Les 27 000 chasseurs ont tué 4252 orignaux pendant la saison 2017.

Une année de chasse record

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a connu une autre année record pour la chasse à l’orignal en 2017. Les 27 000 chasseurs ont obtenu une récolte de 4252 orignaux (1906 femelles, 2120 mâles, 312 veaux), la plus forte récolte observée jusqu’à maintenant dans l’histoire de la chasse régionale.

Il s’agit d’une augmentation de 3 % par rapport à 2015 alors que 4017 bêtes avaient été abattues (une année permissive où l’on pouvait tuer le mâle, la femelle et le veau). 

« Avant la mise en place du plan de gestion en 1994, il s’abattait environ 1500 orignaux dans la région. Le succès de chasse est maintenant de 15,4 %, ce qui est comparable à 2015 (environ un duo de chasseurs sur trois a abattu un orignal). Avant la mise en place des plans de gestion en 1994, le succès de chasse était d’environ 7 %. Depuis 2013, on semble assister à un plafonnement de la récolte tant au niveau des années permissives que restrictives », indique le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs (MFFP).

Au Québec, ce sont 27 631 orignaux qui ont été récoltés par les chasseurs, dont 13 631 mâles adultes, 10 953 femelles adultes et 3047 faons. « Même si les chiffres définitifs ne seront connus qu’à la fin du mois de janvier, la récolte 2017 est semblable à celle des dernières années permissives, où la chasse aux mâles et femelles adultes et aux faons était autorisée dans la plupart des zones de chasse. Les résultats préliminaires de la vente des permis de chasse atteignent déjà un niveau semblable à ceux des années permissives précédentes avec plus de 177 000 permis vendus. La récolte des mâles adultes, qui constitue le meilleur indicateur de la tendance des populations, est stable à l’échelle de la province, une tendance observée depuis le début du plan de gestion en vigueur », indique le MFFP.