Roger Blackburn
Les amateurs de pêche à la truite pourront profiter d’une saison de pêche blanche sur la Zec Onatchiway du 29 février au 29 mars.
Les amateurs de pêche à la truite pourront profiter d’une saison de pêche blanche sur la Zec Onatchiway du 29 février au 29 mars.

Pêche blanche sur la Zec Onatchiway

CHRONIQUE / La Zec Onatchiway ouvre une saison de pêche blanche à la truite sur 21 lacs répartis un peu partout sur son territoire poissonneux au coeur des monts Valin. Ce projet pilote qui s’étend du 29 février au 29 mars offre aux amateurs de pêche de vivre une expérience de pêche extraordinaire sur des lacs accessibles uniquement en motoneige.

« C’est une demande des membres qui a été faite lors de notre dernière assemblée générale. Nous avons par la suite entrepris des démarches avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour identifier sur la zec quels sont les lacs qui ont des quotas de 1000 truites et plus et que moins de 50 % des prises ont été capturées en période estivale », explique Denys Gilbert, président de la Zec Onatchiway.

« Après l’inventaire, nous avons identifié une cinquantaine de lacs où les quotas n’atteignent pas 50 % des prises durant l’été. Nous avons donc retenu 21 plans d’eau répartis dans une dizaine de secteurs de la zec pour les rendre accessibles à la pêche », fait valoir le président qui se réjouit de cette initiative.

C’est une idée extraordinaire autant pour les propriétaires de camps de pêche sur la zec que pour les motoneigistes amateurs de pêche.

La Zec Onatchiway possède en effet un réseau privé de sentiers de motoneige aussi bien entretenus que les sentiers fédérés partout au Québec. Les membres de la zec auront donc une raison de plus de profiter de l’hiver et des joies de la motoneige en pouvant pêcher quelques belles truites pour déguster en fin de journée.

« C’est une première saison, nous allons voir comment ça se passe et si la demande est populaire il est possible qu’on ouvre plus de lacs la saison prochaine. Avant même la date d’ouverture, nous avons déjà vendu pour 1000 $ de droits de pêche », fait savoir le président de la zec.

Droits de pêche et enregistrement

Pour les amateurs de pêche qui seraient tentés par cette expérience de pêche exceptionnelle, il suffit de se rendre au poste d’accueil Onatchiway pour payer les droits de pêche et les droits d’accès pour la motoneige.

Le droit de pêche pour la saison de pêche blanche est de 52,19 $ (pour les membres de la Zec) : le droit de pêche quotidien est 10,44 $ ou 13,05 $ pour deux jours consécutifs ou 30,44 $ pour sept jours consécutifs. Il faut aussi acquitter les droits de passage pour motoneige qui varient selon la durée de votre séjour.

La limite de prises quotidiennes est de 10 ombles de fontaine par jour par personne et la limite de possessions est de 20 ombles de fontaine en tout. « Un nombre total de trois lignes avec au plus trois hameçons par ligne par pêcheur est autorisé en période hivernale. Seuls les appâts autorisés dans la réglementation provinciale sur la pêche sont permis. Le permis provincial de pêche et le droit de pêche émis par la Zec sont obligatoires. Les lignes doivent être sous constante surveillance. Aucune cabane à pêche ne pourra être installée. Seules les tentes conçues à cette fin seront acceptées », indique-t-on sur la page Internet de la zec.

Camping au parc de la Pointe-Taillon

La Sépaq invite les amateurs de camping à planifier leurs vacances estivales pour profiter des nouvelles options, dont l’ajout de plus d’une vingtaine d’unités du prêt-à-camper Étoile dans le réseau et du nouveau terrain de camping du Parc national de la Pointe-Taillon. L’agrandissement du Parc national de la Pointe-Taillon se concrétise avec les aménagements du Camp de Touage, situé à Saint-Gédéon, qui offrira 36 emplacements sans service et 44 emplacements deux services près de la baie des Cauchon, sur les rives du lac Saint-Jean.

Encan de la Fondation de la faune

Par ailleurs, l’encan de la Fondation de la faune qui s’est terminé le 27 février a permis d’amasser une somme de 173 845 $ pour battre le record de l’an dernier. « L’édition 2020 de l’encan de la Fondation proposait 263 produits et les profits seront investis dans le programme Pêche en herbe de la Fondation de la faune, en collaboration avec son partenaire financier Canadian Tire, qui initie des jeunes âgés de 9 à 12 ans à la pêche sportive.

Chaque jeune reçoit une canne à pêche ou une brimbale selon la saison, ainsi qu’une brochure éducative.

De plus, avec l’autorisation du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs, chaque jeune pêcheur reçoit un certificat Pêche en herbe qui lui tiendra lieu de permis de pêche jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 18 ans. «Plus de 316 000 jeunes ont été initiés à la pêche depuis les débuts du programme en 1997 », rappelle la fondation par voie de communiqué de presse.