Le forfait de pêche en rivière sur la haute Ashuapmushuan est une expérience de pêche en rivière exceptionnelle. Cette photo montre une vue en drone de la rivière à ouananiche, une rivière du patrimoine québécois.

Pêche de la ouananiche à la mouche

CHRONIQUE / La Corporation de LACtivité pêche (CLAP) au Lac-Saint-Jean a fait parvenir aux adeptes les formulaires d’inscription pour participer au tirage au sort pour les forfaits de pêche à la mouche de la ouananiche en rivière. La CLAP offre 1100 perches au tirage présaison dans les cinq rivières. L’an dernier, 958 pêcheurs ont profité de cette offre unique.

La pêche à la ouananiche en rivière est une expérience exceptionnelle. Le forfait de la haute Ashuapmushuan est le plus convoité. Il s’agit en effet de la rivière la plus poissonneuse du Lac et fait partie des plus belles rivières du Québec. La pêche se pratique accompagnée d’un guide en embarcation ou à gué, selon les conditions dans trois fosses situées à l’embouchure de la rivière du Cran, de la Petite rivière au Saumon et à la halte des draveurs.

Au total, 72 perches (36 forfaits pour deux pêcheurs) sont offertes au coût de 150 $ (100 $ sur la Métabetchouan et 50 $ sur les autres rivières) par pêcheurs, du 20 juillet au 30 septembre. Les périodes de pêche varient selon les rivières. Cet été, la haute Ashuapmushuan a accueilli 82 pêcheurs qui ont capturé 79 ouananiches, pour un taux de succès de 60 %. Les autres rivières ont enregistré des succès de pêche variant de 9 à 34 % pour la saison 2018. Toutes les statistiques et informations pertinentes sont disponibles sur le dépliant de la CLAP ou sur le site Internet de l’organisme.

Un maximum de dix inscriptions par participants à raison de 5 $ par participant sera accepté, et les pêcheurs ont jusqu’au 18 février pour faire parvenir leur inscription. Les gagnants des tirages au sort seront contactés par téléphone dans l’ordre du tirage les 11, 12, 13 et 14 mars 2019 de 18 h à 22 h, à raison d’environ 125 appels par soirée.

Le nombre total de captures autorisé est de trois ouananiches par pêcheur par jour. La limite quotidienne de prises (captures conservées) est de deux ouananiches par pêcheur, sauf dans la Métabetchouane, où elle est limitée à une ouananiche par pêcheur. Toute pêche doit cesser dès que vous avez conservé une ouananiche dans la Métabetchouane et deux ouananiches dans les autres rivières. L’enregistrement des prises est obligatoire à la fin de l’excursion, précise la CLAP.

Contact Nature aide les familles

L’organisme Contact Nature Rivière-à-Mars donne pour 28 000 $ de forfaits et activités de plein air aux familles dans le besoin de la région, un engagement pris lors du souper spectacle-bénéfice du 1er novembre dernier. L’organisme baieriverain dirige cinq sites d’activités à La Baie, soit la passe aux saumons et les activités de pêche sur la rivière à Mars, le Centre plein air Bec-Scie, les villages de pêche blanche sur la baie des Ha ! Ha ! , Okwari aventure pour l’observation des ours noirs et le camping Au jardin de mon père.

Bel été pour les pourvoyeurs

Un sondage réalisé par la Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ) auprès de ses 320 pourvoiries membres fait ressortir que plus de huit pourvoiries sur dix ont augmenté ou maintenu leur achalandage au cours de la dernière saison estivale. Plus de 50 % des pourvoyeurs estiment que la saison de pêche 2018 aura été meilleure qu’à l’été 2017 malgré un printemps tardif. La FPQ met en relief que les conditions printanières tardives au mois de mai ont forcé certains pourvoyeurs à ouvrir leur site plus tard en saison, ce qui eu pour conséquence d’annuler des réservations en début de saison. Malgré cela, l’été très chaud que nous avons connu avec peu de précipitation a incité les amateurs à se rendre en forêt en plus grand nombre. Au Nord-du-Québec, les pourvoiries sondées ont qualifié de « régulière à bonne » leur dernière saison. L’achalandage est demeuré semblable à 2017 pour les quelques pourvoyeurs qui demeurent en activité sur le territoire. La FPQ ajoute que le site Internet pourvoiries.com a reçu plus de 120 000 visites. Le programme d’initiation à la pêche « Prêt-à-pêcher » fait partie des éléments les plus consultés sur le site Internet et l’espèce la plus convoitée par les visiteurs est le doré jaune.

50 000 $ pour la pêche blanche

Le Gouvernement du Québec a accordé 50 000 $ à la fondation Héritage faune de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs pour soutenir la pêche hivernale dans le cadre d’activités pour intéresser les familles, les jeunes et les non-initiés. L’an dernier, la contribution du gouvernement du Québec a permis au programme de bourses de la fondation de contribuer à la réalisation de 48 projets distincts, grâce auxquels près de 5600 personnes ont été initiées à la pêche hivernale.

Terrains de villégiature

Lundi, la MRC du Fjord-du-Saguenay a procédé au tirage au sort de 24 terrains de villégiature sur son territoire parmi les 1466 personnes inscrites. Les terrains attribués sont situés aux abords de la rivière Valin, du lac Pauline, du lac du Pinot noir, du lac des Îles et du lac du Croque-Mitaine. Avec 1466 personnes inscrites au tirage au sort, ça démontre encore l’intérêt marqué pour la population d’avoir accès à la nature pour profiter des activités de chasse, de pêche et de plein air.