qui a participé à la formation des jeunes en matinée.

«C’est un beau site de pêche, facilement accessible, ici derrière le musée. Nous avons agrandi le site de pêche, laissant plus d’espace entre les trous. Ça leur fait faire un peu d’exercice», lance Rémi Aubin, président de l’organisme Promotion pêche, qui faisait partie de l’équipe de bénévoles et d’enseignants qui s’occupaient des jeunes sur les glaces.

Un groupe de 45 jeunes ont été initiés à la pêche blanche dans le cadre du Programme Pêche en herbe de la Fondation de la faune du Québec.

Une activité appréciée

Les adultes chargés de l’encadrement des jeunes avaient installé des tentes et percé des trous à une distance d’environ 300m à 400m au large. Les élèves se sont rendus en marchant jusqu’au village de pêche improvisé pour l’activité.

Parmi les 45 jeunes âgés d’environ dix ans, personne ne se plaignait du froid. Chacun leur tour, ils surveillaient leur trou de pêche et partaient à la course pour voir ce qui se passait quand une ligne bougeait sur le site. «Je les ai organisés comme dans mon jeune temps avec des petites branches de bois, de la corde et un hameçon», détaille Rémi Aubin.

Lors d’un mini sondage à main levée, la plupart des jeunes interrogés avaient déjà pratiqué la pêche sous la glace. Il faut avouer que la pêche blanche sur les glaces de La Baie est une tradition populaire qui date de plus de 40 ans. Quelques-uns d’entre eux avaient déjà capturé du sébaste, de la morue et de l’éperlan dans des cabanes à pêche en compagnie de leurs parents.

Rémi Aubin de l’organisme Promotion pêche a organisé un concours de perçage de trou dans la glace pour initier les jeunes à cette pêche hivernale.

Permis de pêche

La particularité du programme Pêche en herbe est que chaque jeune pêcheur, à la fin de la journée d’initiation, reçoit un certificat de Pêche en herbe qui lui servira de permis de pêche jusqu’à l’âge de ses 18 ans. Il faut rappeler cependant qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un permis de pêche pour pêcher dans le Saguenay, la zone 21. C’est d’ailleurs un agent originaire de La Baie, Marc-André Simard, qui a été délégué par Pêches et Océans Canada pour patrouiller sur les glaces.

Cet hiver, la Fondation de la faune compte rejoindre plus de 2400 jeunes au Québec grâce à la collaboration des organismes locaux. Contact Nature a d’ailleurs reçu le soutient de la Fondation Héritage Faune de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs pour la construction d’une cabane à pêche destinée aux activités d’initiation de la relève de la pêche d’hiver. Ces jeunes sont nos pêcheurs de demain.